Dossier : Les métiers à l'école / 3. Transformer les points de vue

Une expérience de collaboration COP/documentaliste

Aline Duvicq, coordonnatrice ONISEP pour l'académie de Créteil

Comment repenser la question de l'espace documentaire pour l'information et l'orientation et, de façon plus large, la question de l'éducation à l'orientation.

Le collège Lakanal, à Vitry, accueille environ 400 élèves d'origine plutôt défavorisée. Jusqu'à présent, cet établissement ne possédait pas de structure spécifique en dehors d'une classe d'accueil pour enfants nouvellement arrivés en France; l'option de découverte professionnelle 3h a été ouverte depuis la rentrée 2005-2006.

Cette année-là a également vu l'arrivée d'une nouvelle professeure-documentaliste et, en septembre 2006, d'une nouvelle COP ainsi que d'une nouvelle gestionnaire. Cette situation a donc généré une nouvelle dynamique.

L'état des lieux

Il a permis de cerner un certain nombre de besoins et d'axes de travail:

  • avancer sur la question de la politique documentaire en matière d'information sur l'orientation, afin d'assurer la pérennité de l'espace documentaire (l'ancien espace auto-doc était, en effet, peu utilisé et les contenus documentaires étaient obsolètes et/ou incomplets);
  • organiser et faciliter l'accès matériel des élèves et des équipes aux ressources (papier et numériques);
  • offrir des ressources et proposer des actions susceptibles de faire vivre l'espace, afin de:
    • favoriser l'implication des équipes,
    • répondre à certaines attentes des enseignants,
    • répondre notamment aux besoins générés par la découverte professionnelle 3h,
    • renforcer l'autonomie des élèves en matière de recherche documentaire,
    • participer à la validation du B2i;
  • rendre plus pertinent l'accompagnement des élèves en matière d'orientation.

La préparation du projet

Dès leur arrivée, en septembre 2006, Mme Labro, professeure-documentaliste et Mme Jamilloux, COP, ont procédé à un sérieux désherbage qui a permis de mieux cerner les manques. Elles ont également défini une solution technique peu coûteuse afin de réorganiser le classement de la documentation, en respectant les dix-huit catégories du kiosque ONISEP, avec des boîtes à archives. Elles ont également examiné comment utiliser les postes informatiques du CDI afin de compléter l'espace.

En parallèle, elles ont évoqué tout cela avec les enseignants et leur ont annoncé les perspectives: un calendrier serait ainsi proposé au deuxième trimestre, permettant d'initier les élèves à la recherche documentaire dans le futur espace; ces séquences nécessiteraient l'implication des professeurs principaux de 3e. Ce travail serait éventuellement, pour ceux d'entre eux le souhaitant, un support leur permettant de contribuer à la validation du B2i.

Suite à cette phase, une réunion a eu lieu en novembre 2006 au sein de l'établissement avec Mme Roche, chargée d'accompagnement à la DRONISEP (Délégation régionale de l'office national d'information sur les enseignements et les professions) Île-de-France, afin de poursuivre l'état des lieux et d'examiner les suites à donner à la rénovation de l'espace kiosque.

Cette réunion a permis d'associer Mme Pieters, nouvelle gestionnaire, et de poser rapidement le problème budgétaire. En effet, le budget du CDI risquait d'être épuisé dans la seule opération de remise à niveau de la documentation qui allait coûter 400e environ. Il a donc été suggéré de créer une ligne spécifique pour l'orientation dans le budget de l'établissement.

Cette rencontre a enfin permis d'être en mesure de définir un projet cohérent, qui serait présenté au chef d'établissement ultérieurement, lors d'un deuxième rendez-vous de travail avec la DRONISEP.

La deuxième rencontre a eu lieu en janvier 2007, et le projet a été présenté en CA en ce qui concerne l'aspect budgétaire. Les commandes ont ainsi pu être lancées et le travail lui-même a donc débuté en mars.

La rencontre annuelle organisée par le collège, en mars, avec les parents d'élèves de classe de 3e, a été l'occasion de leur annoncer le démarrage de l'action; celle-ci faisait, par ailleurs, suite au forum des formations organisé début mars par les villes d'Ivry et de Vitry, auquel participent chaque année les élèves du collège.

Les premières séquences

L'organisation

Une demi-classe est prise en charge par la COP, en présence du professeur principal et du professeur documentaliste; le deuxième groupe est pris en charge dans la séquence suivante, animée par le professeur principal et le professeur-documentaliste.

La démarche

Chaque élève choisit, dans une liste, trois centres d'intérêts pour lui-même; à l'aide du dico des métiers qui lui propose une correspondance entre centres d'intérêts et métiers, il choisit deux métiers par intérêt, soit six métiers en tout, et donc des métiers auxquels il n'aurait pas pensé d'emblée. Une recherche dans BCDI permet de repérer où trouver l'information et, ensuite, de rédiger une monographie à l'aide d'un support proposé par l'équipe.

Conclusion et perspectives

La mise en place est donc récente et ne permet pas encore de mesurer les effets quant à une évolution des pratiques pédagogiques.

Deux enseignants responsables de la DP3 sont aussi professeurs principaux en classe de 3e  ; à partir de cette première expérience, l'élaboration du programme d'interventions pour l'an prochain pourra certainement être l'occasion d'aller plus loin dans l'appropriation de l'espace et des ressources. Ce programme pourra également être la base à partir de laquelle définir une politique de dotation en termes d'outils complémentaires.

En cela, le kiosque aura répondu à son objectif principal: proposer des ressources cohérentes en lien avec un projet d'équipe, donc une démarche pédagogique pensée par les acteurs, chacun y contribuant de sa place spécifique.

