Informations et publications

Publications

ENTRE-VUES n° 51, déc. 2001

Numéro très riche. À noter en particulier : " Morale et apprentissage scolaire " (B. Rey). Quelques articles sur l'utilisation des contes et des mythes pour l'enseignement de l'éthique. L'historique du cours de morale non confessionnelle en Belgique (M. Peyrat) et Pratiquer la philosophie avec des élèves en grande difficulté scolaire (J.-C. Pettier). Un dossier pé dagogique sur " Terrorisme et vengeance ".

Commande :

Entre-Vues c/o CAL Brabant Wallon, rue Provinciale,

11 - 1301 Wavre - Belgique

4,46 Euros

Montant de l'abonnement 2002 : 21,07 Euros

ÉCHANGER n° 52, juin 2001

Revue de recherches et pratiques innovantes. Un dossier spécial sur " Débat et argumentation ".

Commande :

CRDP, 5 route de la Jonelière, BP 92226, 44322 Nantes CEDEX 3

5,34 Euros

101 EXPÉRIENCES DE PHILOSOPHIE QUOTIDIENNE

Roger Pol Droit, Éditions Odile Jacob, 2001.

Extrait :

" Ça va très vite. Vous faites durer le monde vingt minutes. Vous mettez les étoiles en bas. Vous téléphonez au hasard, buvez en pissant, épluchez une pomme dans votre tête. Vous faites l'animal, vous allez au cirque, vous inventez les titres de l'actualité. Vous passez dans un tableau, disparaissez à la terrasse d'un café. Vous ramez sur un lac chez vous, vous vous mettez à genoux pour réciter l'annuaire, vous partez à la recherche de la caresse infime.

Chaque fois, de petites portes s'ouvrent dans la tête. Le jeu consiste en effet à provoquer de petits déclics, des impulsions minimales. Par des expériences à vivre. Au ras des choses, en jouant.

C'est ainsi depuis qu'il y a des philosophes : commencer à penser exige une pratique du décalage, du pas de côté, du changement d'optique. "

L'APPRENTI PHILOSOPHE

Collection dirigée par Oscar Brenifier, Éditions Nathan.

Deux nouveaux titres paraissent ce mois-ci en librairie :

L'Opinion, la Connaissance et la Vérité; L'État et la Socié té.

Ouvrages comprenant des dialogues entre un élève et un philosophe (pour dé gager les problématiques et les erreurs à éviter), des citations, des textes d'auteurs.

5,95 Euros

LES GOÛTERS PHILO

Les Éditions Milan continuent leur collection pour les jeunes à partir de huit ans. Deux nouveaux titres :

Les chefs et les autres : " On aime être chef. Par autorité, amour du pouvoir ou responsabilité, les hommes souhaitent ê tre chefs, et parfois le deviennent. Il y a ceux qui préfèrent obéir plutôt que de prendre des décisions. Les uns ne peuvent pas vivre sans les autres. Ils sont obligés de cohabiter. "

Libre et pas libre : " La liberté est une attitude, celle de l'homme qui a des choix et qui en connaît les conséquences. Elle contribue à le rendre responsable, et donne de la valeur à ses actes. "

Commande :

Diffusion Seuil, 27 rue Jacob, 75261 Paris CEDEX 06

(ou en librairie)

COMPRENDRE LE PHENOMENE CAFE-PHILO1

Il s'agit d'un ouvrage dédié au fondateur du premier café-philo, MarcSAUTET; un préfacier de notoriété, EdgarMORIN; vingt-sept coauteurs universitaires, enseignants, cadres de la fonction publique, travailleurs libé raux, salariés des secteurs privés et associatif, de formations en philosophie, théologie, mathématiques, sciences physiques ou humaines, littérature et art; ils se nomment :

Jean-Philippe BLANCHARD, FrançoiseBONNET-LAPONDERIQUE, JeanBOURDONCLE, Carole BOUTET, Oscar BRENIFIER, Eugène CALSCHI, JeanFrançois CHAZERANS, YvesCOTTE, François CROS, ThierryDUCUING, HélléFONTANILLES, Louis GAU, Gunter GORHAN, Jean HANSEN, Pascal HARDY, Pierre MAGNE-DE-LA-CROIX, LénaMONNEROT, Jean NOËL, DanielRAMIREZ, ValéryRASPLUS, Bernard ROY, Jean-PierreSEULIN, Claude SICRE, Francis TOLMER, Michel TOZZI, Ghislain VERGNES, sous la direction de YannisYOULOUNTAS. Et tous animent des débats de philosophie en divers lieux et pays occidentaux, certains depuis près d'une dé cennie.

