Editorial

"Le jadis erre sur tout l'espace de la terre" (1)

Claude Baudoin

N°32... ce n'est pas la place assise d'un monde TGV, ni l'étage d'une tour de Babel contemporaine, ni le rang de concours d'une société compétitive. Tout juste le dernier n° d'E&M comme rédacteur en chef, au total pendant huit ans, dont les cinq dernières années passées à la tête du CRDP de l'académie de tous les dangers et de toutes les inspirations éducatives, celle de Créteil. Présent dès les premiers jours, en 1989, aux côtés du fondateur, Maurice Berrard. Comme psalmodie le chanteur : il faut tourner la page. Au hasard d'une mutation professionnelle par obligation de mobilité... Le jadis erre sur tout l'espace de la terre. Point d'inutile nostalgie, car pendant ces cinq années sont entrées joyeusement en résonnance les territoires et l'époque, les conflits et l'estime, le féminin et l'humanisme, les métiers et la culture, la réverbération toujours provocante et pertinente de l'éducation et du management comme alternative créatrice et respectueuse de l'encadrement et de tous les personnels. Le bonheur, de Lyon (Ves Rencontres) à l'UNESCO (VIes Rencontres), de tendre un fil d'Ariane ténu mais têtu depuis les métiers jusqu'à la finalité démocratique de ces métiers : le "pour tous". Le jadis erre sur tout l'espace de la terre. Saviez-vous que les collaborateurs les plus proches, ceux qui pourront dire qu'ils ont fait la revue, Colette, Anne et Dominique sont des professeurs de lettres, dont une spécialiste des textes antiques ? Oui le "jadis" de la langue et de la pensée est omniprésent dans les problématiques qui semblent aujourd'hui pionnières, avant-gardistes, totalement innovantes, bancales ou irréductibles.

Le jadis erre sur tout l'espace de la terre. Toutefois ne cachons pas notre crainte lorsque des décennies de recherche, d'expérimentation de démarches pédagogiques, de lente construction et de partage des savoirs, d'éloge de la complexité, semblent ne pas pouvoir endiguer le reflux des peurs et d'opinions d'opportunité. Le jadis erre sur tout l'espace de la terre. Mais nous pouvons garder confiance en une pensée de l'École fidèle à des valeurs de compréhension, d'intercompréhension, d'ouverture inlassable vers des devenirs. Après tout, E&M va bientôt atteindre l'âge de majorité et, depuis que ses parrains2 lui ont donné l'élan originel au sein de l'édition publique éducative, le réseau CNDP-CRDP devenu SCÉRÉN et tous les ministères ne l'ont jamais entravé dans sa construction et sa contribution originales.

Aujourd'hui, E&M continue plus que jamais, piloté par mon successeur, Jean-Yves Langanay, entouré de la même équipe. Il comptera à partir de... 33. Non pas la scansion réclamée par le médecin au chevet du malade, mais la nouvelle impulsion donnée par un homme de belles convictions et d'expérience. Merci au comité de rédaction, merveilleuse instance de pensée partagée... gratuitement. Merci à Alain et à Albert, à Nathalie et à Cédric, au comité de pilotage.

Le jadis erre sur tout l'espace de la terre. Les joies errent plus encore que les hommes.


(1) Pascal Quignard, Les Paradisiaques, Grasset, 2005.

(2) Cf. le site web d'E&M.

Education & management, n°32, page 4 (11/2006)

Education & Management - "Le jadis erre sur tout l'espace de la terre" (1)