Le réseau Canopé Le portail educ-revues
 
Diversité

III. Après l'école avec l'école

Le collège du troisième millénaire

Un projet de collège "idéal" proposé par une équipe pluridisciplinaire dans le cadre d'un concours d'idées organisé par le département de l'Oise.

Penser le "collège du troisième millénaire", c'est définir les meilleures conditions pour le bon développement des "jeunes pousses", celles qui construiront le monde de demain. Nous avons fondé notre réflexion sur une évolution du fond et de la forme de l'enseignement pour concevoir un "contenant" adapté. Ce scénario d'évolution se base sur l'idée que le collège reconnaît l'individu dans chaque élève et valorise sa place dans le collectif, l'aide à développer son identité et à acquérir les savoirs fondamentaux (transversaux et spécifiques) nécessaires à sa bonne intégration sociale. Il lui donne toutes les pistes, les supports et les outils pour un épanouissement individuel dans un milieu collectif.

Cet environnement optimal est à la fois nourri par son contexte physique et par son contexte social.

Le collège du troisième millénaire est un "métier à tisser le territoire et le lien social".

Cet espace éducatif lie l'éducation à son environnement dans une approche spatiale et pédagogique, en privilégiant un équilibre entre le développement de l'individu, sa socialisation et son environnement...

Nous sommes convaincus qu'il n'y a pas de qualité environnementale hors d'une recherche de qualité globale : qualité de vie, qualité architecturale, urbaine et fonctionnelle, qualité des relations humaines à l'intérieur de l'établissement et qualité de l'établissement vis-à-vis de son environnement géographique et social. Le collège du troisième millénaire est donc à la fois intégrateur social, territorial et environnemental.

INTEGRATION TERRITORIALE

Le choix d'implanter le projet dans une situation périurbaine très mixte permet l'affichage de symbioses nécessaires et harmonieuses entre la ville et la campagne. Encourageant la mixité des élèves de provenances différentes, les expériences et perspectives des individus alimentent la richesse collective de l'établissement ainsi que les corps et cerveaux qu'il abrite. Par sa constitution (équipements mixtes collège-ville) et son organisation spatiale (toutes les fonctions rassemblées et distribuées par la serre bioclimatique, grand coeur commun), le collège s'ouvre à l'échelle de la ville et du territoire. En ce sens, il remet en question la notion d'"enclos" et d'îlot. Partant du coeur, espace de vie des collégiens, ses ramifications s'insinuent dans les anfractuosités du contexte existant ; elles lient des quartiers de typologies différentes et apportent les équipements collectifs partagés par l'ensemble des habitants. Le collège sort de sa structure autonome classique et devient un territoire intégré où les échanges se développent.

Un métier à tisser le territoire et le lien social

Intégration territoriale. Rapport zone agricole, naturelle, et zone urbaine.

On distingue plusieurs échelles d'intégration territoriale : en local, intégration des différentes composantes du paysage périurbain (campagne, ville mixte, cité, pavillonnaire...) et, à plus large échelle, le collège et ses satellites. Le corps central, base de l'enseignement, prend place sur un vaste plateau où les différents réseaux de transports et les flux se connectent à l'urbanité (station de bus, piste cyclable, boulevard...).

Le collège présente deux orientations, une vers la conurbation, et l'autre vers la campagne. Ces deux orientations s'entremêlent vers l'axe longitudinal du bâtiment, affichant la réflexion sur la compatibilité des deux. Le bâtiment semble surgir de la verdure de la campagne, d'où il est discrètement issu, pour présenter sa façade, ses fonctions, sur l'axe urbain. Les grandes étendues de verdure, qui montent sur ses flancs pour finalement couvrir la toiture, démontrent l'utilité de l'intégration de la nature dans la fonction du bâtiment.

Les satellites, flexibles et mobiles, sont des fragments du collège, extensions en rhizome assurant une présence, une proximité physique de l'établissement dans des zones isolées ou délaissées, et peuvent permettre de limiter la distance Parents-collège-enfants. Ils répondent à des besoins spécifiques en étant installés pour un temps donné, hors les murs, dans les villages ou hameaux environnants, dans les cités, ou dans d'autres collèges... Ils servent par exemple de salle d'étude, d'éducation, de tutorat, dans le cadre du soutien scolaire et du suivi spécifique, ou bien de pièce d'exposition itinérante, de lieu de travail sur site...

