Magazine

Décentralisation et pilotage financier

La gestion financière des établissements locaux du second degré
Jean Gavard.
coll. "Les indispensables", Berger-Levrault, 2004, 80 euros

Les collèges et les lycées entrent dans le champ d'une législation relative à la décentralisation de l'administration française. Les lois de décentralisation décident d'importants transferts de compétences entre l'État, la région, le département, la commune et la communauté urbaine. Si l'action éducatrice, responsabilité de caractère national, reste du domaine de l'État, les collectivités territoriales acquièrent d'importantes responsabilités dans la gestion des collèges et lycées. L'ambition des auteurs est d'éclairer la gestion financière en rattachant les exemples choisis aux principes souvent très simples qui les sous-tendent : les règles de la comptabilité publique. Ces règles n'ont pas été créées pour compliquer la tâche des administrateurs mais pour faciliter les contrôles des deniers publics. Ce guide suit au plus près les pratiques des gestionnaires et analyse les différentes règles du fonctionnement comptable des ÉPLE : le cadre général de la comptabilité publique ; la définition et les phases d'exécution du budget ; la fonction de caissier, du maniement des fonds à la planification financière ; la formation professionnelle continue, les GRETA, les GIP ; les opérations diverses liées à la gestion courante de l'établissement ; la tenue des pièces de synthèse ; les contrôles mis en place par les responsables de l'établissement et les contrôles externes. L'édition 2005 est entièrement revue et actualisée. On y trouve, pour les actes administratifs, les nouvelles procédures présentées sous forme de tableaux ; la nomenclature intégrale de 2005 ; les dernières modalités relatives à l'achat public pour les ÉPLE ; la mise à jour des pièces justificatives exigées pour les ÉPLE et tous les textes sur les frais de déplacement.

Education & management, n°29, page 58 (06/2005)

Education & Management - La gestion financière des établissements locaux du second degré