Informations et Publications

Informations et Publications

I) Informations

Voici le site où l'on trouvera toutes les informations sur le nouveau cours belge de Philosophie et de Citoyenneté : http://www.enseignement.be/index.php?page=27915

On trouvera le compte rendu des Rencontres Philosophiques d'Uriage (RPU) sur le site :

https://www.youtube.com/playlist?list=PLGPiWZxg8wBkctBcx2qInIKSj8GTWJkBU

Lettre d'information de PhiloCité (Liège, Belgique) de février 2018 : https://webmail1h.orange.fr/webmail/fr_FR/read.html?IDMSG=108378&FOLDER=SF_INBOX&SEARCH=NOK&check=&ORIGIN=

La première Biennale Internationale de Philosophie Pratique, organisée par le Laboratoire de Recherche en Philosophie Pratique et Appliquée de l'Université d'Égée, aura lieu à Rhodes les 27, 28, 29 Avril 2018, sous le titre : "Philosophie en praxis. Le geste philosophique : engagements politiques, éthiques, éducatifs, artistiques".

Pour toutes les informations utiles visitez le site offciel de la Biennale :

http://practphil-biennale.aegean.gr/ ?

On trouvera des jeux éducatifs sur le site :

http://lespetitscitoyens-laboutique.com/jeux/40-kidikoi-duo.html

Le Gfen organise en Ile de France des Journées Sciences-Philosophie les 28 et 29 avril 2018, qui interrogeront les rapports entre sciences et philosophie.

Le samedi, après avoir découvert/redécouvert ensemble comment nous sommes passés en occident de la "philosophie naturelle" aux "sciences physiques", nous interrogerons la mathématisation de la physique, puis les rôles des mathématiques en sciences. Les mathématiques se réduisent-elles en sciences à n'être "qu'une discipline de service", à formuler une loi expérimentalement établie et/ou à la valider? Les mathématiques vont-elles plus loin, sont-elles levier de pensée et de créativité en permettant carrément par la démonstration de poser de nouveaux concepts en physique ? Quels liens entre expériences et théorie ? Quel rôle alors pour ces sciences mathématisées : dire le vrai ou se contenter d'indiquer ce qu'il est désormais impossible à croire ? Quels rapports entre philosophie et sciences, quelle évolution ? Philosophie et sciences seront donc entremêlées, les deux démarches seront co-animées par un philosophe et une physicienne : Alexis Avril et Catherine Ledrapier. (3h le matin et 3 h l'après-midi)

Un objectif premier et essentiel reste le défi du "tous capables !". En conséquence, il n'y aura pas de préalables spécifiques non accessibles à tout un chacun, que ce soit en sciences en math ou en philo.

Le dimanche, Colloque "Les histoires du big-bang" : comment, au travers de l'entrée historique, peut-on appréhender les grandes conquêtes scientifiques du XXe siècle, même si les notions en jeu sont d'un très haut niveau ? Un exemple autour de la "théorie du big-bang", que l'on va tenter de rendre accessible à tout le monde ( Intervenant : Ludovic Arnaud).

"Démarche sur l'usage de l'Histoire des Sciences à l'école" : quel usage de l'histoire et de la philosophie des sciences à l'école ? Si la nécessité d'ancrer l'enseignement des sciences dans une histoire semble partagée, les pratiques les plus répandues posent problème : des énoncés coupés de leur contexte sont donnés à lire qui renvoient à des corpus théoriques passés sous silence. Plus grave encore, l'histoire des sciences est pratiquée au futur antérieur en recherchant dans les énoncés anciens soit la négation, soit les prémisses des thèses modernes qui vont advenir, alors que ces thèses ont leur autonomie propre et qu'elles ne peuvent être comprises que dans ce cadre. L'atelier propose d'examiner la pratique du document historique en classe à partir d'un texte de Descartes (Intervenante : Sylvie Nony).

II) Publications

On peut trouver une vidéo d'une séance en CM2 sur "Croire et Savoir", animée par Michel Tozzi, sur : https://www.youtube.com/watch?v=bPCRkM_kuNw

Johanna Hawken a pris l'initiative d'un Abécédaire de la philosophie avec les enfants, dont on trouvera les 26 mini vidéos sur le site : https://www.youtube.com/channel/UCE1r4pApRFLpyvGrB5PXtFg

Le numéro de juin 1998 de Spirale (n° 62) portera sur :"Pratiques de la philosophie et enseignement moral et civique à l'école primaire : quelles articulations (Belgique, France, Québec, Suisse) ?". La problématique nous semble particulièrement intéressante.

