En classe

Le Prix Alcibiade. Justification du titre.

Alcibiade est jeune et plein d'ambitions. Mais il doit apprendre à se connaître pour s'engager dans la vie politique.

Il apprend tant qu'il fréquente Socrate qui représente la Philosophie.

Dès qu'il est seul, après la disparition de Socrate, par conséquent lorsqu'il ne fréquente plus la philosophie, il commet des erreurs et enlaidit son image.

Alcibiade représente la figure symbolique de l'engagement citoyen du lycéen qui doit développer un esprit critique et porter son regard au-delà des apparences. Cet engagement suppose une attitude philosophique permanente tout au long de l'existence et qui va se construire dans l'expérience de la quotidienneté.

Pourquoi un prix lycéen de la nouvelle philosophique ?

A l'heure actuelle, on peut constater qu'il n'existe pas de prix littéraire ou philosophique récompensant des lycéens. Tout prix dit "lycéen" consiste en général en l'attribution par un jury, constitué de lycéens, d'une récompense à un auteur adulte. Par exemple le "Prix Goncourt des lycéens", le "Prix lycéen du livre de philosophie" ou encore dans une autre perspective, le "Prix lycéen de l'Economie".

Ce projet de prix entend corriger cette lacune. L'objectif de ce projet consiste à offrir aux lycéens la possibilité de s'approprier un thème philosophique en le soumettant à leur réflexion, et de restituer leur pensée sur ce sujet à travers une fiction de leur choix et en respectant la forme spécifique de la nouvelle. Au cours de leur scolarité, les disciplines littéraires leur ont donné l'occasion d'étudier des oeuvres romanesques, théâtrales ou poétiques à contenu philosophique. Ils connaissent sans doute ce que représente, par exemple, un conte philosophique. Ainsi la nature de cet exercice ne peut leur être totalement étrangère.

Objectif pédagogique

Analyser un thème philosophique et le problématiser. Faire naître, au-delà d'une argumentation préparatoire et réalisée en classe avec les enseignants, la perspective d'une mise en situation à travers la rédaction d'une fiction. L'histoire imaginée par les candidats peut ainsi prendre l'aspect d'une expérience de pensée, d'un conte philosophique, d'une aventure initiatique, etc.

Un tel exercice permet aux lycéens d'approcher la réflexion philosophique de manière inhabituelle et ludique mais sans pour autant sacrifier la rigueur. Il ne s'agira en aucun cas d'un monologue fantaisiste ou d'une exposition anarchique de généralités ou de banalités. Encore moins un récit grotesque brassant tous les poncifs de l'opinion commune. L'objectif ne contredit en rien les exigences de l'épreuve du baccalauréat et peut également contribuer à une meilleure compréhension de la nature et des contraintes de la dissertation philosophique.

Et au niveau littéraire, on connait les exigences de la rédaction d'une nouvelle qui imposent une structure qui se distingue de celle du roman. La réflexion devra être suffisamment maîtrisée afin de construire un récit qui l'illustrera avec le rythme soutenu et le dénouement surprenant et vraisemblable que doit normalement présenter une nouvelle.

Constitution du jury

La présidence du jury sera confiée à un(e) auteur(e) en littérature et la vice-présidence à un(e) auteur(e) en philosophie. Pourquoi attribuer la présidence à la littérature ? Pour marquer le fait que même si le prix est à teneur philosophique, la qualité littéraire des nouvelles proposées doit être, bien évidemment, mise en valeur et ne saurait être oubliée. Les autres membres du jury appartiendront en partie au monde littéraire, à l'enseignement de la philosophie et de la littérature. Seront également sollicités des parents d'élèves neutres et des lecteurs avertis et volontaires. Il est aussi possible d'inclure des lycéens, à condition qu'ils ne soient pas en relation quelconque ou en parenté avec les candidats.

Appel à texte

Le sujet retenu après délibération par le jury et ce, en accord avec l'Inspection de Philosophie, sera communiqué dans tous les lycées de la Région Alsace/Lorraine dès chaque rentrée de septembre. La date limite d'envoi des manuscrits sera fixée à la rentrée des vacances d'hiver, pour une remise finale des prix au mois de juillet.

Partenariat

Le Lycée de Mirecourt dans les Vosges s'engage à être porteur du projet et propose ses locaux pour l'accueil du jury et des délibérations.

La remise des prix s'organisera en partenariat avec la commune de Mirecourt et pourra être l'occasion d'un salon du livre et de séances de dédicaces en présence des auteurs du jury.

La Librairie Le Grimoire de Mirecourt offre son partenariat sur le lieu du salon.

Nature des Prix

Selon les sponsors et mécènes et en fonction du nombre de lauréats, il est possible d'envisager une bourse d'études pour le premier prix et pour les autres lauréats des livrets d'épargne avec une somme garantie par le ou les organismes bancaires partenaires.

On peut également négocier avec l'éditeur, qui s'engagera à publier l'anthologie de nouvelles, qu'un pourcentage sur les ventes soit reversé en faveur des élèves lauréats qui pourraient être en difficultés financières.

Contact : lycée de Méricourt

Diotime, n°75 (01/2018)

Diotime - Le Prix Alcibiade. Justification du titre.