Les cahiers EPS, n°40 (12/2009)

APS individuelles

Gymnastique sportive - niveau 1

Bruno Lambert,
Pascal Delas.

De la compétence attendue aux thèmes d'étude

La compétence attendue en gymnastique est globale : "Dans le respect des règles de sécurité, sur un parcours multi-agrès, présenter un ensemble d'éléments gymniques simples maîtrisés, combinés ou non, illustrant les actions "tourner, se renverser". Aider un camarade à réaliser un élément simple. Observer et apprécier les prestations à partir de critères simples".

Ce tout peut cependant se découper en thèmes d'étude afin d'identifier plus précisément des unités d'apprentissage :

  • T1 - Dans le respect des règles de sécurité.
  • T2 - Sur un parcours multi-agrès, présenter un ensemble d'éléments gymniques simples maîtrisés, combinés ou non, illustrant les actions "tourner, se renverser".
  • T3 - Aider un camarade à réaliser un élément simple.
  • T4 - Observer et apprécier les prestations à partir de critères simples.

L'ordre retenu, qui découle de l'écriture de la compétence attendue, n'est qu'une méthode pour identifier des unités d'apprentissage. Il ne correspond pas à une logique de progression vers la compétence attendue qui relève de la liberté pédagogique de chaque enseignant.

De la compétence attendue à la situation d'évaluation finale

La situation finale crée les conditions de la manifestation de la compétence attendue et s'accompagne d'indicateurs pour valider les connaissances, capacités et attitudes travaillées pendant le cycle.

Dispositif

Dans un espace gymnique aménagé pour la circonstance, imaginer un parcours multi-agrès qui intégrera trois éléments de rotation (avant, arrière, longitudinale), deux éléments de renversement, une combinaison de trois rotations, une combinaison "tourner, se renverser".

Trois agrès différents (le sol, obligatoire, et deux agrès au choix) devront être utilisés.

Les élèves agencent leur propre espace d'évolution et organisent les modalités de l'intervention d'une aide ou d'un pareur.

La prestation est jugée par trois personnes : le professeur et deux juges élèves.

Indicateurs

Le score des gymnastes (sur 17), en tant qu'acteur mais aussi de pareur, traduit la capacité à mettre en oeuvre les règles d'action (RA) utiles à la réalisation de leur action. Il est modulé selon le degré de difficulté des éléments présentés.

La mise en oeuvre des RA suggère trois cas de figure possibles :

  • La RA n'est pas mise en oeuvre : 0.
  • La RA est mise en oeuvre mais le résultat attendu n'est pas atteint : 1.
  • La RA est mise en oeuvre et le résultat est atteint tel qu'attendu : 2.

Concernant la réalisation des éléments "tourner" ou "se renverser", il faut s'appuyer sur les savoirs essentiels (exemple pour les rotations : se mettre en boule et créer de la vitesse).

Le choix des éléments, l'organisation matérielle retenue, le recours à une aide ou à un pareur sont autant d'arguments pour juger la prise en compte par l'élève des problèmes sécuritaires.

Le type d'intervention choisi en qualité d'aide ou de pareur et la qualité de celle-ci : placement, accompagnement, barrage éventuel...

Le score des juges (sur 3) est lié à l'observation de l'enseignant sur chacune des actions : comptabilité des RA mises en oeuvre pour tous les éléments de rotation, appréciation de la qualité de la prestation sur une échelle de valeur.

Document (format PDF) : Gymnastique - N1

Les cahiers EPS - Gymnastique sportive - niveau 1