Magazine

Décloisonner la formation et construire une culture d'encadrement

Isabelle Oblet, chargée de communication, ESEN

Lors du Conseil européen de Lisbonne en 2000, les chefs d'État ou de gouvernement ont proposé un programme ambitieux en vue de moderniser les systèmes de sécurité sociale et d'éducation. En 2002, ils ont précisé que les systèmes d'éducation et de formation européens devaient devenir une référence de qualité mondiale d'ici à 2010. Les ministres de l'Éducation se sont mis d'accord sur trois buts majeurs à atteindre d'ici à 2010, au bénéfice des citoyens et de l'Union dans son ensemble :

  • améliorer la qualité et l'efficacité des systèmes d'éducation et de formation dans l'UE ;
  • faire en sorte que ceux-ci soient accessibles à tous ;
  • ouvrir l'éducation et la formation au monde extérieur au système éducatif.

L'amélioration de la qualité et de l'efficacité des systèmes d'éducation et de formation passe nécessairement par une volonté de professionnaliser et de décloisonner la formation de l'encadrement administratif et pédagogique de l'Éducation nationale, notamment par l'accroissement de formations dites intercatégorielles. Elle doit également se fixer comme priorité la construction d'une culture d'encadrement en mettant à disposition de ses cadres des ressources documentaires et des ressources en ligne.

Des formations intercatégorielles

La culture d'encadrement doit tendre à construire une compréhension partagée du système éducatif et se définir comme un état d'esprit, une façon d'agir et de partager des enjeux, des objectifs communs qui se réfèrent d'une part, à des valeurs de nature historique, philosophique et institutionnelle, et d'autre part, à la politique ministérielle. Dans ce cadre, la formation des cadres administratifs et pédagogiques doit s'efforcer d'être très largement intercatégorielle, afin de répondre à trois objectifs :

  • favoriser la connaissance du profil d'expertise des autres catégories de personnels pour mieux recourir à leurs compétences en cas de besoin ;
  • partager des temps communs de réflexion pour renforcer la cohésion de l'encadrement et favoriser l'émergence et la stabilisation d'une culture commune ;
  • construire les compétences collectives indispensables à la résolution de certains problèmes complexes qu'une seule forme d'expertise serait insuffisante à maîtriser.

Des " Espaces cadres " en académie

Le projet des " Espace cadres " est inscrit dans le contrat d'objectifs 2007-2009 de l'ESEN avec le ministère qui vise à faire de l'ESEN un " centre de ressources et une tête de réseau pour une formation tout au long de la vie ". L'ESEN souhaite ainsi implanter, en collaboration avec les recteurs d'académie volontaires et le réseau Scéren/CRDP, des lieux ressources de proximité dédiés aux cadres territoriaux de l'éducation (administratifs et pédagogiques). En effet, la mise en oeuvre des dispositions législatives relatives à la formation tout au long de la vie et du droit individuel à la formation dans la fonction publique, les évolutions en matière de formation des cadres conduisent à la mise en place de nouvelles modalités de formation, au développement de l'offre de formation diplômante et au renforcement des relations avec les académies. Par ailleurs, dans un contexte marqué par la complexité croissante de l'environnement éducatif qui intensifie les responsabilités des cadres de l'Éducation nationale, l'accès à l'information et à des ressources documentaires sélectionnées constitue un enjeu majeur. L'exercice des fonctions d'encadrement nécessite ainsi de suivre l'actualité éducative et de référencer ses pratiques professionnelles par des études, des rapports officiels et des travaux de recherche. La qualité du centre de ressources et du site Internet de l'ESEN est désormais reconnue et montre l'importance de démultiplier la politique de ressources en direction des personnels d'encadrement. Il s'agit de créer en académie les conditions favorables à l'accès des cadres à des services documentaires personnalisés dans des structures documentaires de proximité qui pourront les accompagner. Un espace virtuel dédié à l'information et à la formation pourra compléter l'offre de ressources proposée par l'ESEN et valoriser les ressources produites par les académies.

