Le réseau Canopé Le portail educ-revues
 
Écoflash
Sport et discrimination aux Etats-Unis (Encadré 1)

Le sport constitue un élément de la relégation des Américains noirs [5]. Dans un premier temps (1850-1945), il existe des ligues de base-ball, de basket et de football américain séparées (par exemple, la Negro National League de base-ball est créée en 1920). Le deuxième temps (1956-1980) consiste en l'intégration précoce des sportifs noirs dans les leagues professionnelles blanches : en 1946, les Los Angeles Rams (football) recrutent Kenny Washington et Woody Strode, les premiers joueurs noirs ; en 1947, les Brooklyn Dodgers (base-ball) font de même avec Jackie Robinson ; en 1950, Edward Cooper intègre l'équipe des Boston Celtics (basket-ball). Cette intégration s'avère précoce, relativement à la déségrégation qui n'est obtenue que vingt ans plus tard. Gutmann l'explique par la Seconde Guerre mondiale, où les soldats noirs ont gagné leurs galons de virilité [5]. Néanmoins, cette phase d'intégration-déségrégation aboutit à un troisième moment (depuis 1980) : la surreprésentation des Noirs dans ces trois sports américains emblématiques. Or cette surreprésentation incarne la relégation de masse dont souffre la communauté noire : quelques réussites individuelles masquent les désillusions de la masse des pratiquants. La médiatisation à outrance de ces superstars (Florence Griffith, Magic Johnson, Michael Jordan) conduit massivement les jeunes Noirs du ghetto à s'engager dans la carrière sportive et donc à entreprendre une carrière universitaire (condition sine qua non aux États-Unis pour passer professionnel). Or, les trois quarts de ces jeunes Noirs n'obtiennent pas leur diplôme de licence et seulement 1 % passent professionnels. Les chances d'un étudiant en droit d'intégrer la Cour Suprême sont supérieures à celles de son collègue sportif de passer professionnel, avec des chances de reconversion inégales. Dialectiquement, le sport retrouve sa dimension de relégation, sous d'autres formes.

    [5] Gutmann A., Amères victoires. Les sportifs noirs et le rêve américain de mobilité sociale, "Terrain", 1995, n° 25, p. 25-36.

Ecoflash, n°213 (12/2006)

Ecoflash - Sport et discrimination aux Etats-Unis (Encadré 1)