Informations et Publications

Informations et Publications

I) Informations

Chaque année, Michel Desmets, inspecteur belge, organise début juillet à Vecmont, La Roche-en-Ardennes, Belgique, des séminaires de communautés de recherche philosophique (CRP), façon M. Lipman, avec la participation de Michel Sasseville, de l'Université de Laval au Québec, A la suite d'une formation d'animateurs du 1er au 5 juillet, s'est tenu un symposium européen de communauté de recherche philosophique sur "CRP et Education relative à l'Environnement (ErE)".

Contact : michel.desmedt@cfwb.be

Un poste en philo pour enfants dans une université Canadienne !

Faites circuler please!

http://t.co/P6mlDfZrW3

Philosophies.tv, publie régulièrement de passionnantes vidéos sur " les philosophes à voir et entendre".

François Métivier utilise la chaîne numérique PHI, en partenariat avec les studios 42. Il s'agit d'un outil pédagogique pour faire le point sur les connaissances pour l'épreuve du baccalauréat de philosophie, toutes séries. Et pour toute personne intéressée par la philosophie.

http://www.dailymotion.com/philosanszero

Créateur des philoconcerts, inspiré de son essai à succès, Rock'n philo (2011), il est également l'auteur de Zapping philo (Le Passeur, 2013) et du roman Dans ton corps (Le Passeur, 2014).

Son dernier ouvrage est Rap'n philo.

"Rap et philosophie partagent un esprit critique, qui s'opère dans la construction d'une oeuvre et la déconstruction des raisonnements. De la volonté de puissance nietzschéenne de Rohff au nouveau statut de "Kierkegaard du rap" d'OxmoPuccino, Francis Métivier accorde ici deux pratiques communément opposées : le rap et la philo. L'auteur de Rock'n philo fait se rencontrer les grands noms du rap français de l'âge d'or et d'aujourd'hui et les grands philosophes de l'Histoire".

Contact : www.francismetivier.com

Thierry Aymes n'hésite pas à composer avec la modernité, voire la mode. Il vient d'inventer un nouveau "concept" : le Karaoké-philo. Il s'agit d'un spectacle interactif qui vise, en s'appuyant sur la variété française, à rendre la philosophie "réellement populaire" (Diderot). Les deux heures de spectacle sont constituées par un Karaoké-philo, où cinq à six chansons sont interprétées par une ou plusieurs personnes présentes. Les spectateurs peuvent après chaque chanson dire ce qu'ils y ont entendu d'intéressant. Thierry Aymès ne dit qu'ensuite en tant que philosophe ce par quoi il a été personnellement interpellé ; ce à quoi chacun peut bien évidemment réagir.

Contact de Thierry AYMES : contact@cultura-natura.fr

Ce spectacle fait écho à l'ouvrage qu'il a publié : La philo en 50 chansons, aux Éditions de l'Opportun 16 rue Dupetit-Thouars, 75003, Paris

Il présente ainsi son ouvrage : "Parce qu'avec quelques autres nous avons le souci de faire sortir la philosophie du ghetto où elle s'empoussière depuis des lustres, parce que nous ne croyons pas souhaitable de l'abandonner aux seules universités élitistes, nous avons jugé bon de la présenter sous des traits moins austères en nous disant qu'elle existe jusque dans les chansons les plus célèbres, sous la forme inattendue d'une sensibilité, d'un désir, d'une peine ou d'un regard. En formant des couples philosophico-musicaux que certains jugeront improbables, nous avons souhaité souligner une réalité : les chansons de variété véhiculent - le plus souvent à leur insu - les pensées les plus nobles et ne se contentent pas de simplement témoigner de leur époque (Ex : Claude François, Lorie, Jacques Brel, Jean-Jacques Goldman, Desireless ou autres Zazie). Elles charrient en effet des points de vue sur le monde qui ont été pensés et se sont mutés progressivement en une façon d'être. Au fond de chacune d'elles gisent de brillantes idées dont elles sont les modestes fleurs. C'est ainsi que Laurent Voulzy est un platonicien qui s'ignore et qu'Amel Bent défend, l'air de rien, la philosophie pratique contre la spéculative. C'est ainsi que sans le savoir, Jenifer devient aussi l'héritière du siècle des Lumières et Michel Sardou le porte-voix involontaire de Sénèque".

