Dossier
La mise en voix des textes

1. Quand la lecture est une aventure

Lire à haute voix, en classe, peut être un moyen de passer le temps... ou une aventure pour découvrir le sens des textes. Si tout le monde prend le risque de se prêter au texte pour qu'il devienne vivant et ouvre l'imagination des lecteurs comme des auditeurs.

Article : Mettre en voix ?

Article : Empire des voix et laïcité

Article : A haute et intelligible voix !

Article : Raconte-moi...

2. Les joies de lire

Quand le lecteur devient le passeur de textes, en s'en emparant par sa voix pour conquérir ceux qui passent, qui s'arrêtent et s'inquiètent. Puis s'éveillent - ou s'enfuient - devant ce que les voix leur font entendre.

Article : La voie des livres

Article : Que toutes les voix mènent à la poésie...

3. Le risque de se prêter

On ne lit pas du bout des lèvres, mais avec tout son corps, ce qui ménage quelques surprises aux lecteurs qui s'abandonnent au pouvoir des mots. Un parcours à corps perdu pour bien s'en trouver.

Article : La lecture et le corps de l'autre

Article : Il était une voix... dans l'univers des mots

Article : Théâtre et textes littéraires

Argos, n°38, page 45 (10/2005)
Argos - La mise en voix des textes