Recherche

Une rencontre "philosophique" avec l'art ? Les ateliers "Philosoph'art" : observations, interprétations, interrogations en France et au Liban (résumé de la thèse)

Abi Fadel Eva, docteur en Sciences de l'Education, Université Lumière Lyon II

L'expérience originale de Philosoph'art en maternelle

Depuis novembre 2011 et pendant deux années successives, l'association Philosoph'art s'est lancée dans une expérience et a mené ses ateliers, d'une façon régulière dans une classe de grande section d'une école maternelle lyonnaise, auprès d'enfants âgés entre cinq et six ans. Un atelier Philosoph'art en maternelle dure en général une heure, il est encadré par un animateur de philosophie avec les enfants et un animateur de pratique artistique (expression théâtrale en première année et art clownesque en deuxième année).

Quand le sensé et le sensible se rencontrent au sein d'un atelier Philosoph'art

Le thème général sur les deux années portait sur les émotions et puis au fil des ateliers, les animateurs ont dérivé selon les envies et les demandes des enfants.

Le thème abordé pendant un atelier Philosoph'art en maternelle est global : il est commun à l'atelier philosophique et à l'atelier artistique, mais il est exploité différemment dans l'un comme dans l'autre

L'essence même des ateliers Philosoph'art s'inscrit dans une démarche de création essentielle. L'une via la pensée réflexive, l'autre via la création d'un personnage quant à sa gestuelle corporelle, sa voix, ses émotions, en somme son expression poétique. Il y a donc une continuité entre les deux ateliers proposant aux enfants différents langages pour exprimer leurs émotions.

Associer la pratique de la philosophie et la pratique artistique au sein d'un atelier Philosoph'art vise à permettre aux enfants de s'épanouir et de s'humaniser véritablement, afin de développer une personnalité harmonieuse et de mieux intégrer un monde complexe.

Dans ma thèse, j'ai interrogé le statut d'innovation de l'expérience Philosoph'art en maternelle. De plus, j'ai étudié la posture des animateurs pendant les AVP (Ateliers à Visée Philosophique) et les ateliers artistiques, et j'ai examiné ce qui fait l'originalité d'une telle expérience, mise en perspective avec des travaux déjà existants portant sur la PPE Philosophie Pour Enfants) et sur les pratiques artistiques. De plus, étant une enseignante libanaise, j'ai étudié la transférabilité d'une telle expérience au Liban (voir la description de cette expérience dans ce numéro de Diotime).

Description de la population et choix de l'échantillon

Une convention de partenariat a été signée par l'Association Philosoph'art, l'école maternelle Jean Macé et l'ISPEF (Département de Sciences de l'Education de l'Université de Lyon), pour mettre en place des AVP et des pratiques artistiques auprès d'enfants de la grande section de la maternelle.

Ce qui a facilité la mise en oeuvre de ces ateliers en maternelle, c'est qu'il s'agissait de classes à double niveau (moyenne et grande section). De plus, il y a eu une forte cohésion autour du projet grâce à l'implication de l'enseignante, mais aussi grâce à l'intérêt et à l'engagement des parents.

Mon corpus est constitué de 35 ateliers (quinze ateliers en 2011-2012 et vingt ateliers en 2012-2013)

De plus, j'ai mené 36 entretiens sur les deux années avec les animateurs qui ont mené les ateliers en maternelle, ainsi qu'avec l'enseignante de la classe et les enfants en question. Et j'ai également recueilli le point de vue libanais grâce à des entretiens avec des responsables, des professeurs d'Université et des enseignantes libanaises d'école primaires pour étudier la transférabilité d'une telle expérience au Liban.

Méthodologie de recherche

Pour étudier la validité des hypothèses posées précédemment concernant la posture des animateurs pendant les ateliers, j'ai construit une grille propre à la posture de l'animateur pendant les AVP et une autre concernant la posture de l'intervenant lors des ateliers artistiques.

Analyse des AVP en maternelle

Le corpus d'enregistrement d'ateliers et des 36 entretiens que j'ai menés constitue une base de données que je peux mettre désormais à disposition et qui font partie des résultats de ma recherche. Il s'agit d'une analyse décrivant les "gestes didactiques" de l'animateur pendant les AVP qui ont été menés pendant les deux années (de 2011 à 2013) à l'école maternelle J. Macé ainsi que les effets qui en résultent. L'animateur est en quelque sorte un guide et un médiateur pour les enfants, c'est lui qui assure un climat de confiance et de coopération veillant au respect de chacun. Il assume le rôle de catalyseur capable de guider l'enfant, dans son processus intellectuel, à travers des gestes bien précis.

Lors des AVP, les enfants apprennent surtout à développer un processus réflexif sur leurs propos. Ainsi, au fil des ateliers, la pensée de chacun gagne en autonomie et en profondeur en s'exposant devant les autres.

Analyse des ateliers de pratiques artistiques

Quand le moment philosophique est langage et expérience de pensée, le moment artistique qui suit est création d'une représentation de l'idée philosophique ou de la discussion engagée. Il s'agit de représenter de manière sensible ce qui s'agite dans l'âme humaine.

Les ateliers d'expression théâtrale et de clown-théâtre ont permis aux enfants, grâce aux objectifs visés par les animateurs, une appropriation progressive de leur corps, et leur ont permis de s'épanouir au niveau personnel en faisant d'eux des spectateurs avertis et des praticiens créatifs.

Ces ateliers ont constitué un lieu de vie permettant l'épanouissement de l'individu. Ils ont visé essentiellement à encourager l'imagination de chacun et à former son esprit réflexif, critique et créatif, ce qui a donné lieu à des liens plus dynamiques et productifs entre les enfants.

Il appartient à l'animateur de pratique artistique d'être un guide et d'étayer la progression des situations de jeu qu'il propose aux enfants pour les aider à mieux construire et nourrir leur imagination, traduire leurs pensées et exprimer leurs émotions.

Pour ne pas conclure...

Au cours des deux années d'expérience en maternelle, les animateurs ont essayé au mieux de conjuguer les pratiques à visée philosophique et artistique pour les adapter au quotidien des enfants et pour mettre en place une pensée créatrice faisant écho à une pensée libératrice.

De plus, l'expérience Philosoph'art a pu faire l'objet d'un transfert au Liban, Celle-ci a été possible grâce à certaines conditions, entre autres : l'investissement et l'implication des enfants dans le projet en question, la formation en philosophie de l'animateur et son aptitude à faire penser, à faire réfléchir aux enjeux d'un problème, à donner de l'ampleur à une discussion en développant les idées, en arrivant à faire parfois du signifiant avec de l'insignifiant, ou à voir plus loin que ce que les enfants voient.

Et pour prolonger mon travail de thèse, je souhaite porter cette expérience au Liban, et implanter des ateliers dans plusieurs établissements scolaires du primaire, en assurant des formations et des suivis, en militant pour que la philosophie avec les enfants commence dès le plus jeune âge.

De ce fait, l'école maternelle sera conçue comme étant un lieu d'expériences multiples et diversifiées contribuant à la formation globale de l'enfant. C'est là où celui-ci apprend à vivre, à évoluer, à se construire et à grandir en humanité par le biais d'activités d'ordre philosophique et artistique. Ainsi, l'enfant pourra émerger comme sujet pensant et créateur, capable d'interroger le monde en profondeur et de donner sens à son existence.

Diotime, n°68 (04/2016)

Diotime - Une rencontre "philosophique" avec l'art ? Les ateliers "Philosoph'art" : observations, interprétations, interrogations en France et au Liban (résumé de la thèse)