Bibliographie

  • A l'école maternelle et à l'école primaire, les petits aussi découvrent le monde professionnel.
    Une sélection réalisée par la médiathèque du CRDP de l'académie de Créteil et que vous pourrez emprunter sur place.
  • Des albums

  • Le rêve d'Albert, Lionni, Léo, École des loisirs, Paris, 1991.
    Une véritable ouverture sur le monde des arts plastiques à travers la trajectoire d'une petite souris.
  • Le Petit Gardien de phare, Nouhen, Elodie, Circonflexe, Paris, 1998.
    Maël rêve de partir faire le tour du monde sur les bateaux qu'il voit passer. La corne de brume d'un bateau en détresse le ramène à la réalité et à son travail solitaire, allumer le phare. Sa distraction aurait pu être fatale au bateau égaré.
  • Bobby et Nanou jouent au docteur, Dubois, Claude, École des loisirs, Paris.
    Deux petits oursons malicieux ouvrent leurs paquets de Noël et découvrent une trousse pour jouer au docteur.
  • Le sapeur Pompée et la grande échelle, Martin, Antoine, Baur, Gilles-Marie, Nathan, Paris, 1992.
    Le sapeur Pompée était un pompier peu ordinaire: sa meilleure amie, Maryse, était une grande échelle de première classe. Hélas! Pompée et Maryse devaient bientôt être séparés...
  • Footballeur, Dedieu, Philippe, Seuil, Paris, 2006.
    Quand je serai grand, je serai footballeur. Et c'est le souhait de bien d'autres petits garçons...
  • Le violoniste, Vincent, Gabrielle, Rue du monde, Paris, 2006.
    Quelque part dans une chambre, un homme joue sur le violon que lui a donné son père. Il est triste car son modeste travail de professeur de musique est méprisé par les siens. Pourtant ses voisins l'admirent, notamment un jeune enfant...
  • Félicien le jardinier, Quinet, Bénédicte, Evrard, Gaëtan, "Pastel", Paris, 2004.
    Félicien le lapin est un excellent jardinier et il est très généreux avec ses amis. Il leur distribue tous ses beaux légumes et quand l'hiver arrive, il n'a plus rien à manger. Heureusement, Annabelle est là pour partager ses réserves.
  • Le dernier trappeur, Vanier, Nicolas, Mignon, Philippe, "Albums Nathan", Nathan Jeunesse, Paris, 2004.
    Retrace les grands moments du film de Nicolas Vanier, qui relate la vie d'un trappeur que le réalisateur a filmé pendant un an.
  • Élise la couturière, Nadja, Lecaye, Olga, École des loisirs, Paris, 2003.
    C'est bientôt le mariage. Tout le monde se fait faire des robes par Élise, la couturière, dont les robes sont magnifiques. Mais Élise se trouve moche et n'ose pas venir au mariage. Martha, l'araignée, va tisser en secret pour son amie la plus belle des robes...
  • Mon taxi jaune, Wilson Max, Ken, Albin Michel, Paris, 1995.
    Livre animé interactif : l'enfant se met à la place du chauffeur de la voiture et peut prendre le volant, vérifier le niveau d'huile du moteur, mettre de l'essence, et prendre des passagers...
  • Des romans

  • Iqbal: un enfant contre l'esclavage, D'Adamo, Francesco, Genevois, Emmanuelle, "Le Livre de poche Jeunesse", Paris, Hachette, 2002.
    Une histoire vraie qui dénonce le travail des enfants au Pakistan. Exploité par les dirigeants d'une usine de tapis, Iqbal, jeune adolescent, se sauve pour mener un combat pour la liberté.
  • Maçon comme papa, Mathis, Thierry Magnier, "Petite poche", Paris, 2004.
    À neuf ans, le fils du maçon décide qu'il en a fini avec l'école. C'est bien simple, il va travailler, "comme papa", construire des maisons. Le papa en question n'est pas enchanté à cette idée mais accepte de l'emmener passer une journée sur un chantier...
  • Maïté Coiffure, Murail, Marie-Aude, "Médium", École des loisirs, Paris, 2004.
    Louis, élève de 3e désabusé, que rien n'intéresse et surtout pas l'école, doit faire un stage en entreprise. Il accepte de mauvais gré la proposition de sa grand-mère d'être stagiaire dans un salon de coiffure. Louis va alors se découvrir une vraie passion.
  • Le cabanon de l'oncle Jo, Smadja, Brigitte, "Neuf", École des loisirs, Paris, 1998.
    Lili est en vacances à Saint-Denis, dans une cité, chez sa tante et son oncle Jo. Celui-ci passe ses journées prostré dans un fauteuil, à contempler le terrain vague. Mais soudain tout change : l'oncle Jo a décidé de transformer le terrain vague en jardin.
  • La soie au bout des doigts, Desplat-Duc, Anne-Marie, Diaz, Marie, Hachette, Paris, 1999.
    En Ardèche, en 1848, Méline et Armance, âgées de 8 et14 ans, ont été embauchées dans une fabrique de soie de la région. Le travail est dur et les journées sont longues. Armance, qui est une bonne ouvrière, rêve de s'instruire malgré l'opposition de son père.
  • Vidéocassette

  • "Sophie, la vache musicienne", Perriault, Monique, Susplugas, Guy, in Vaches à voir, CNDP (SNPAV), 2001, 1 livret.
    Animation de l'album écrit et illustré par Geoffroy de Pennart (Kaléidoscope, 1999).
  • Recueil de poésies

  • Les mots du manoeuvre, Bongiraud, Jean-Michel, Pomiés, Paul, Épi de seigle, 2001.
    Vingt-deux textes en prose qui sont autant d'adresses à des manoeuvres ou artisans, où métiers actuels et traditionnels se croisent.
Argos, n°42, page 66 (06/2007)
Argos - Une expérience de collaboration COP/documentaliste