Ils répondent ainsi à des programmes innovants ou à des nécessités ponctuelles tout comme à des volontés de diffusion culturelle.

INTEGRATION SOCIALE

Un lieu ouvert

Le collège est un lieu crucial dans l'apprentissage des rapports sociaux. Le collège du troisième millénaire offre des lieux d'échange multiples, des espaces communs conviviaux ainsi que des espaces personnalisables, des points de rencontre, des lieux d'intimité, appropriables par tous y compris par les familles des collégiens, et adaptés aux différentes cultures. Ces lieux contribuent à la reconstruction du lien social. Les typologies, les programmes et les espaces ont été repensés pour répondre aux nouvelles situations d'aujourd'hui et de demain, afin de favoriser une construction positive du rapport à l'autre, qu'il soit élève, enseignant, parent d'élève ou agent de service.

Le renforcement de la polyvalence culturelle du collège permet de la rendre accessible à tous. Le collège développe une architecture flexible et adaptable pour mieux accueillir la culture extérieure aux programmes d'enseignement sous ses différentes formes tout en offrant aux élèves des lieux d'expression, pour qu'ils ne soient pas seulement consommateurs, mais deviennent aussi acteurs de la culture.

Les fonctions culturelles et sociales (espace d'exposition, centre social, CDI, salle polyvalente, milk-bar, skate parc...) sont intégrées et rendues accessible à tous en façade côté plateau urbain pendant et hors des heures de cours. Elles permettent ainsi de diffuser la culture intérieure du collège sur son extérieur, d'agrandir le champ des disciplines culturelles généralement présentes sur le collège et de favoriser leur intégration dans les programmes éducatifs. Le collège devient un véritable complexe culturel et social urbain.

Ces "péninsules" d'intégration sociale brisent l'enclavement du collège, ainsi que la ségrégation de l'établissement dans la mentalité des utilisateurs et des gérants. Le collège du troisième millénaire se voit comme vecteur d'intégration à la fois générationnelle, sociale et géographique.

Des lieux de rencontre appropriables

Parce que la culture est participative, elle est construite par les expériences de chacun. Le collège du troisième millénaire propose donc des espaces pour tous et appropriable par chacun. Le besoin d'appropriation des espaces est un phénomène important, particulièrement chez les enfants et les adolescents, qui est souvent négligé, voire renié dans les espaces urbains, où l'appropriation est trop souvent considérée comme une dégradation. Le principe d'appropriation est donc intégré dans la programmation des espaces et leurs règles d'usage, comme supports d'accroche et de développement des activités au-delà des horaires de classe. En changeant ainsi la considération du collège pour l'élève et en élargissant ses fonctions, l'élève sera amené à changer de considération pour le collège.

Le nombre des salles de cours de trente élèves d'un collège classique est réduit ; en échange, leur architecture est modulaire et flexible, et des petits modules, les "Bangas", appropriables par groupe de quinze, sont proposés en coeur de la serre. Ces "Bangas" (conçues en référence aux cabanes fabriquées par les adolescents comoriens ou sud-africains comme rite initiatique et première maison dans la vie d'un homme) accueillent les programmes personnalisés de chacun des collégiens, leur permettent de se regrouper par centre d'intérêt ou affinités, de constituer un autre groupe (multi-âges) que celui de la classe de trente, élargissant le champ des possibles, de posséder un espace appropriable, "presque à eux", pour l'étude ou les rencontres avec leur tuteur ou leur référent...

La serre commune, tout en remplissant une fonction d'espace de distribution des salles de cours, est un véritable coeur communautaire : lieu de la transition ville-nature, espace de culture des ados, lieu de rencontre (les enseignants et les administratifs y ont aussi leurs bureaux...), cour de récréation (en complément de celles en extérieur)...

L'image de l'enclos-forteresse cède la place à un vaste intérieur-extérieur protégé, qui laisse voir et donne à voir, jardin ludique et luxuriant où chaque enfant en passe de devenir adulte pourra s'épanouir.

Les Bangas. Des lieux de socialisation en groupe.

UN ENSEIGNEMENT PARTICIPATIF

Le collège du troisième millénaire donne à apprendre par tous les moyens possibles, y compris par son architecture. C'est aussi une école du "faire", où l'architecture et la vie intérieure du collège sont démonstratives. Les locaux techniques et d'activités manuelles sont mis en valeur, de telle sorte que chaque membre du collège (y compris les TOS) puisse enrichir de ses compétences et de son savoir-faire la vie des adolescents.

