Editorial

Editorial du n° 85

Michel Tozzi, rédacteur en chef

La période de confinement que nous avons vécue de mars à mai, en interdisant tout rassemblement et en obligeant beaucoup de personnes à rester chez elles, a suscité l'émergence de nouvelles pratiques philosophiques dans la cité, comme le café philo ou l' atelier philo (avec enfants ou adultes) virtuels... Nous rendons compte dans ce numéro de cette créativité, par plusieurs témoignages en deux articles.

Le dernier colloque international sur les Nouvelles Pratiques Philosophiques (NPP), qui a eu lieu à Genève en novembre 2019, avait pour thème le rapport entre ces NPP et la démocratie. On trouvera deux dossiers qui rendent compte de nombre d'interventions dans les différents chantiers représentés.

Le prochain colloque aura lieu à Paris à l'Unesco les 19 et 20 novembre 2020, sur le thème : "Le temps de penser, le temps de la pensée".Nous lançons ici l'appel à communications, qui peuvent être déposées sur le site : https://philo.sciencesconf.org/

On trouvera aussi dans ce numéro des articles sur Gareth Matthews, un spécialiste américain moins connu que Matthew Lipman, mais dont l'apport à la philosophie avec les enfants est important ; sur les biais cognitifs dans les communautés de recherche ; sur les apports de la neuroéducation à la discussion à visée philosophique ; sur l'importance que peut y prendre l'expression des émotions pour lutter contre la violence ; sur les conditions d'une parole authentique chez les élèves dans cette pratique ; et sur la question de l'évaluation des épreuves en classe terminale.

Diotime, n°85 (07/2020)

Diotime - Editorial du n° 85