International

Belgique - La discussion philosophique en radio avec "La Brigade d'Intervention Philosophique"

Guillaume Damit, animateur de PhiloCité, Liège, Belgique - guillaume.damit@philocite.eu

Rythme, coïncidences des paroles, chaleur de l'écoute, interférences musicales, l'expérience radiophonique offre l'occasion inédite de pratiquer le discussion philosophique autrement. Depuis fin 2015, PhiloCité propose une émission radio mensuelle : "La Brigade d'Intervention Philosophique" (BIPh).

Force est de constater qu'il existe peu d'espace médiatique pour des réflexions approfondies par des non-experts. Quand on y est invité à prendre la parole, c'est souvent soit pour parler de soi, sous forme de témoignages ou de déballage d'opinions, soit en tant que celui qui sait. Le format semble allergique au doute, qui plus est aux pensées qui doutent d'elles-mêmes, qui se remettent en question, friand qu'il est des polémiques et des débats entre discours convaincus. Fidèles aux principes de nos animations, nous cherchons plutôt à donner une place légitime à toute personne prête à prendre le temps de s'interroger avec d'autres sur une question philosophique, et d'examiner soigneusement le bien-fondé de ses idées.

Pour autant, la radio impose des paramètres dont il faut savoir tirer parti. D'abord une importance du rythme, qui, dans l'intérêt de l'auditeur, nécessite des pauses musicales toutes les 15 à 20 minutes. Celles-ci permettent en retour une alternance utile entre moments de réflexions individuelles et collectives. Ensuite le nombre de participants est limité, de 4 à 8. Étant tous volontaires, la difficulté est réelle de les mobiliser pour qu'ils se sentent suffisamment légitimes à parler en radio, alors qu'ils ne sont précisément pas des "experts" du sujet traité. Le premier enjeu d'une telle émission, c'est donc de cultiver chez chacun, participants et auditeurs, le sentiment d'être tous des "interlocuteurs valables" lorsqu'il s'agit de se poser des questions de sens, des questions critiques sur le monde qui nous entoure. Ce qui nous habilite, ce n'est pas un savoir de réserve, mais un processus de discussion qui organise la recherche collective. Sans doute la diffusion de sa parole pousse-t-elle à nouer avec celle-ci un rapport différent, et à cultiver un soin à dire. L'engagement véritable dans sa parole, qu'elle soit le fruit d'une réflexion et pas juste une idée de passage, est l'un des effets précieux de la publicité de la parole.

Les supports de discussion sont variés : interviews (Marcela Iacub, Elsa Dorlin, Fabrice Murgia, Jacques Lizène, etc.), capsules audio (voir par exemple "Passeurs de philo - Le temps" sur www.philocite.eu/en-prison/), slams, extraits de spectacles, lectures de textes... ou encore des "micro-philo-de-trottoirs", micro-trottoirs inhabituels loin des vagues "que pensez-vous de... ?" ou des pêches au "ressenti", permettant de renouer avec la pratique de la philosophie péripatéticienne. La question du jour est ensuite énoncée et choisie par les participants eux-mêmes, et donne lieu à la discussion philosophique, séquencée en trois temps, guidée par l'animateur. Régulièrement des interviews de praticiens de la philo (Oscar Brénifier, Michel Tozzi, Nathalie Frieden, etc.) expliquent aux auditeurs les enjeux et les formes de cette pratique. L'agenda des activités de PhiloCité clôture l'émission de deux heures, diffusée sur 48FM (105.00 à Liège, en streaming sur 48fm.com), chaque dernier samedi du mois de 10h à 12h.

Informations supplémentaires : guillaume.damit@philocite.eu

Podcasts sur : http://www.mixcloud.com/BIPh/

Liens: http://48fm.com/emissions/brigade/

http://www.philocite.eu/sur-les-ondes/

https://www.facebook.com/philociteasbl/

Diotime, n°74 (10/2017)

Diotime - Belgique - La discussion philosophique en radio avec "La Brigade d'Intervention Philosophique"