Rien que cette énumération témoigne en elle-même de l'événement : ré unir dans un même ouvrage des universitaires et des amateurs qui se méprisent perfidement à propos de la philosophie, des animateurs qui cordialement s'ignorent entre eux d'un café à l'autre! Ce tour de force, Yannis Youlountas l'a réussi. Il est vrai qu'il a déjà à son actif l'organisation de plusieurs colloques internationaux et séminaires d'animateurs de cafés-philo. Mais qu'on ne s'y trompe pas, il s'agit non pas d'un syncrétisme mais d'un œcuménisme (cette analogie exclut toute référence religieuse) : qu'a-t-on en commun, et en quoi nos différences de conception nous enrichissent-elles? C'est donc un événement où professionnalisme et amateurisme, spéculation et praxis ne s'opposent plus, un renouveau de la philosophie où il s'agit d'apprendre à philosopher ensemble par le recours à l'oral. Jamais cela n'avait existé dans l'histoire de la philosophie de cette façon : Socrate, du moins celui de Platon, ne débattait pas, il dialoguait avec des faire-valoir mis en scè ne!

Qu'on jette un coup d'œil au sommaire exhaustif en trente questions : importance de la philosophie et qui philosophe, comment, pourquoi? Café-philo : qui, que, quoi, comment, où, pourquoi? Café -philo : philosophie, mode, fonctions sociale, psychologique? Ont-ils un dé nominateur commun et quelle responsabilité les salariés de la philosophie engagent-ils en n'y allant pas, ou au contraire, en s'y impliquant? Café -philo : animer, participer, satisfaire une curiosité ou exercer un esprit critique? Café-philo et rire, et théologie, et citoyenneté? Le débat-philo et son paradigme : restau-philo, rando-philo, ciné-philo, atelier-philo, cabinet-philo? Philosopher dans l'entreprise, dans la rue? Autres formules de cafés-débats? Enjeux philosophiques et évolution du café-philo dans la cité ?

Certes, la genèse du café-philo a été faite2, son vécu raconté3, son é tude sociologique réalisée4, mais aucune analyse en profondeur n'avait été produite révélant, par l'ampleur et la durée du phénomène, autre chose qu'une mode éphémère. Ce qui interroge ici, c'est l'incapacité de Linstitution philosophique traditionnelle à répondre à une demande populaire d'échange de concepts capables de donner du sens à notre évolution (organisation sexuelle, familiale, sociale, progrès de la science et de la technologie etc.). Or ces courants, perturbant nos archaïsmes, notre mode de vie, nécessitent que de nouvelles balises soient ancrées pour que chacun puisse gouverner son action quotidienne. Ce qui interroge ici, c'est comment cette forte demande, fondée sur la convivialité, qui s'exprime par le phénomène café-philo, et qui pour le moment ne constitue qu'une nébuleuse chaotique, va-t-elle pouvoir dépasser le besoin de lien social en s'organisant pour relever le challenge sans s'épuiser dans une gageure?

Cet ouvrage trouvera place dans la bibliothèque de tous ceux qui cherchent à réfléchir ensemble au sens à donner à leur avenir et de tous ceux qui prétendent produire du sens pour tous. Que le lecteur soit profane ou connaisseur, il accédera à toutes les idées : vocabulaire hermétique et jargon corporatif ayant été systématiquement expurgés de cette rédaction collective.

Jean-Philippe BLANCHARD

Diotime, n°14 (04/2002)

Diotime - Publications