International

Suisse : festival philo - septembre

Nathalie Frieden

Il s'est tenu à Fribourg (Suisse) un festival de la philosophie du 14 au 17 septembre 2006. Ce type de manifestation a eu lieu en 2005 à St Maurice, dans le Vallais. Cela a été un tel succès (plus de 5000 visiteurs) qu'il a été décidé de le refaire chaque année. Il s'agit pendant deux jours et demi de conférences de philosophes plus ou moins locaux, de déclarations plus ou moins profondes (crédos philosophiques), de personnalités connues, et aussi de pièces de théâtre, films, expositions, ventes de livres etc. En allant sur le site www.festivalphilosophie.org , on peut voir ce qui a eu lieu en 2005. Pour cette année, se rendre sur www.festivalphilo.info

Cette année il y a eu, parmi toutes les activités, un concours de discussion pour les jeunes des écoles du secondaire. En fait ce projet vient de l'Allemagne. Là-bas ils ont remarqué combien les jeunes étaient peu entraînés au débat, savaient mal prendre position et surtout ignoraient beaucoup de l'argumentation. C'est pourquoi ils ont monté un projet d'enseignement du débat, avec des matchs, des tournois régionaux, et des coupes nationales. Ce projet a été importé en Suisse. Il est financé par des quantités de sponsors, et soutenu par la CDIP (la Commission des directeurs cantonaux de l'instruction publique, c'est à dire la réunion des ministres cantonaux de l'éducation), et le projet est en ce moment à l'essai dans plusieurs cantons. À Fribourg ce projet a été lancé récemment dans toutes les classes de troisième année du lycée (la première en France). Des professeurs d'histoire, de philo et de français ont été formés pendant une journée. La méthode est très (trop ?) simple : les sujets discutés sont actuels, se présentent sous forme de questions auxquelles on peut répondre par oui ou par non, et le débat doit avoir un rythme et une forme très précise. L'exercice peut être jugé discutable mais la progression des exercices excellente. On peut critiquer le risque évident de superficialité et de sophistique. Mais comme tout projet éducatif, il peut être transformé par la personnalité des enseignants, et surtout par les objectifs qu'ils se donnent. Pour le moment le cahier de l'élève et celui du professeur ont été publiés sur papier, et il y a peu sur Internet www.lajeunessedebat.ch

On peut aussi commander sur info@lajeunessedebat.ch

Diotime, n°30 (07/2006)

Diotime - Suisse : festival philo - septembre