Si vous avez déjà un compte, identifiez-vous !
L'accès au document que vous avez selectionné est payant.
Vous pouvez :
 - acheter l'accès à ce document (1,00 €)
 - acheter le numéro entier en version numérique (6,00 €)
 - vous abonner à la version numérique de la revue (ce qui inclut un accès gratuit à tous les numéros en ligne)
Auteur : Michel TOZZI
Publication : n° 73
Date : 01/07/2017
Type : Article
Longueur : 1312 mots

Début du document :

L'oralité en philosophie pose problème dans l'histoire de la philosophie, car "les paroles s'en vont, les écrits restent". Nous n'avons la "parole vive" de philosophes qu'avec les inventions récentes du magnétophone, du film ou de la vidéo, ce qui est précieux, tant la présence de la voix et des gestes porte une pensée. La parole des philosophes avant ces inventions est perdue. Même la trace écrite, quand elle existe, de leur enseignement est un témoin souvent infidèle. En effet, soit leur pensée est fixée par eux-mêmes à l'écrit, mais on sait qu'un enseignement oral dans l'Antiquit (…)