Magazine

ESEN : espace d'échanges et de recherche, centre de formation, lieu de ressources

Bernard Dizambourg, Directeur de l'ESEN

Centre Condorcet, Espemen, sous-direction de la Direction des personnels administratifs, techniques et d'encadrement, l'ESEN a une filiation ancienne, en particulier dans la prise en charge de la formation initiale des personnels d'encadrement. La création de l'ESEN marque cependant, sinon une rupture, du moins une évolution dans la définition des missions et dans la façon de les mettre en oeuvre.

La formation initiale des personnels cadres reste la mission première de l'ESEN mais notre École s'inscrit pleinement dans l'évolution commune d'un développement d'une formation tout au long de la vie : croissance des activités de formation continue, intégration respective de la formation initiale et de la formation continue constituent le cadre de développement des activités de l'ESEN. Si la formation initiale reste quantitativement la plus importante, la formation continue et d'adaptation à l'emploi est désormais en croissance rapide. L'ESEN prend désormais en compte ce qui caractérise l'activité de formation des cadres aujourd'hui, à l'Éducation nationale comme ailleurs : formations multi-lieux et multi-formes (formation sur site, formation à distance, auto-formation), individualisation des parcours de formation... La réponse de notre école peut se formuler ainsi : faire de l'ESEN un lieu de ressources en formation pour les cadres Éducation nationale, physiquement, mais aussi virtuellement, d'où la place centrale de notre site web et du pôle ressources dans l'évolution de l'école. Cette orientation prend acte de la place centrale que les académies occupent dans le champ de la formation des cadres et s'attache à mettre à disposition des équipes académiques des outils et contenus qui facilitent la mise en oeuvre de leur action.

École professionnelle, École nationale, mais aussi École et plus simplement service ministériel de formation, l'ESEN souhaite répondre à trois attentes des cadres : réfléchir ses pratiques professionnelles, s'approprier les politiques ministérielles, appuyer son action sur une culture générale et professionnelle exigeante.

Diversité des intervenants (pairs, haut encadrement, universitaires), confrontation à d'autres environnements (autres fonctions publiques, secteur économique, systèmes éducatifs étrangers), mixité des publics Éducation nationale en favorisant les formations communes à l'ensemble des corps et métiers, diversité de formes pédagogiques ; c'est par la recherche d'une telle diversité que l'ESEN souhaite atteindre l'équilibre entre ces trois attentes complémentaires.

Bernard Dizambourg. Directeur de l'ESEN.

Formation initiale

Une trentaine d'année ont été nécessaires à l'émergence d'une réelle formation des inspecteurs, des personnels de direction et des cadres administratifs. Depuis une quinzaine d'années, l'évolution de cette formation procède d'une volonté institutionnelle de la professionnaliser tout en décloisonnant les cultures professionnelles attachées aux différents métiers de l'encadrement. Garants du caractère national de l'éducation, régulateurs du fonctionnement du système éducatif et évaluateurs de ses résultats, les personnels d'encadrement sont une composante stratégique essentielle dans la mise en oeuvre de la politique éducative. L'efficacité de leur contribution au pilotage du système dépend de leur cohésion autour de valeurs, mais aussi de leur capacité à se situer de façon autonome dans des contextes variés et évolutifs. C'est à quoi la formation doit les préparer. Au regard des mutations en cours et attendues du système éducatif, l'évolution de la formation initiale engagée par l'ESEN vise un renforcement de la collaboration avec l'université et le haut encadrement (inspection générale, recteurs, etc.) et l'ouverture à des logiques externes et complémentaires à l'Éducation nationale. La réflexion conduite depuis 2001 sur le processus d'alternance a conduit à une meilleure individualisation des parcours de formation proposés aux personnels en formation. Le réseau des acteurs académiques de la formation s'en trouve consolidé. Enfin, le recours à des formes d'ingénierie plus modulaires a ouvert la formation initiale à la formation continue, contribuant ainsi au métissage des expertises et au développement de compétences collectives qui sont aujourd'hui indispensables à la compréhension des systèmes et organisations complexes.

Pour 2005
  • 21 000 journées /stagiaires
  • 400 stagiaires inspecteurs et CASU
  • plus de 900 intervenants d'horizons divers

Formation permanente

Par son offre de formation permanente, l'ESEN a l'ambition d'ouvrir aux cadres du système éducatif français des champs de réflexion sur les différents domaines dont la connaissance est rendue nécessaire par l'évolution actuelle de leurs métiers : management, droit, finances, évolution du système éducatif... grâce aux regards croisés d'universitaires français et étrangers spécialistes des différents domaines et de professionnels du secteur concerné.