Philosoph'art a lancé ses Balades Philosophiques à Lyon !

Les balades philosophiques et patrimoniales se déroulent selon un parcours prédéfini et suivant un thème choisi, à Confluence, Perrache, Gerland ou Vaise.

Ces balades sont ouvertes aux adultes comme aux enfants à partir de 7 ans, autour de jeux ludiques philosophiques.

Munis d'un carnet de bord (pour les grands aussi!) on regarde la ville autrement. Par le dialogue, avec le Philosophe et l'Historien de l'Art les points de vue sont sollicités !

Contact : www.philosophart.fr /

L'Institut de développement de philosophie pour Enfants (IAPC) a organisé son atelier résidentiel d'été à St. marguerite's Retreat house Mendham, du 2 au 9 août 2014.

"This workshop is geared toward both novice and experienced graduate students, teachers, professors and others from around the world who have interest or experience in using the Philosophy for Children curriculum and methodology.

In this workshop participants will experience and practice facilitating a "Community of Philosophical Inquiry" with adults, cultivate a "philosophical ear" by learning to recognize philosophical dimensions of experience and philosophical issues in texts, enhance their awareness of effective dialogic practices through the use of various forms of assessment, and practice using Philosophy for Children curriculum materials. Time will also be dedicated to exploring some of the theoretical dimensions of Philosophy for Children, community of inquiry pedagogy, and philosophical curriculum construction".

Contact : http://cehs.montclair.edu/academic/iapc

Une Conférence internationale sur la philosophie avec les enfants aura lieu du 16 au 19 octobre 2014 à Karl-Franzens-University Graz/Austria, sur le thème : "Critical Thinking - Knowledge - Responsibility".

The XI International Conference of ACPC will be held at Karl-Franzens-University Graz, Austria, from October 16 to 19, 2014, under the auspices of the Austrian Commission for UNESCO.

"Based on current debates in cultural, social and educational policy, The International Conference on Philosophy for Children, 2014, will focus on the existing and potential relationships s between knowledge and responsibility and on our understanding of the role critical thinking plays within this relationship. Critical thinking, as a key aspect of mediating and substantiating information, should not just serve as a means to an end in our discourse but should also be substantially integrated into the philosophical and educational potential within specific areas of education. What does critical thinking actually mean? What are the presuppositions involved? To what extent can critical thinking be taught and to what extent learnt? Where does knowledge come from? How is knowledge linked to responsibility?".

II) Publications

Socrate dans la cité, deFrédérique Landoeuer et Sébastien Pesce, Semeïon éditions & Studios de la Vanne.

Ces deux DVD nous font partager quelques moments de vie, mais aussi de réflexion, de la classe relai de Frédérique Landoeuer, qui a pour projet de faire des origines l'avenir d'élèves en voie d'exclusion. Un autre collège est possible, les élèves dits "?ingérables?" ne le sont que parce que l'école n'a pas su les accueillir. Discours démagogique ?

" Socrate dans la cité, le premier film, écrit Richard Etienne dans les Cahiers pédagogiques, nous met en présence du dilemme à l'origine de la philosophie : risquer sa vie en éduquant ou vivoter. Faire progresser ces huit élèves ne va pas de soi. L'un d'eux émet ce diagnostic : "?Au collège, ils ne nous font pas penser, ils nous font dépenser?",dépenser comme on déraisonne ou comme on consomme. Mais, s'inspirer du mythe de la caverne, c'est abandonner sa famille et "?vous, les Français (entendre les mécréants), vous êtes prêts à délaisser les vôtres?".

