Chaire Unesco de Philosophie avec les enfants

Appel à communications pour le 19e Colloque des Nouvelles Pratiques Philosophiques (NPP) à la Maison de l'Unesco les 19 et 20 novembre 2020 : "Le temps de penser, le temps de la pensée"

Programme et inscriptions sur le site : https://philo.sciencesconf.org/

Les 19es Rencontres internationales sur les Nouvelles Pratiques Philosophiques se tiendront les 19 et 20 novembre 2020 à la Maison de l'UNESCO, Paris.

La thématique générale sera : "Le temps de penser, le temps de la pensée"

Le vendredi 20 novembre, de 17h à 18h30, se tiendra la cérémonie de reconduction de la Chaire UNESCO sur la philosophie avec les enfants.

Appel à communication : Qu'est-ce que "le temps de la pensée" ?

La métaphore de la chouette est éclairante pour la philosophie : elle ne prend son vol qu'à la tombée de la nuit, dans l'après-coup de la journée, qui rend possible la réflexion : dans un temps récursif qui revient sur le vécu pour en faire une expérience, donner de l'intelligibilité au monde. Une vie examinée disait Socrate.

Et si tel est le cas, la philosophie n'est-elle pas justement ce qui doit venir après, après une vie vécue et remplie et, dans ces conditions, la philosophie est-elle réellement possible avec des enfants et des adolescents ? Autrement dit, les pratiques philosophiques n'évacuent-elles pas indument la question du temps ? Cette métaphore semble désigner un public de la philosophie : les personnes âgées. Peut-on philosopher à l'aube, quand le soleil n'est pas encore levé ?

Le manque de temps pour penser dans notre société

Le culte consumériste du confort semble répugner à l'effort. La pause-pensée, la "patience du concept" (Hegel), n'est qu'une perte de temps pour la raison instrumentale moderne, qui vise l'efficacité et la rentabilité, réduit le temps à un capital à gérer de façon optimale, et ne cultive guère l'usage réflexif de la langue et de la pensée. L'accélération de nos temporalités (H. Rosa) entraîne une "pensée empêchée" ... L'impatience a-t-elle aussi ses vertus philosophiques ? Et si non, comment faire avec cet invité indésirable, mais régulier, de nos ateliers philo ?

Quel rôle pour les Nouvelles Pratiques Philosophiques (NPP) ?

Penser serait donc un acte de résistance, une suspension de la frénésie de nos vies diverties, une "oasis de pensée". La pratique de la philosophie crée à cet effet pour les enfants et les adultes des temps et des lieux pour rendre possible une réflexivité tant individuelle que collective : "atelier philo", "café philo", "consultation philosophique", etc.

Mais il reste des questions critiques à adresser à ces pratiques : le rythme de la discussion collective correspond-il bien à celui de la pensée ? La parole ne va-t-elle pas trop vite pour que toujours la pensée s'y attache ? Et puis, dans la discussion, c'est chacun à son rythme de pensée : peut-on et comment synchroniser ces rythmes différents ? Par ailleurs, qu'est-ce qui garantit que ces activités de discussions philosophiques sortent de l'immédiateté des opinions ou idées toutes faites, même partagées ? En quoi les NPP, dont l'accès à la philosophie est plus immédiat que lorsqu'il est médiatisé par l'histoire de la philosophie et les textes, permet-il de prendre son temps pour penser ?

Les 19e Rencontres Internationales sur les Nouvelles Pratiques Philosophiques s'attacheront à explorer, dans les différents chantiers, ce "temps pour penser" et ce "temps de la pensée" :

  • En quoi les pratiques philosophiques constituent-elles (pour les enfants et pour les animateurs) un temps pour penser (dans quel cadre, à quel moment, dans quelle durée et temporalité, par quels dispositifs et rituels ?) ;
  • En quoi consiste ce temps de la pensée (comment articuler le logique et le chronologique, comment organiser la progression, le linéaire et le spiralique, le feed-back, saisir le kairos, quelle temporalité entre l'oral et l'écrit, etc. ?)

Chaque proposition de contribution devra comporter :

  • un titre
  • un résumé (700 mots max.)
  • une rapide présentation de l'auteur(e) (50 mots max.)
  • une bibliographie détaillée relative aux références utilisées

Date limite : 1er septembre 2020

Votre proposition s'inscrit dans le chantier... 4 adresses mail dans ce qui suit

  • PhiloEcole : envoyez votre proposition à Olivier Blond-Rzewuski : olivier.blond-rzewuski@univ-nantes.fr
  • PhiloFormation : Philoformation est un atelier qui présente les inventions en formation, que ce soit des dispositifs nouveaux, des supports originaux, des approches méthodologiques inventives, des jeux qui font penser, afin de mutualiser ces créations.
    La finalité de la créativité est d'accompagner et stimuler l'acte de penser par soi-même.
    Nous demandons que vous nous présentiez un exercice tel que vous le faites dans votre formation. Il se fera avec la participation d'une partie de l'auditoire. Les autres observeront. Après 50 minutes d'exercices, nous passerons un moment à travailler ensemble, d'une façon métacognitive, ce qui s'est passé.
    Présentez-nous votre exercice, sa méthode, sa finalité, etc. Et vivons-le ensemble !
    Proposition à envoyer à Nathalie Frieden et AlainBuchet : nfrieden@sunrise.chet info@prophilo.ch
  • PhiloCité : Le Chantier PhiloCité est consacré à toutes les nouvelles pratiques philosophiques (pour enfants, adolescents ou adultes) qui ont lieu dans la Cité, en dehors de l'École, voire à sa marge. Il vise à explorer la place de philosophie, dans toutes ses formes, dans les espaces publics, les lieux de loisirs, les lieux culturels, les lieux d'accueil social, et dans les espaces alternatifs possibles, ouverts aux citoyens, dès le plus jeune âge.
    Quel rôle le temps de la pensée joue dans ces nouveaux espaces philosophiques ?
    Proposition à envoyer à : Johanna Hawken : philopourtous.romainville@gmail.com
  • PhiloArt : Proposition à envoyer à : Mélanie Olivier : melanie.olivier@laicite.net

Diotime, n°85 (07/2020)

Diotime - Appel à communications pour le 19e Colloque des Nouvelles Pratiques Philosophiques (NPP) à la Maison de l'Unesco les 19 et 20 novembre 2020 : "Le temps de penser, le temps de la pensée"