Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous !
L'accès au document que vous avez selectionné est payant.
Vous pouvez :
 - acheter l'accès à ce document (2,00 €)
 - acheter le numéro entier en version numérique (10,00 €)
 - vous abonner à la version numérique de la revue (ce qui inclut un accès gratuit à tous les numéros en ligne)
Auteur : Emmanuel BRILLET
Publication : n° 24
Date : 01/10/2004
Type : Article
Longueur : 10008 mots

Début du document :

Au printemps dernier, paraissait dans les quotidiens nationaux un encart publicitaire au ton sibyllin : "Epic. SA. Ce qui change chez EDF tient en deux mots. Ce qui ne changera pas mérite un peu plus d'attention"1. A l'approche de sa transformation en société anonyme (SA), l'établis sement public "à caractère industriel et commercial" (Epic), visiblement conscient de la "révolution culturelle" engendrée en France par l'évolution de son régime de propriété, cherchait avant tout à la démarquer d'une privatisation en bonne et due forme. L'idée était de présenter cette évolution non comme une remi (…)