Cet espace a également vocation à accompagner les actions d'animation et de formation à destination de ces personnels d'encadrement. Les responsables de la formation des cadres en académie sont placés au coeur de ce projet. Les services académiques de la formation de ces personnels et la structure documentaire de proximité retenue peuvent ainsi mutualiser leurs compétences pour faire vivre cet Espace Cadres. L'ESEN s'engage, vis-à-vis des académies volontaires, à partager l'expérience qu'elle a acquise au contact des personnels d'encadrement et à accompagner la mise en place d'un fonds de référence et de services documentaires : formation aux sources d'information, méthodologie de réalisation de produits documentaires utiles aux cadres. Les services pourront servir d'appui aux actions de formation des cadres en académie ainsi qu'aux manifestations académiques ou actions de formation organisées en collaboration avec l'ESEN. Une instance de pilotage et de suivi (ESEN, rectorat, structure documentaire) sera constituée dans chaque académie participant au projet. Celle-ci définira les objectifs, moyens et modalités de mise en oeuvre de l'Espace Cadres et assurera le suivi et l'évaluation de l'expérimentation. Ce comité se réunira une à deux fois par an à la demande de l'une ou l'autre des parties. Les académies qui ont signé une convention de partenariat associant le rectorat, le CRDP et l'ESEN :

  • Rouen (décembre 2007) ;
  • Paris (juillet 2008) ;
  • Dijon (septembre 2008) ;
  • Toulouse (octobre 2008).

Des contacts sont en cours avec d'autres académies : Amiens, Créteil, Lyon, Rennes, Besançon, Orléans-Tours...

Le film annuel, ressource emblématique

Le film annuel est un outil évolutif d'usage professionnel destiné aux personnels de direction des ÉPLE. Sa mise en place est issue, au départ, d'une réflexion impulsée par l'ESEN, dans le cadre de regroupements nationaux de responsables académiques, sur le thème de la mise en place des TIC dans les académies (quelles incidences dans la formation, dans le quotidien des personnels de direction ?). Il est arrivé à maturité et se trouve largement plébiscité sur le terrain. Cela confirme que le besoin de disposer d'un outil pratique d'exercice professionnel est réel. Sa mise en oeuvre au fil du temps montre, en outre, qu'il ne pourra maintenir son actuel niveau de qualité que s'il est porté par les acteurs de terrain. Depuis les origines jusqu'à l'actuel rythme de croisière, il s'agissait de disposer de contenus opérationnels répondant aux préoccupations des personnels de direction, portant l'estampille ESEN et bénéficiant d'une validation " culturelle " de personnels de direction en exercice.

Ces contenus devaient être intuitifs, pour être facilement accessibles. Le calendrier annuel des activités des personnels de direction s'y prêtait idéalement : il permettait notamment de répertorier les thèmes et activités importants, et de produire des fiches " type " - dotées d'une charte graphique spécifique - et construites selon un même schéma : titre, sous-titre, date de validité, mots-clés, chapeau de présentation, éléments essentiels de l'activité, rubriques " textes officiels en vigueur ", " pour aller plus loin ", " boîte à outils " et " modules d'autoformation ". Restait à assurer la production de ces fiches. Les contenus bruts, émanant de chefs d'établissement, formateurs et stagiaires en formation initiale, ont été retravaillés par les membres d'un groupement national TIC et par des professionnels de l'ESEN. Enfin, ils ont été validés par un comité de lecture composé d'une vingtaine de membres (personnels de direction et professionnels de l'ESEN), qui aujourd'hui a pris le relais du groupe national TIC et assume la production et la maintenance des fiches. Ce comité de lecture, de plus en plus organisé, s'est appuyé essentiellement sur le bénévolat de ses membres personnels de direction (dont la fidélité et l'implication ont permis de conserver l'esprit du projet). Il fonctionne autour de procédures de travail formalisées par l'ESEN, réunions téléphoniques régulières, partage de tâches et suivi rigoureux.

Comment aller encore plus loin ? Le film annuel est maintenant presque abouti et l'essentiel du travail, désormais, est de maintenir l'existant et de l'améliorer. Si la relecture annuelle des fiches est essentielle, leur enrichissement (" boîtes à outils " et " module d'autoformation " surtout) est au coeur de l'avenir du projet. Cet enrichissement doit relever essentiellement des contributions des utilisateurs et des académies. En effet, l'ESEN courtise le réflexe " ressources " et lance régulièrement des appels à mutualisation. Car du simple signalement d'une page web claire et synthétique au plus élaboré des outils mis au point par un chef d'établissement, toute ressource est précieuse, même si elle paraît trop modeste pour son créateur.

N'hésitez pas à partager votre richesse : webmestre.esen@education.gouv.fr  

Education & management, n°36, page 58 (12/2008)

Education & Management - Décloisonner la formation et construire une culture d'encadrement