Les cahiers EPS, n°43 (12/2011)

La motricité durable / I. Le concept mis en pratiques

Du plaisir d'agir à la motricité durable

Jérémie Gibon

Dans le cadre d'une motricité durable, certains travaux de recherche montrent que le plaisir éprouvé dans les apprentissages de connaissances et compétences est une des conditions permettant aux élèves de les réinvestir dans d'autres contextes. Le plaisir favorise l'engagement à court terme mais le désir de revivre ces expériences à long terme ne va pas de soi et doit être construit. Comprendre puis objectiver l'origine du plaisir sont donc essentiels à l'élaboration d'une motricité durable et doit faire l'objet d'une éducation.

Le plaisir comme déterminant de la pratique physique future de l'élève

L'objectif disciplinaire relatif à la gestion de la vie physique montre la place grandissante que l'école accorde aux acquisitions durables, c'est-à-dire ce qui doit perdurer après la scolarisation. Pour autant, cet objectif n'est pas simple à atteindre et pose quelques problèmes.

Les adolescents vivent dans l'instant, dans l'émotionnel, dans la réussite immédiate, dans l'inconséquence ("je ne savais pas que..., je ne pensais pas que..."), alors que le concept de durabilité suppose de se projeter, de raisonner, d'anticiper et d'imaginer les conséquences positives ou négatives de ses décisions et de ses actes par l'appropriation de connaissances et compétences vécues lors des diverses expériences corporelles.

Cet antagonisme est au coeur de la problématique de la "durabilité".

L'enjeu du professeur d'EPS réside dans sa capacité à aider les élèves à s'engager dans les apprentissages du présent, tout en leur permettant de les généraliser, de les réinvestir dans l'ensemble des leçons, des cycles ou du cursus scolaire. Le présent article propose d'identifier quelques principes conduisant à un engagement durable, liés à la notion de désir construite sur la base du plaisir.

Des travaux menés sur la notion de la motivation mettent en évidence que l'adhésion à long terme existe grâce au plaisir perçu par les pratiquants. L'enseignant, en répondant aux besoins des élèves, instaure un climat motivationnel de satisfaction. Celle-ci favorise la durabilité des acquisitions par la construction d'une motivation intrinsèque pouvant aller jusqu'à une motivation autodéterminée, étape ultime de la motivation qui donne le sentiment du libre choix et du pouvoir de contrôle sur les stratégies et actes mis en oeuvre.

À l'inverse, la focalisation sur des indicateurs externes de réussite (note, sanction, etc.) les mobilisant à partir de motivations extrinsèques, risque de les détourner du processus d'apprentissage au profit de ses produits.

La motivation intrinsèque est donc l'une des clés de la durabilité des apprentissages parce qu'elle fait appel au ressenti de l'élève et à la satisfaction immédiate ou différée de ses propres besoins. C'est la recherche du plaisir à court et à long termes qui est alors convoitée par l'élève.

En conséquence, la tâche de l'enseignant consiste à provoquer chez l'élève le désir de s'engager dans les pratiques corporelles en s'appuyant le plaisir provoqué par la réponse à ses besoins spécifiques. Le plaisir engendré et étendu à l'ensemble des APSA renforce les relations positives entre l'élève et sa motricité, générant plus facilement la construction d'une motricité durable.

Satisfaire trois besoins pour créer le désir

Créer un climat motivationnel favorable à l'engagement des élèves dans les apprentissages durables nécessite de placer chaque élève en situation de satisfaction d'un besoin, vecteur de plaisir et d'autodétermination. Cette démarche didactique et pédagogique de l'enseignant assure intensité et persistance motrices à chaque leçon.

Quels sont alors les différents besoins auxquels l'enseignement peut s'efforcer de répondre ? Trois sont identifiés : le besoin d'appartenance sociale, le besoin de compétence et le besoin d'autonomie.