Pour 2005
  • Une offre de formation qui a doublé
  • Une diversification des modalités de formation
  • Une ouverture vers les collectivités territoriales
  • Un développement des formations pour l'enseignement supérieur
  • L'ouverture de 6 masters professionnels

Les dispositifs offerts prennent les formes classiques de regroupements, mais les modalités de formation ne se limitent pas à ces séminaires : des accords passés avec quelques universités ont permis d'ouvrir quelques parcours de masters à l'intention des secrétaires généraux d'université, des CASU ou des chefs d'établissement. L'idée est bien de permettre aux personnels d'encadrement de capitaliser des modules de formation pour accroître leurs compétences et les faire pleinement reconnaître. Pour les personnels d'encadrement, certaines de ces rencontres sont particulièrement propices à l'ouverture - encouragée par l'ESEN - vers d'autres environnements ou d'autres logiques. Il en est ainsi des actions partagées avec les cadres, futurs ou actuels, des fonctions publiques d'État ou territoriales. Au-delà des stages organisés à l'ESEN, la formation permanente touche un public plus large grâce à l'offre de ressources en ligne proposée sur le site internet.

Ressources en ligne

L'école supérieure de l'Éducation nationale a toujours veillé à garantir à ses cadres en formation un appui documentaire de grande qualité. Forte d'un centre de ressources riche de plus de 25 000 références, elle a su s'imposer comme lieu de ressources de l'encadrement éducatif français. Le nouveau défi qu'elle a décidé de relever consiste à passer d'un centre de ressources locales et présentielles à une offre de ressources nationale à distance. C'est la vocation du nouveau site internet (www.esen.education.fr) et l'ambition de la politique éditoriale numérique mise en oeuvre : mettre à disposition des références, des bibliographies, des articles, diffuser des conférences en ligne, proposer des outils pour agir, publier une lettre d'information, actualiser les connaissances juridiques...

Pour 2005
  • Plus de 20 000 abonnés à la lettre d'information
  • Plus de 30 000 visites du site par mois
  • 527 fichiers ressources en téléchargement

Échanges internationaux

Pour "concevoir et organiser réflexions et échanges sur le système français d'enseignement et de formation...", l'ÉSÉN souhaite une ample ouverture vers l'étranger. Cette activité, que l'ESEN ne cesse de développer, donne une dimension européenne et internationale à la formation des personnels d'encadrement de l'Éducation nationale français. Elle les sensibilise au pilotage d'autres systèmes éducatifs, elle assure la promotion de l'expertise de l'ESEN en matière de formation des cadres et facilite les échanges européens.

Pour 2005
  • 17 délégations étrangères venant de 13 pays
  • 17 stages (7 à l'ESEN,10 à l'étranger)
  • 525 participants de 9 pays
  • 293 cadres français sur des thématiques européennes
  • Création du premier réseau européen d'écoles de cadres

Réseau des écoles de service public

Le principe d'ouverture à d'autres horizons professionnels est, pour l'ESEN, essentiel à la formation des cadres du service public d'aujourd'hui. Ouverture inter-institutionnelle notamment, par des échanges et des actions menées en partenariat, au sein de réseaux d'institutions dont les missions revêtent nombre d'aspects similaires. L'ESEN est ainsi clairement engagée dans le réseau des écoles de service public (RESP) qui fut fondé en 1996, et qui associe aujourd'hui trente-cinq écoles représentant les trois fonctions publiques (État, territoriale, hospitalière). Institution co-fondatrice, l'ESEN est associée à la mise en oeuvre de formations, de séminaires, de groupes de travail au bénéfice des cadres en formation initiale et continue des écoles du réseau. Ces différentes activités visent à favoriser une culture de l'interministérialité et du partenariat. Elles couvrent les domaines de la formation, de la recherche et de la mutualisation.

Pour 2005
  • le RESP propose 64 stages (formation initiale ou continue), auxquels participent 1035 stagiaires venant de 13 écoles, dont 119 de l'ESEN.

Education & management, n°30, page 58 (12/2005)

Education & Management - ESEN : espace d'échanges et de recherche, centre de formation, lieu de ressources