Témoignage

Dans un CM1

Maïté Molinier, professeure des écoles

Et oui, çà y est, j'ai testé le débat philo avec mes élèves! C'était l'an dernier avec mes élèves de CM1 de l'école "Les Anges Gardiens", vers le mois de Mai. J'ai mis un moment à me décider car j'avais une classe très difficile (2/3 des élèves en grande détresse). Et bien je ne regrette pas du tout parce que j'ai trouvé cela vraiment intéressant et les élèves ont semblé très intéressés.

Nous sommes partis de deux passages d'un roman qu'on étudiait à ce moment là : L'histoire d'une mouette et du chat qui lui apprit à voler de Luis Sepulveda : "C'était la loi. Elle aussi elle avait vu des mouettes surprises par les vagues noires mortelles, et malgré son désir de descendre leur apporter leur aide aussi inutile qu'impossible, elle s'était éloignée, respectant la loi qui interdit d'assister à la mort de ses compagnes." (p. 22). "Zorbas a promis à cette pauvre mouette qu'il s'occuperait de l'oeuf et du poussin! Une promesse sur l'honneur faite par un chat du port engage tous les chats du port. Aussi on ne touche pas à cet oeuf !, déclara solennellement Colonello." (p. 50). Les élèves ont relu puis discuté sur ces passages et par différentes questions, j'ai essayé de les faire s'interroger sur les "règles".

Les élèves en sont arrivés à plusieurs questions dont une que nous avons choisie pour le débat : " Pourquoi existe-t-il des règles ?".

Le débat fut animé, avec des réflexions illustrées tantôt par les passages du livre, tantôt par la vie à l'école, tantôt par la vie future, leur vie d'adulte.

Il y avait un reformulateur, un donneur de parole, un antigêneur, des débatteurs (la moitié du groupe) et des observateurs (l'autre moitié du groupe). Quant à moi, je me suis réservé le rôle d'animateur (c'est pas facile mais intéressant!). Chaque observateur observait un débatteur et au bout d'un certain temps, ils ont interverti leurs rôles.

A la fin, chacun a pu exprimer comment il avait vécu le débat et ce qu'il avait observé. Et bien je craignais le pire et au contraire ils m'ont épatée ces élèves.

Diotime, n°50 (10/2011)

Diotime - Dans un CM1