Informations et publications

9es Rencontres Nouvelles Pratiques Philosophiques - Unesco Nov. 2009

Michel Tozzi

Les 9e Rencontres sur les Nouvelles Pratiques Philosophiques (NPP) se sont tenues les 18 et 19 novembre 2009 à l'UNESCO, à l'occasion de la Journée mondiale de la philosophie. Depuis la première en 2001 à l'INRP, en passant par les CRDP de Rennes, Nanterre, Caen, Poitiers, elles se tiennent désormais depuis quatre ans à l'UNESCO, qui cherche à promouvoir partout et pour tous la philosophie dans le monde, comme discipline développant l'esprit critique, le dialogue et la paix.
L'ouverture a été faite par Michel Tozzi, responsable scientifique du colloque, Mme El-Khouri, Chef de section de la Jeunesse et de l'Éducation Physique représentant l'UNESCO, et les trois coorganisateurs : Philolab (Claire de Chessé), l'IUFM de Créteil - Paris 12 (Didier Geiger, Directeur), et Sciences humaines (Catherine Halpern)1.
Un hommage public a été rendu à Alain Delsol, pionnier de la philosophie avec les enfants en France, disparu prématurément2.
Plus de 650 inscrits cette année, avec une forte dimension internationale (20 nationalités représentées). Ces rencontres ont pour objectif de faire le point entre praticiens, formateurs et chercheurs sur les nouvelles pratiques philosophiques, institutionnalisées ou non (innovations, expérimentations...), en France et dans le monde. Deux domaines ont été particulièrement travaillés, sous des formes diverses (ateliers de communications pour rendre compte d'une expérience ou d'une réflexion, ateliers de pratique où l'on expérimente une méthode, groupes de travail où l'on travaille un chantier, tables rondes...) :

I/ DEUX DOMAINES PARTICULIÈREMENT TRAVAILLÉS

1) les nouvelles pratiques philosophiques dans le système éducatif. Une table ronde a fait le point sur quelques pratiques dans le monde : Phinith Chanthalangsy a soulevé les questions qui ont été posées sur ce développement par de nombreux pays suite aux réunions de l'UNESCO cette année à Tunis, Manille, Bamako, Saint-Domingue3 ; Michèle Coppens a parlé de l'infléchissement philosophique récent aux deux dernières années du secondaire du cours de morale non confessionnelle belge ; Pierre Lebuis du nouveau cours d'éthique et de culture religieuse du Québec, qui poursuit la sécularisation d'une société pluraliste, avec la pratique de la communauté de recherche ; Rita Jeanty de l'institutionnalisation actuelle d'un programme de philosophie pour enfants à l'école primaire au Luxembourg ; Nathalie Frieden de l'organisation de " Jeunesse-débat" en Suisse ; Michel Tozzi de l'expérimentation de la philosophie avec les enfants en Tunisie, une première dans un pays arabe.

On a entendu aussi la façon dont on peut utiliser la philosophie avec les enfants pour développer leur discernement moral ; l'expérience du Collège et Lycée Elitaire pour tous à Grenoble, où l'on enseigne en France la philosophie de 13 ans à 17 ans ; la pratique de la philosophie en lycée professionnel ; l'apport de chercheur sur l'analyse des corpus de discussions d'enfants ; un exemple de formation pour les instituteurs etc.

On a pu assister in vivo à des ateliers avec des enfants d'écoles primaires et de 6e, voir des vidéos, entendre des communications d'expériences selon différentes méthodes. Une table ronde animée par la revue Sciences humaines a permis, dans la volonté de pluralisme et d'ouverture qui caractérise traditionnellement ces rencontres, de confronter ensuite quatre des principales méthodes : Lipman, la plus ancienne et la plus répandue dans le monde, Lévine-AGSAS, Delsol-Connac-Tozzi, Brenifier (Institut de Pratiques Philosophiques), et ce à plusieurs points de vue : objectifs différenciés des méthodes, outils et dispositifs, formes des échanges, rôle et degré de guidage du maître etc.

De même une table ronde sur "Philosophie pour enfants et littérature de jeunesse", animée par Edwige Chirouter, réunissait des auteurs et des éditeurs (Goûters philo de Milan avec Brigitte Labbé, Chouette Penser de Gallimard, Bayard Presse, Albin Michel avec Michel Piquemal), pour dégager la façon dont la littérature de jeunesse s'est saisie de ce besoin de réflexion des enfants au point d'en faire un véritable phénomène éditorial. La revue belge Philéas et Autobule organisait aussi une séance spéciale sur sa production. On pouvait aussi entendre la productrice de Ciel de Paris, qui va bientôt sortir en salle un long métrage sur la philosophie avec les enfants en maternelle de zone sensible, ainsi que des réalisateurs d'un programme TV.