Dans ces moments de dialogue fort, Frédérique utilise quatre affiches portant sur la philosophie pour la vérité, les sciences pour la vérification, les arts pour l'expression et les religions pour les croyances. Sept garçons et une fille découvrent un dynamisme transdisciplinaire qui les fait forger cette certitude que l'existence de Dieu ne peut pas être prouvée, pas plus que son inexistence.

La question de l'origine produit des apprentissages, mais aussi de l'émancipation. Ainsi, Michel Tozzi affirme qu'il est fier d'être homme avant que d'être Français. Les élèves entrent dans l'échange avec lui et voudraient le payer, quand ils constatent qu'il a acheté son billet de train pour venir les rencontrer. D'où cette remarque : "?Nous sommes fiers de nous. C'est les autres qui sont pas fiers de nous".Frédérique multiplie les invitations. Et Albert Jacquard de proposer d'inscrire au fronton des écoles : "Ici, on organise l'art de la rencontre".

Les efforts de Frédérique portent sur l'apprentissage de la pensée, même si elle conduit à réfléchir un peu chaque jour sur sa propre mort. Michel Tozzi le fait remarquer en rapprochant les propos d'Épictète de ceux d'un des apprentis philosophes. Deux séquences révèlent comment travailler les représentations sur la respiration pour s'interroger sur ce qu'est la science et comment Le Cri de Munch permet de représenter la peur.

Les propos de sept invités constituent le deuxième DVD. Le psychanalyste Jean-Pierre Lebrun y parle de "?jouissances sans désir?" pour illustrer le plaisir de Tarek à conduire une voiture volée, délit qui lui vaut d'attendre son jugement pendant presque un an. Entretemps, il aura écrit une suite remarquable au mythe de la caverne, et Frédérique l'aura lue à la classe.

Il est souhaitable de faire connaitre cette action pédagogique et ces documents qui permettent de la comprendre grâce aux introductions de Frédérique et aux apports des invités, d'où une grande souplesse dans l'exploitation en formation ou en réflexion d'équipe. Cinquante-neuf séquences multiplient les éclairages sur des situations qui illustrent le nouvel objectif que peut atteindre l'école. Pour Albert Jacquard, elle se doit de "faire d'eux [des élèves] des hommes intégrés à l'humanité en cours de construction [...] dans une société qui se cherche elle-même?". Il est particulièrement émouvant de l'écouter consacrer toute l'énergie qui lui restait alors pour insuffler à l'école"?la chance d'un dynamisme nouveau?".

Contact : www.semiosis.fr

Le Groupe de recherche sur l'analyse du discours philosophique (GradPhi, équipe du Céditec - Université Paris Est Créteil Val de Marne), réunit des philosophes et des linguistes soucieux d'appréhender la philosophie comme une activité discursive. Depuis 1995, il publie régulièrement des travaux auxquels il associe des chercheurs venus d'autres horizons.

Dernière pblication : Les formules philosophiques. Détachement, circulation, recontextualisation, ouvrage collectif publié chez Lambert Lucas (2014), sous la responsabilité de Francine Cicurel et Frédéric Cossutta.

Résumé de l'ouvrage :"Les philosophies se condensent en des énoncés minimaux et autonomes dotés de propriétés formelles qui leur confèrent un aspect remarquable, signatures doctrinales ("Connais-toi toi-même", "L'existence précède l'essence") ou énoncés à portée universelle ("On ne se baigne jamais deux fois dans le même fleuve", "L'homme est un loup pour l'homme"). Ces formules emblématiques circulent entre les grandes oeuvres et sont recontextualisées dans des textes seconds (doxographies, manuels, dictionnaires, recueils de formes brèves...). Elles s'inscrivent dans des usages essentiels à l'activité discursive : mémorisation, transmission, enseignement, commentaire, contribuant fortement à tisser l'interdiscours philosophique. Elles jouent également le rôle d'ambassadrices auprès d'autres formes de discours et dans l'espace public et ses lieux communs. Au sein d'une doctrine, les formules philosophiques concentrent les schèmes spéculatifs, en permettent l'identification et le redéploiement et parfois, dans les formes brèves ou les genres formulaires, en constituent le mode d'exposition privilégié. Les contributeurs comparent les formules philosophiques aux proverbes, sentences et aphorismes et proposent des pistes pour en comprendre l'élaboration et la nature en rapportant leurs caractéristiques formelles, rhétoriques ou stylistiques, à leur valeur philosophique. Grâce à l'étude de cas divers (Épicure, Descartes, Hegel, Feuerbach, Marx, Nietzsche, Wittgenstein, Lévinas, Merleau-Ponty, Foucault, Derrida), ils interrogent le rôle d'une écriture formulaire en philosophie.

