Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous !
L'accès au document que vous avez selectionné est payant.
Vous pouvez :
 - acheter l'accès à ce document (2,00 €)
 - acheter le numéro entier en version numérique (10,00 €)
 - vous abonner à la version numérique de la revue (ce qui inclut un accès gratuit à tous les numéros en ligne)
Auteur : Thomas COUTROT, Marc GUILLAUMIE
Publication : n° 8
Date : 01/10/2000
Type : Article
Longueur : 3040 mots

Début du document :

Soumettre ses recommandations à l'épreuve des faits : cela pourrait sembler un devoir d'évidence pour une institution internationale. Pourtant, l'année dernière, en désaccord avec l'obstination de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international à imposer à tous les pays des politiques uniformes d'ajustement structurel et de libéralisation aveugle, en dépit de maints échecs cuisants, Joseph Stiglitz, économiste en chef et vice-président de la Banque mondiale, n'a pu que démissionner. Il est donc bien difficile d'amener de telles institutions sur le chemin de l'autocritique.