2) Les nouvelles pratiques philosophiques dans la cité : on a pu assister à une pratique de café philo, deux pratiques de consultation philosophique, des ateliers philo avec les participants selon les méthodes de Lipman et de l'AGSAS, un atelier de "questionnement mutuel", des communications sur la philosophie en milieu hospitalier, et trois expériences mêlant philosophie et théâtre. Claire de Chessé a organisé un séminaire en partenariat avec le CNAM, l'Université Paris Dauphine et Philo Management, avec des ateliers et deux tables rondes sur les questions : "Quelle liberté en entreprise ? Et quelle éthique pour l'entreprise de demain ?", avec des philosophes consultants, philosophes du travail et responsables de grands groupes.

II/ QUATRE CHANTIERS OUVERTS

Quatre chantiers importants ont été ouverts, qui se poursuivront au-delà du colloque au sein de groupes de travail internationaux :

1) La question de la formation aux Nouvelles Pratiques Philosophiques.

Animation : Nathalie Frieden, maîtresse d'enseignement et de recherche en didactique de la philosophie, Université de Fribourg, Suisse. Contact : nfriden@sunrise.ch

Il s'agira de réfléchir à la formation nécessaire et souhaitable pour les instituteurs et les professeurs de philosophie afin de leur permettre d'intégrer dans leur enseignement la richesse des nouvelles pratiques. Comment former les enseignants à la DVP ? Quelle philosophie leur est nécessaire ? Comment intégrer la DVP dans la formation des professeurs de philosophie ? Ce chantier a pour objectifs :

  • d'explorer les perspectives, de formuler les questions pertinentes sur le sujet et d'avancer quelques pistes de réflexion et de recherche ;
  • de partager des soucis, des pratiques, des inventions et des progrès.
  • de créer une communauté de recherche qui mette en commun des solutions aux problèmes principaux de la formation de formateurs.

2) Comment penser un cursus de pratiques philosophiques tout au long de la scolarité, de la maternelle à la fin du secondaire ?

Animation : Michel Tozzi, professeur émérite des Universités à Montpellier III (France) et la FISP4. Contact : michel.tozzi@orange.fr

L'UNESCO, dans une perspective de dialogue et de paix entre les peuples, promeut l'enseignement de la philosophie tout au long de la scolarité. Cette orientation ouvre la question d'un cursus scolaire de l'apprentissage du philosopher. Ce chantier a pour objectifs :

  • d'explorer cette perspective, de formuler les questions pertinentes sur le sujet et d'avancer quelques pistes de réflexion et de recherche ;
  • de mettre en place un groupe de travail international qui prendra en charge cette problématique en vue de propositions pédagogiques, didactiques et institutionnelles.
  • de réfléchir aux problèmes de formation que cette mise en place pose, en liaison avec le groupe.

3) La philosophie dans la Cité, dans ses modalités actuelles et perspectives.

Animation : Romain JALABERT, Ater, Université Montpellier III ; Gunter GORHAN, cofondateur du Café Philo des Phares à Paris. Contact : romainjalabert@yahoo.fr

Ce chantier a pour objectif d'interroger les diverses pratiques actuelles de la philosophie dans la cité, à l'exception des pratiques en entreprise et dans le milieu du soin. Dans un café, une université populaire, un centre social, un théâtre, un cinéma, une médiathèque, au cours d'un repas ou au détour d'une déambulation, qu'y a-t-il de commun ou de différent dans ces pratiques plus ou moins nouvelles de la philosophie ? Et puisqu'il s'agit de "cité", qu'en est-il véritablement aujourd'hui de leur sens et de leur impact politiques ?

4) Philosophie et maladies de l'âme.

Animation : Jean Ribalet, pédopsychiatre, Marie Agostini, doctorante en sciences de l'éducation. Contact : ribalet@wanadoo.fr

Objectifs :

  • penser les nouvelles maladies de l'âme ;
  • explorer de nouvelles articulations du philosopher et du thérapeutique ;
  • développer des ateliers de discussions et d'écriture philosophiques pour les enfants et la jeunesse.

Un groupe international d'une quarantaine de personnes a été constitué.

Diotime publiera un certain nombre de communications, tables rondes, et fera le point sur l'avancée des groupes de travail...

Le Collège International de Philosophie (CIPH) se joindra à l'organisation du colloque 2010.


(1) Le n° 207 de la revue Sciences humaines (Août-septembre 2009) a publié un dossier remarquable de Catherine Halpern : "Enquête : la philosophie hors les murs" (pp. 20 à 27), rendant compte de ces nouvelles pratiques philosophiques à l'école et dans la cité.

(2) Voir au début du n° 42 de Diotime.

(3) L'UNESCO a publié sous forme de cinq livrets le compte rendu de chaque réunion régionale, avec un résumé des débats et les recommandations de l'UNESCO à l'issue des travaux.

(4) FISP : Fédération Internationale des Sociétés de philosophie.

Diotime, n°43 (01/2010)

Diotime - 9es Rencontres Nouvelles Pratiques Philosophiques - Unesco Nov. 2009