Dans la collection Les Petits Platons, deux nouveaux venus, Freud et Epictète...

Rien ne destinait un psychanalyste autrichien et un stoïcien grec à se rencontrer un jour. Et pourtant, les voici réunis...

Le Professeur Freud parle aux poissons présente un texte plein d'humour de Marion Muller-Colard, illustré avec poésie par Nathalie Novi!

"Tu connais ces grenouilles ? interroge le Professeur Freud.
- C'est pareil tous les jours, soupire la carpe. Ça essaye de grimper sur son nénuphar, Surmoi lui flanque une beigne. Ça recoule et Moi est bien embêtée."

DansLa Révolte d'Épictète, on peut découvrir l'histoire du philosophe stoïcien et de son disciple Julius, insolemment racontée par Yan Marchand et mise en images par Donatien Mary!

Épictète est né dans la servitude. Il est boiteux, dort sur une paillasse, et pourtant c'est l'homme le plus libre de Rome. On le dit même plus heureux que l'Empereur...

Commande : www.lespetitsplatons.com/fr/

Aline Gatier, professeur de philosophie en lycée agricole, a conçu le projet d'un abécédaire des mots de la philosophie en ligne, nourri par les élèves et transmissible d'une promotion à l'autre.

Le blog Abécédaire : http://eap72.fr/blogphilo/?cat=1

Les vidéos pédagogiques se multiplient en philosophie. Exemples :

Aux éditions M-Editer, en partenariat avec Philosophia et le Lieu Unique de Nantes :

N'y a-t-il pas une authentique valeur morale à la manipulation ? par Thibaut Héry. https://www.youtube.com/watch?v=PLznKpz7T[...]

Utiliser autrui ou de la perversion narcissique, par Christophe Meignant.

https://www.youtube.com/watch?v=sGnZdi3p3rk

Compte tenu de l'actualité des questions de bioéthique, nous signalons le magnifique livre de François Galichet : Mourir délibérément? Pour une sortie réfléchie de la vie, paru aux Presses universitaires de Strasbourg (2014).

"Que signifie "mourir" ? Peut-on vraiment vouloir mourir ? Y a-t-il un juste moment pour mourir ? Est-il possible d'aimer quelqu'un au point de l'aider à mourir ? Quels critères permettent de juger une vie digne ou indigne d'être vécue ? Questions proprement philosophiques qui ne sont pas souvent abordées au fil des discussions sur le sujet. Et pourtant, elles préoccupent tous ceux qui, de par leur âge ou leur situation, se rapprochent du terme de leur existence.

Il est tenté ici de les éclairer en s'appuyant sur la pensée de grands auteurs - Pascal, Spinoza, Kant, Nietzsche, Levinas notamment. La question de la mort volontaire révèle des aspects surprenants, des contradictions significatives. La décision de quitter une vie devenue intolérable ne relève ni du suicide, ni de l'euthanasie au sens habituel de ces termes. Il s'agit plutôt d'une "mort délibérée" qui implique réflexion et jugement. En ce sens, elle peut devenir le principe d'une éthique qui aide à vivre.".

Diotime, n°62 (10/2014)

Diotime - Informations et Publications