Dossier
Comprendre, ça s'apprend ?

1. Comprendre, une activité plurielle

Des savoirs pour enseigner

Quels sont les processus à l'oeuvre dans l'activité de compréhension des écrits ? Quels obstacles cognitifs sont potentiellement contenus dans cette activité ?

Il importe d'abord de savoir en quoi comprendre ne va pas de soi, le malentendu étant toujours plus ou moins au coeur de la scène pédagogique, car différents protagonistes interagissent et différents registres s'y exercent - le cognitif, le subjectif, le social et le langagier. Les problèmes de compréhension ne peuvent donc s'aborder simplement en termes de méthodologie méconnaissant la part active et interprétative du " compreneur " (Tourigny). D'autre part, notre attention doit être portée sur les opérations cognitives qui posent le plus problème aux élèves et qui ont trait au traitement de l'information implicite. L'analyse du rôle fondamental de la métacognition - la conscience et la connaissance de ses processus cognitifs - dans l'activité de compréhension ouvre des pistes de réponses pédagogiques possibles (Rémond).

Enfin, il faut avoir à l'esprit que la nature des documents et des pratiques de lecture suscitées par les supports est lourde d'opérations complexes de traitement d'informations implicites. Les documents papiers de nature composite (Rouet) - texte, schéma, tableau, image... - ou les pages Web explorées (Crinon) confrontent identiquement l'élève à la difficulté de sélectionner et traiter les informations pertinentes et de savoir établir les liens hypertextuels appropriés, ce qui encore une fois ne pas va de soi, contrairement au sentiment d'illusoire facilité que peuvent ressentir les élèves lorsqu'ils regardent des images ou qu'ils naviguent sur Internet.

Article : Ils n'ont rien compris ! Je leur avais pourtant bien expliqué...

Article : Documents multiples : processus et difficultés de lecture

Article : La métacognition : une composante de la compréhension

Article : Lire à l'heure numérique

2. Comprendre, une activité qui peut s'enseigner

Des savoirs sur enseigner

Les pratiques pédagogiques courantes peuvent à leur insu entretenir, voire développer des difficultés potentiellement présentes chez certains élèves. L'une de ces difficultés tient notamment au malentendu qui s'est formé dans leur esprit quant à la représentation de ce qui est attendu d'eux dans la compréhension, et certaines pratiques semblent de nature à conforter cette représentation et à empêcher le développement des habiletés métacognitives qui leur font défaut.

Ces habiletés peuvent cependant être enseignées, en rendant explicites les stratégies en jeu dans la compréhension. Dans cette perspective, instituer la métacognition comme principe organisateur de dispositifs pédagogiques est susceptible de produire un enseignement efficace, à la différence d'un " enseignement implicite par simple exposition à l'écrit " (Bianco).

Il importe en outre d'avoir une appréhension fine des procédures et des contenus sur lesquels faire porter cette activité réflexive de manière pertinente, notamment grâce à une connaissance des " familles de difficultés de lecture " (Cèbe) qui vont constituer des obstacles pour les élèves et donc des " points prioritaires " (Germain) que le professeur doit prendre en compte.

C'est l'enseignement de stratégies métacognitives dont l'ouvrage Lector & Lectrix (Cèbe et Goigoux) souhaite promouvoir la possibilité. Pour cela, les auteurs ont cherché à rendre disponibles les acquis de la recherche sur la compréhension tout en tenant compte des professeurs, de " leurs conceptions pédagogiques et leurs compétences professionnelles " (Cèbe) existantes, dans une perspective de transformation possible.

Article : Pourquoi un enseignement explicite de la compréhension des écrits ?

Article : L'enseignement de la compréhension dans le premier degré : priorités

Article : Lector & Lectrix : un instrument pour apprendre à comprendre

3. Comprendre, des dispositifs d'enseignement-apprentissage

Des savoirs à enseigner

Les articles de cette partie sont écrits par des professeurs - on ne peut les citer tous ici individuellement - qui ont tenté, à partir d'observations des manières de faire des élèves, croisées avec les savoirs qu'ils ont pu élaborer sur les difficultés de compréhension, de penser des dispositifs qui rendent visible pour l'élève ce qu'est comprendre et qui lui indiquent comment apprendre à traiter l'information. Que les modalités de mise en oeuvre soient la classe entière ou l'atelier, on peut dégager un certain nombre de constantes :

  • Tous ont le souci commun de mettre en travail, tout au long des activités et dans une posture métacognitive, la représentation de l'élève par rapport à l'acte de comprendre : tout n'est pas visible explicitement dans un écrit, le sens est le fruit d'une coconstruction entre le document et le lecteur qui a à expliciter et interpréter certains " blancs ".
  • Ils apprennent aux élèves à agir sur le contrôle de leur activité en développant les habiletés métacognitives de flexibilité - circuler et revenir en arrière dans un document -, de révision d'hypothèses, d'intégration de l'information - élaborer des microsynthèses plutôt que de chercher à mémoriser littéralement.
  • Ils donnent de l'intelligibilité aux tâches spécifiquement scolaires - les questionnaires, les révisions pour un contrôle - afin que l'élève soit plus distancié et armé pour pouvoir les effectuer.
  • Ils conduisent l'élève à adapter ses stratégies d'appréhension des écrits en fonction des disciplines. Selon le contexte disciplinaire dans lequel on se trouve, " comprendre " n'appellera pas les mêmes procédures à mobiliser ni les mêmes postures de lecture à adopter.

Séquence pédagogique : Travailler la chaine anaphorique pour mieux comprendre les textes en CM2

Article : Articuler formation du lecteur et lecture littéraire en 6e

Article : Enseignement de l'histoire et des stratégies de compréhension

Article : Lire et comprendre les fondements des hypothèses en sciences

Article : Travailler la compréhension en CP

Article : Des "ateliers compréhension" au collège

Article : Réviser ses contrôles, une histoire de rapport à l'écrit

Argos, n°48, page 7 (07/2011)
Argos - Comprendre, ça s'apprend ?