Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous !
L'accès au document que vous avez selectionné est payant.
Vous pouvez :
 - acheter l'accès à ce document (2,00 €)
 - acheter le numéro entier en version numérique (10,00 €)
 - vous abonner à la version numérique de la revue (ce qui inclut un accès gratuit à tous les numéros en ligne)
Auteur : Jean-pierre HIRSCH
Publication : n° 37
Date : 01/01/2008
Type : Article
Longueur : 4863 mots

Aperçu :

Quiconque connaît un peu l'histoire des deux derniers siècles a de quoi s'étonner lorsqu'il voit ressurgir, dans un monde totalement différent, des discours sur la concurrence assez semblables à ceux des premiers temps de l'industrialisation. La perplexité s'accroît lorsqu'on voit s'affirmer au même moment deux tendances fortes, mais tout à fait contradictoires, des sociétés contemporaines : la concurrence est une valeur aujourd'hui partout saluée et dont la place s'affirme au sein de nos institutions (en Europe comme au Japon et aux Etats-Unis), alors qu'elle ne paraît pas tellement appréciée par les principaux acteurs du monde des affaires. Tout se passe comme si, dans la majorité des cas, les entrepreneurs s'efforçaient non pas d'être les plus compétitifs, mais d'échapper à la concurrence, ce qui est assez différent.