Devenus acteurs, les élèves participent à la vie de l'établissement pour l'ensemble des tâches. L'ensemble du personnel devient aussi enseignant : personnel de cuisine, jardinier, agent de service... et ces moments d'échange permettent de créer de nouveaux rapports, d'instaurer le respect des personnes et de leur travail.

Cela se matérialise notamment par l'intégration d'un atelier de réparation accessible aux collégiens et connecté avec le local d'EMT, par la présence de personnel "jardinier" avec lesquels les collégiens pourront mettre en place en façade, autour du bâtiment, des espaces verts thématiques et démonstratifs des disciplines enseignées (jardin musical, jardin écologique...).

NOUVELLES TECHNOLOGIES

L'intégration des technologies au service des enseignants et des élèves reconfigurent les supports d'apprentissage, les méthodes de travail, les moyens d'accès à la connaissance et sa diffusion. Leur impact est considéré dans le mobilier et l'architecture.

La technologie étant devenue un objet de consommation de masse, chacun peut fréquenter, à loisir, de multiples mondes intangibles, situation nouvelle et très positive, mais qui présente aussi un risque de perte du réel, du physique, au profit du virtuel, de l'interface.

Au-delà de l'intégration des technologies numériques dans les enseignements (toutes les salles sont équipées d'ordinateurs, de connexions et de moyens de diffusion des supports numériques), le collège du troisième millénaire propose que "l'école" reste un lieu bien physique de vie sociale, d'activité, d'échange et de découverte.

INTEGRATION ENVIRONNEMENTALE

Le collège est conçu sur des principes bioclimatiques d'architecture passive et des dispositifs actifs permettant d'approcher l'autonomie. La forte isolation sur les parties construites, la serre bioclimatique servant à tempérer l'ensemble du collège, la ventilation naturelle, l'apport d'air frais par des puits canadiens, le recyclage et la réutilisation de l'eau et de la méthanisation pour la production d'énergie... permettent de réduire par dix les besoins et les consommations par rapport à un collège "normal".

Le programme d'éducation à l'environnement et plus particulièrement au territoire est un enjeu majeur. Ce projet symbolise l'attachement au territoire et le respect des personnes qui le vivent, le construisent et le feront évoluer.

Le collège du troisième millénaire est un outil environnemental et territorial à l'usage des enseignants et des élèves. L'équilibre entre la notion de collège "vert" ou "végétalisé" et celle de collège HQE (à haute qualité environnementale, donc respectueux de l'environnement) est étudié de manière à offrir une réponse adaptée aux préoccupations actuelles.