Le besoin d'appartenance sociale

Le besoin d'appartenance sociale renvoie, pour l'élève, à une quête de reconnaissance identitaire construite en incorporant les valeurs et les conduites typiques d'un groupe. Il est satisfait quand les principes suivants sont à l'oeuvre :

  • Principe d'identification
    Être accepté et accorder et/ou recevoir l'attention de ses pairs.
  • Principe de communication
    Communiquer par des mots, attitudes ou actes permettant d'intégrer la règle, les autres, les droits et les devoirs de chacun.
    Écouter, partager des questionnements, des sensations, des émotions positives ou négatives par comparaison des ressentis et des réactions perçues.
  • Principe de solidarité
    Exister comme membre d'une communauté défendant des valeurs communes, des intérêts communs. Écouter et dialoguer pour comprendre l'autre, le respecter et le tolérer.

Le besoin de compétence

Le besoin de compétence correspond au sentiment de maîtrise, voire d'expertise, de l'élève. Il est rendu possible par une connaissance précise de l'APSA et la réussite dans l'exécution des tâches. Il est encouragé par une valorisation permanente, par l'enseignant ou par ses pairs, des efforts entrepris par l'élève.

  • Principe de connaissance de l'APSA
    Connaître le vocabulaire, les règles, les techniques et stratégies propres à l'APSA.
  • Principe de réussite et d'efficacité
    Réussir totalement ou partiellement dans l'interaction avec l'environnement en contrôlant les éléments qui conduisent au succès dans une tâche. Persister dans une tâche dont la difficulté est adaptée à ses capacités quels que soient son niveau et ses possibilités.
  • Principe de connaissance de soi et de valorisation
    Les compétences de l'élève valorisent son image de soi, son sentiment d'exister, ses capacités d'adaptation et sa conscience d'être un des maillons du groupe.
    Sentiment d'utilité pour sa communauté et sentiment de fierté personnelle.

Le besoin d'autonomie

Le besoin d'autonomie correspond à la volonté de faire des choix en se détachant de la tutelle de l'enseignant ou, dans une moindre mesure, au sentiment d'avoir contribué à déterminer ses objectifs et/ou ses actions. Cela suppose d'agir dans un climat de sécurité pour prendre des responsabilités, des initiatives et rester lucide.

  • Principe d'organisation en sécurité (intégrité)
    Évoluer dans un climat sécurisé et sécurisant pour prendre confiance et s'impliquer.
  • Principe de responsabilité et d'initiative
    Être à l'origine de son propre comportement, le réguler soi-même, plutôt que d'être contrôlé par une force ou une pression externe. Assumer ses choix. Exercer et varier les rôles.
  • Principe de lucidité
    Réaliser des tâches en adéquation avec ses propres ressources, ses centres d'intérêt, ses valeurs. Prendre du recul sur l'action, par un temps d'analyse, pour faire des choix en toute conscience. Gérer ses émotions de manière positive en faisant appel à la raison.

Pour conclure

Toutes les activités-supports d'enseignement (APSA notamment) offrent, dans le cadre de la leçon d'EPS, une multitude de situations permettant d'éprouver du plaisir en favorisant la satisfaction de différents besoins, à chaque moment de la leçon, contribuant ainsi à l'engagement de l'élève dans les situations mises en oeuvre. Les plaisirs éprouvés au cours des apprentissages sont une des conditions de la permanence de l'entretien de soi et de la motricité durable.

Cette recherche de plaisir par l'élève peut également devenir source de plaisir pour l'enseignant, le plaisir du premier provoquant celui du second.

Une illustration dans le cadre général de l'EPS est présentée dans les tableaux en annexe, avec des exemples concrets concernant un cycle d'ultimate. Ils illustrent en quoi ces satisfactions spécifiques ont une incidence sur l'éducation à la durabilité en termes de connaissances à acquérir (principes, règles, informations, etc.), capacités (connaissances en actes) et attitudes (qualités, valeurs, etc.) génératrices de compétences.

Document (format PDF) : Satisfaction d'un besoin d'appartenance sociale

Document (format PDF) : Satisfaction d'un besoin de compétence

Document (format PDF) : Satisfaction d'un besoin d'autonomie

Les cahiers EPS - Du plaisir d'agir à la motricité durable