Dossier : L'établissement d'abord

Que pensaient-ils donc de la démarche qualité ?

E & M a consacré son numéro 5 de juillet 1990 à "La qualité". Ce numéro étant épuisé, nous en proposons quelques extraits.

"Nous nous plaçons au coeur même du projet éditorial de la revue Éducation & Management, car promouvoir la qualité dans notre institution, c'est chercher à y développer un esprit d'entreprise (mais propre au service public) et à y introduire les méthodes du management participatif ou, pour mieux dire dans notre institution, du management éducatif, dans la conformité à nos propres valeurs."

Yves Nazé. IA.

"À partir des principes de base de la qualité (conformité, prévention, évaluation, responsabilisation), il s'agit d'inventer, en fonction de chaque établissement, une stratégie de mise en place d'une démarche appuyée sur un diagnostic des principaux dysfonctionnements, des obstacles à surmonter et des leviers sur lesquels s'appuyer."

Alain Michel. IGEN.

"La démarche qualité serait "l'aptitude d'un service à satisfaire les besoins des utilisateurs", d'après la définition de l'AFNOR. En matière d'éducation, il conviendrait de concevoir un management d'établissement scolaire s'appuyant sur un concept élargi de la qualité puisque c'est au niveau d'ensemble que cette qualité est atteinte : méthode d'action pour tous, chacun étant client et fournisseur d'un autre ; souci permanent d'amélioration mettant en avant la prévention ; mobilisation de chacun ; démarches participatives (cercle de qualité, groupe de projet...)."

Marc Huet de Guerville. IEN.

"L'enjeu : chercher à améliorer la qualité des prestations, non à coup de grandes réformes pensées d'en haut, mais à partir de petites actions proposées par les intéressés eux-mêmes. Mises bout à bout, elles peuvent transformer complètement un système. Cette démarche responsabilise parce qu'elle permet à chacun de s'investir et lui laisse la possibilité d'agir au lieu de subir les décisions prises par d'autres. Elle est motivante, parce qu'elle développe l'aptitude à innover et permet à ceux qui le désirent de montrer leurs capacités à apporter des améliorations. Les démarches de qualité peuvent conduire à introduire dans notre système éducatif des modes de pensée et de travail qui pourraient nous être aussi utiles qu'elles le sont dans les entreprises."

Monique Chaussier. IA.

"Mais que dire, que faire lorsque promotions et avantages financiers sont attribués, du fait des pratiques administratives ou de la législation, aux 10e d'irréductibles à la démarche qualité, et que seuls des dollars psychologiques viennent récompenser les battants ? Comment simplifier, rationaliser jusqu'au bout le pilotage de l'appareil sans en avoir toutes les commandes ? Mais les pessimistes, qui se disent réalistes, ne parviendront pas à reculer longtemps la modernisation des services publics."

Marie-Thérèse Massard. IA.

"La notion de qualité s'est imposée dans les années soixante-dix du fait des difficultés économiques.

Le phénomène, parti de l'appareil productif, a commencé par irriguer l'enseignement technologique. Notre culture enseignante est plus largement imprégnée de la démarche corrective que de la démarche préventive. Nous sommes mieux armés pour le service après-vente que pour le zéro défaut préalable. Il convient d'enrichir notre pratique pédagogique de ce que la démarche qualité a apporté à l'appareil de production : un regard plus aigu, plus sévère sur notre propre activité."

William Mettoudi. Principal de collège.

"Il faut être capable d'initiative et d'innovation. L'invention suppose la maîtrise des savoirs, mais aussi l'imagination et la capacité de prise de risques. Le mot d'ordre de Diaghilev au jeune Cocteau : "Étonne-moi !" reste d'actualité. Il ne devrait pas s'adresser à une seule élite. Bien loin d'être une serre où les plus belles fleurs feraient l'objet d'attentions particulières et soutenues, l'École doit devenir, selon le voeu du pédagogue Claparède, ce jardin où chaque plante peut s'épanouir."

Marie-Jean Vinciguerra. IGEN.

Education & management, n°23, page 56 (06/2002)

Education & Management - Que pensaient-ils donc de la démarche qualité ?