Editorial

Réponses d'époque

Claude Baudoin

Tel pourrait être l'écho assourdissant aux "questions d'époque" posées dans le dossier d'E&M en janvier 2003. En regard de l'illisibilité ambiante, de l'incertitude permanente, des "décisions absurdes", se sont imposées des affirmations parfois brutales dans l'organisation du monde. Le manager-éducateur peut être dérouté par une hégémonie qui n'est plus partagée ni contrôlée, qui renforce l'esprit d'entreprise auquel il aspire, en oubliant les valeurs éducatives qu'il cherche à transmettre. Pourquoi mettre en relation une intervention militaire, des actes terroristes de toutes natures et l'action quotidienne de cadres des systèmes éducatifs ? Quelle équation impossible y a-t-il lieu de poser ? Et pour ne prendre qu'un exemple, celui de la multilatéralité : recule-t-elle avec des décisions militaires et économiques prises hors des Nations unies ou progresse-t-elle avec la création de la Cour pénale internationale ou le projet de convention européenne ? L'hypothèse est que les différentes échelles de l'action managériale ne sont pas que visions de géographes. Le manager-éducateur développe son action entre macro et micromanagement. Les modalités de décision des dirigeants internationaux l'imprègnent et influencent ses propres prises de décision. Et même s'il préserve l'autonomie de sa réflexion, il intervient dans un champ social qui est "modelé médiatiquement". Ses prises de position sont lues dans un contexte que l'on situera par rapport à l'air du temps, par exemple "concertante mais inefficace", "dirigiste mais aux effets immédiats",à l'image d'une intervention militaire. Mais la principale difficulté qui guette le manager-éducateur se situe dans les argumentaires des communicants (Isabelle Orgogozo, E&M n° 25, p. 70) qui accompagnent le macromanagement du monde : le manichéisme moralisateur. Ce refus de prendre en compte la complexité du philosophe (Edgar Morin, E&M n° 24, p. 23) va de pair avec la non-reconnaissance des personnes dans leur individualité comme dans leur intégration sociale et, sans laquelle, il n'y a ni transmission ni appropriation véritable des connaissances. E&M continuera de refuser tous les simplismes pour interroger la cohérence du discours et des actes de l'action managériale éducative, pédagogique et culturelle, seule attitude formatrice porteuse des idéaux démocratiques.

Education & management, n°25, page 4 (08/2003)

Education & Management - Réponses d'époque