Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous !
L'accès au document que vous avez selectionné est payant.
Vous pouvez :
 - acheter l'accès à ce document (2,00 €)
 - acheter le numéro entier en version numérique (10,00 €)
 - vous abonner à la version numérique de la revue (ce qui inclut un accès gratuit à tous les numéros en ligne)
Auteur : Pierre LE MASNE
Publication : n° 14
Date : 01/04/2002
Type : Article
Longueur : 5902 mots

Début du document :

Les historiens de la pensée économique admettent traditionnellement, y compris lorsqu'ils sont néoclassiques, l'existence, au début des années 1870, d'une "rupture marginaliste" ou d'une "révolution néoclassique", à partir des travaux de William Jevons, Carl Menger et Léon Walras. Certains économistes insistent sur les éléments de continuité entre les classiques et les néoclassiques ou présentent le courant "autrichien", issu de Carl Menger, comme un courant différent du courant néoclassique. D'autres, se réclamant de Menger, se veulent même hétérodoxes ou sont considérés comme tels (Snowden, (…)