En classe

Un atelier dans le cadre du Rallye philo en maternelle (suite)

Emmanuelle Jacquot-Deschamps et Patrick Martinez.

Dans le dernier numéro de Diotime, au dossier sur la maternelle, nous avons rendu compte du projet "Rallye Philo" du Mée sur Seine. Nous poursuivons la publication du travail fait avec certaines classes...

I/ À Vernou, sur le thème "grandir"

As-tu déjà observé des plantes qui grandissaient ?
" J'ai vu mon cactus grandir."
" J'ai une plante qui a grandi et a fait une fleur avec des pétales roses."

Etes-vous allés sur le pot ?
"C'est pour les bébés."
"Avant on allait sur le pot et maintenant on va sur les toilettes des grands."

Quelles sont les choses que vous aimez faire ?
"J'aime bien travailler."
"Jaime bien la philosophie."
"J'ai bien travailler et le raconter à mon petit frère."
"J'aime bien rêver."
"J'aime jouer dans la neige."
"J'aime bien compter."

Quelles sont les choses que vous aimiez faire avant et que vous n'aimez plus faire maintenant ?
"Avant, je jouais avec une toupie mais maintenant je ne joue plus avec."
"Je ne joue plus aux Pokémon."

Quelles sont les choses que vous aimez toujours faire ?
" J'aime toujours jouer aux princesses."
"Quand j'étais petite, j'écoutais de la musique avec maman et je le fais toujours."
"J'aime toujours dormir avec mon doudou pour ne pas faire des cauchemars."

Comment avez-vous vu que vous avez grandi ?
"Quand j'ai fêté mon anniversaire je ne me suis pas mis sur la pointe des pieds pour souffler mes bougies."
"Quand je me regarde dans la glace, je ne me mets pas sur la pointe des pieds."
" Si on met nos chaussons de trois ans, il n'y a que les doigts de pieds qui rentrent."
" Nos vêtements sont trop petits."
"Maman a dit que j'avais grandi."

Quelles sont les choses que je suis capable de faire maintenant ?
"Je ne pouvais pas faire de la balançoire tout seul, maintenant, je peux."
"Je ne pouvais pas faire de la trottinette, maintenant je peux."
"Je ne savais pas faire du vélo, maintenant je sais en faire."
"Maintenant, je peux faire du grand toboggan."
"Maintenant, je peux aller à la piscine sans les brassards."

Bilan :

Les élèves ont réclamé la BD que je n'avais pas !!!!

Je leur ai dit que la prochaine fois avec les correspondants, ils connaîtraient la BD.

L'atelier était très riche, car presque tous les enfants ont participé oralement.

II/ Rencontre "Goûter Philo" avec les copains de l'école Jean Bignier de Vernou la Celle

Dans un premier temps, les élèves de l'école maternelle Les Lilas ont écrit une lettre d'invitation à une classe de Vernou la Celle inscrite dans le projet "Rallye Philo" du Mée sur Seine. Les élèves de Vernou ont accepté l'invitation et sont donc venus à l'école le mardi 7 décembre 2010, la matinée.

Le principe retenu était que nous aurions l'un et l'autre étudié en partie le thème qui serait abordé lors de la rencontre "C'est quoi grandir ?"

Lorsque la réponse de Vernou est arrivée, les signatures ont interpellé mes élèves qui ont reconnu des prénoms et donc des compères qui avaient le même prénom qu'eux. Inutile de vous dire qu'à l'arrivée des invités, certains n'ont pas hésité à s'associer. Ce fut le cas de Léo et Léo.

À 9 h 30, les copains arrivent et nous nous installons en salle de motricité pour le vrai goûter, celui qu'on mange : gâteaux et jus de fruits nous attendent. Car ensuite, c'est le "goûter philo", celui qui nourrit l'esprit, qui enrichit les connaissances (Emmanuelle). Nous avons mélangé nos élèves afin de créer des groupes de réflexion hétérogènes, de grands à petits parleurs.

Deux ateliers : un avec Emmanuelle la maîtresse de Vernou et un avec Patrick le maître d'Ecuelles. Les mêmes questions et des réponses diversifiées qui contribuent à enrichir une réflexion engagée lors d'une séance précédente. C'était notre choix. Le compte rendu tient compte de la totalité des propos échangés sur les groupes que je suivais.

Aucune timidité de la part des élèves qui s'inscrivent très bien dans la procédure d'échange. Ils ne sont pas impressionnés même si à l'arrivée, un des élèves m'a dit : "ça fait drôle d'arriver dans ton école."

L'échange se termine mais ne s'arrête pas à la porte de la classe puisque nous nous rendons en salle de motricité pour rejoindre l'autre groupe. Pendant le déplacement un des mes élèves dit : "tu sais, quand on est grand on apprend plus de choses." Chemin faisant, les élèves continuent de penser.

Arrive le moment tant attendu : lecture de la BD avec les marionnettes. Les élèves sont ravis. Ils rigolent car les personnages ont des réflexions très proches des leurs et ils se projettent dans le discours.

La matinée se termine par un moment de détente sous le préau de la cour car la météo n'est pas très clémente. Il pleut à verse.

Diotime, n°50 (10/2011)

Diotime - Un atelier dans le cadre du Rallye philo en maternelle (suite)