Les choix techniques de mise en oeuvre [Extraits]
  1. Choix intégré des produits, systèmes et procédés de construction
    Le projet met en oeuvre des matériaux performants, pérennes et faciles à entretenir. [...] Les performances des isolations mises en place permettent de minimiser les besoins de chauffage et, couplés avec les schémas de ventilation naturelle, de supprimer les besoins de rafraîchissement. [...]
  2. Chantier à faible impact environnemental
    Dans un futur où un équipement identique ou semblable au collège du troisième millénaire sera construit, celui-ci sera fait suivant une gestion rigoureuse des phases de construction. Dans ce futur proche, les entreprises retenues auront une connaissance pratique des méthodes de construction responsables et peu néfastes pour l'environnement. [...]
  3. Gestion de l'énergie
    La ventilation est un des points les plus énergivores dans un bâtiment. Ce projet sera ventilé principalement par ventilation naturelle. [...] La serre, composée de vitrages performants, permettra la pénétration d'une grande partie de la lumière naturelle et l'énergie gratuite solaire (là où elle est souhaitée) tout en diminuant les déperditions thermiques. [...] Un dispositif d'isolation "hybride" assurera un coefficient de déperditions thermiques du bâtiment largement inférieur aux réglementions d'aujourd'hui [...].
  4. Gestion de l'eau
    [...] Une très grande partie de l'eau consommée sur le site sera de l'eau de pluie récupérée. Cette eau pluviale sera utilisée pour les sanitaires, la laverie et pour l'entretien des espaces : arrosage et nettoyage.[...] Les eaux grises, issues des douches, éviers et laverie, seront recyclées pour l'arrosage des espaces verts.
  5. Gestion des déchets d'activité
    [...] L'installation de méthanisation intégrée dans le site facilitera la gestion des déchets de restauration fermentescibles et les eaux vannes et les transformera en source d'énergie par un équipement de cogénération de chaleur et d'électricité. En plus de restituer de l'énergie pour besoins auxiliaires ou municipaux, le méthanisateur produira un substrat désodorisé et hygiénisé et hautement nutritif pour utilisation comme amendement organique agronomique. [...]
  6. Maintenance - Pérennité des performances environnementales
    Les matériaux utilisés pour la construction du projet [...] permettront de garantir les faibles besoins en maintenance et entretien pendant la durée de vie des bâtiments. [...]
  7. Confort hygrothermique
    Le confort est assuré par la disposition des espaces, les propriétés optiques et thermiques des vitrages, les matériaux de construction (de forte inertie thermique) et la propagation contrôlée d'une ventilation naturelle et, si besoin, traversante. [...] L'importante surface de toiture végétalisée, grâce à sa grande épaisseur et sa végétation, diminue fortement les risques d'inconfort pendant la saison estivale.
  8. Confort acoustique
    La réglementation acoustique sera entièrement respectée par le biais de l'isolation thermo-phonique, des vitrages à contrôle sonore et de la façade crénelée, diminuant les réverbérations et la transmission du son depuis le côté ville vers les allées et espaces communs. Le côté campagne sera, grâce à une végétation naturelle copieuse montant sur la toiture du collège , un havre de paix et de tranquillité. [...]
  9. Confort visuel
    Les espaces communs, séparatifs et d'enseignement, seront très éclairés par la lumière du jour pénétrant au fond des locaux grâce aux dispositifs de puits de lumière et à la disposition traversante des vitrages. La façade est étudiée afin de permettre d'obtenir une lumière naturelle abondante dans tous les espaces lors de la saison hivernale, tout en évitant l'éblouissement d'un fort soleil d'été. [...]
  10. Confort olfactif
    Les matériaux mis en oeuvre seront porteurs d'un ecolabel (du type "Ange bleu") garantissant la faible émissivité des produits. Les peintures utilisées seront en phase aqueuse, le bois utilisé sera à très faible, ou sans, émission de formaldéhydes. [...] Les prises d'air du côté campagne assurant un air neuf plus frais et largement moins pollué que l'air du côté ville. [...]
  11. Qualité sanitaire des espaces
    Les matériaux mis en oeuvre seront facilement lessivables, bactériostatiques et fongistatiques. [...] Le Collège IIIe millénaire ne demandera pas l'utilisation de produits néfastes pour l'environnement [...].
  12. Qualité sanitaire de l'air
    L'intégration de la ventilation naturelle dans l'ensemble des espaces du Collège IIIe millénaire est dimensionnée pour pouvoir assurer un renouvellement d'air largement supérieur aux exigences de la réglementation en vigueur. [...] L'extraction par VMC de l'air vicié depuis les espaces à pollution spécifique assurera, avec le positionnement des entrées d'air du côté campagne, une ambiance saine et confortable.
  13. Qualité sanitaire de l'eau
    Les équipements de production de l'eau chaude sanitaire seront conçus pour éviter les risques de prolifération des légionelloses. [...] La production de l'eau chaude sanitaire sera faite par l'installation de co-génération couplée avec des champs de capteurs thermiques pour le préchauffage et l'appoint en chaleur (suivant la saison). Le recours à l'énergie fossile pour la production de l'eau chaude sanitaire sera nul.

L'EQUIPE DU PROJET

LANDFABRIK,
mandataire,
Architecture-paysage-urbanisme-design,
landfabrik@free.fr,
http://landfabrik.free.fr,

MICROCLIMAX,
Architecture-paysage-urbanisme-installation-arts visuels et plastiques,
microclimax@altern.org,
www.microclimax.org,

PENICAUD,
Ingénieurie environnementale,
hpenicaud@club-internet.fr

CONSULTANTS

ANDRE GERLAND, principal adjoint de collège
JEAN LEBAIL, ancien principal de collège (à la retraite)
JOËL PINAULT, ancien principal de collège
puis proviseur adjoint de lycée (à la retraite)

Diversité, n°152, page 163 (12/2008)

Diversité - Le collège du troisième millénaire