En effet, ce numéro vise à recenser les recherches qui ont pris pour objet la relation entre les pratiques philosophiques à l'école primaire et l'enseignement moral et civique, aussi bien au Québec, en Suisse, en Belgique qu'en France. D'un côté, l'articulation des pratiques de philosophie avec l'enseignement moral et civique peut sembler leur assurer une certaine visibilité et une stabilisation et leur permettre une ouverture sur la morale et la citoyenneté. D'un autre côté, elle peut aussi présenter le risque d'un mouvement de fermeture sur ces deux dimensions, en lieu et place d'une interrogation appropriée à la pensée enfantine, de la diversité des domaines de l'existence et de la connaissance.

C'est pourquoi, une des questions, en particulier, à laquelle ce numéro de Spirale voudrait apporter une réponse, est celle de savoir dans quelle mesure et comment les pratiques et les dispositifs d'apprentissage de philosophie avec les enfants peuvent s'inscrire dans l'enseignement moral et civique sans perdre leur objectif - apprendre à philosopher.

Pour un développement, voir le site: https://spirale-edu-revue.fr/spip.php?article1310.

Le p'tit Libé des philosophes, N°32 - 17 au 23 novembre 2017.

"A l'occasion de la journée mondiale de la philosophie qui s'est déroulée le 16 novembre 2017, trois penseurs français ont répondu à des questions d'enfants sélectionnées par "le P'tit Libé". Leurs interrogations portent sur des grands thèmes dont on entend beaucoup parler : le travail (G. Le Blanc), l'immigration (Barbara Cassin) et l'environnement (Cyntia Fleury).

Réfléchir au monde qui nous entoure, avoir un esprit critique, mieux se connaître, trouver un sens à sa vie : voici, en résumé, ce qu'est la philosophie. Ce mot vient du grec philos (aimer) et sophia (sagesse ou savoir). Philosophie signifie donc "amour de la sagesse" ou "amour du savoir". Certains en ont même fait leur métier : ils sont philosophes (Rédaction : Cécile Bourgneuf et Edwige Chirouter).

A retrouver sur Rédaction : www.ptitlibe.liberation.fr

Childhood & philosophy vient de publier son dernier numéro. Voir le site : http://www.e-publicacoes.uerj.br/index.php/childhood.

L'école est-elle un espace politique, interroge Philippe Meirieu avant de développer les conditions pour une éducation au politique par l'école. Ce projet est tout le sens du numéro 167 de Dialogue, la revue du GFEN. A en croire certains, l'école devrait être un lieu de neutralité politique, au nom de la laïcité, alors que dans le même temps on lui demande de contribuer à résoudre des problèmes auxquels est confrontée notre société : incivilités, communautarismes, intégrismes religieux de toutes obédiences, en transmettant les valeurs de la République. Il n'est pas d'école qui ne porte et ne soit portée par un projet politique. La question n'est pas d'éduquer au politique mais est celle des modalités de cette éducation. Il ne suffit pas de substituer un dogmatisme à un autre pour former l'esprit critique. Les valeurs de la République ne s'imposent pas mais se construisent dans des pratiques. Pratiques qui ne valent que par ces mêmes valeurs qui les sous tendent. Comment se construisent la Liberté, l'Égalité, la Fraternité, la Laïcité, la démocratie, la pensée critique, le respect de l'Autre... dans, et par, des pratiques au plus concret de l'ordinaire des classes, des lieux d'éducation, de formation, de création ? Ce sont ces questionnements qui irriguent les articles de ce numéro, dans sa version papier et son prolongement numérique. Après avoir posé des principes dans une première partie, les auteurs, dans les parties qui suivent, nous donnent à voir des élèves et des adultes acteurs dans les valeurs, dans les classes et dans la cité, de la maternelle à la formation adulte, dans la construction des savoirs et dans la création.

Socrate est amoureux : c'est le dernier des Petits Platon, par Salim mokaddem.

Inspiré du Banquet de Platon, on y trouve les principaux discours sur l'amour :

Le discours de Phèdre : "Eros, le dieu de l'amour, est le plus ancien et donc le plus digne des dieux : il possède toutes les qualités des vieilles familles et l'autorité du plus âgé. Si ses origines sont lointaines, c'est parce qu'il commande depuis longtemps aux destinées humaines..."
Le discours d'Aristophane - mythe des androgynes : "L'amour n'est que la poursuite de sa moitié manquante, qui existe quelque part dans ce monde, où nous sommes séparés, divisés, déchus de notre unité originaire."
Le discours de Socrate : "Eros : il est né le jour de la naissance d'Aphrodite, déesse de la beauté, mais il est fils de la pauvreté Penia, et de l'abondance, Poros. Eros tient de ses parents, d'une côté, la ressource, l'intelligence, la richesse, et de l'autre, son tempérament clochard, vagabond, désordonné."

Diotime, n°76 (04/2018)

Diotime - Informations et Publications