La vie des BCD

Les sanglots longs des violons de l'automne...

Michel Peltier

Commémorer les 60 ans du débarquement du 6 juin 1944 grâce à la lecture en réseau.

La fréquentation du passé dans la littérature de jeunesse est un substitut d'expérience. Ce qu'on lit ou ce qu'on entend dire ici de l'histoire est un élargissement de l'expérience vécue, une introduction à l'humain. L'ensemble de ces récits raconte avec émotion cette période. Ils approchent l'une des fonctions essentielles de la littérature, la tentative désespérée de faire se comprendre et donc de s'accepter entre êtres humains.

Le Jour le plus long. Le 6 juin 1944, se déroulait sur les côtes de la Manche l'une des plus grandes opérations militaires du XXe siècle. Il sera possible d'organiser des rencontres avec des anciens, visiter des expositions, des sites de musées, visionner des films (Le jour le plus long, Le Père tranquille...).

Pistes pour aider à comprendre

    Débattre des points de vue : qui parle ? Qui raconte ces événements ? Repérer les personnages, établir leur carte d'identité. Aborder la notion du temps : dates, durée, chronologie. Localiser les lieux. Identifier des thématiques, la peur par exemple. Apprendre la poésie de Verlaine.

    Résistance

    L'invasion allemande de juin 1940 plongea les Français dans le plus profond désarroi. Cependant, dès les premiers jours de l'Occupation, certains cherchèrent le moyen d'échapper à la soumission. L'histoire de la Résistance est rythmée par le passage de ces refus individuels à l'organisation de mouvements et de réseaux de plus en plus efficaces, jusqu'à la participation à la libération du territoire aux côtés des armées alliées.

  • Vapeurs de résistance, Fabian Grégoire, Archimède, 1998.
    Un petit album remarquable permet d'aborder avec de jeunes enfants ce thème indispensable du devoir de mémoire. Hiver 1944, Frédéric se lève tôt et part rejoindre son grand-père en train entre Digne et Nice...
  • Contes et récits de la Résistance, Léourier Christian, Nathan, 2003.
    Un hommage à tous les combattants de l'ombre qui refusèrent d'abdiquer leur liberté ou de servir l'ennemi. Des textes courts pour rencontrer Jean Moulin, Lucie Aubrac, Charles de Gaulle et d'autres.
  • Rouge Braise, Causse Rolande, Gallimard Jeunesse, "Folio junior", 1998.
    Ce court roman met en scène une fillette qui vit les deux dernières années de la Seconde Guerre mondiale avec sa grand-mère.
  • Sarah, Mirande Jacqueline, Castor poche-Flammarion, "Voyage au temps de...", 2003.
    Juillet 1943. Sarah est depuis 1939 réfugiée à Bordeaux. Son père est à Londres, aux côtés du général de Gaulle...
  • Le Violon assassiné, Vendramme Patrick, Syros, 1997.
  • Orage sur le lac, Gasperoni Ester Rota, École des loisirs, "Médium", 1995.
  • La Résistance expliquée à mes petits-enfants, Aubrac Lucie, Seuil, 2000.
  • À haute voix à vos élèves

    Des titres épuisés, à rechercher à la bibliothèque municipale.

  • Le Père tranquille, Noël Noël, Bibliothèque Verte, 1959.
  • La Crevasse des maquisards, Spade Henri, LGF, "Le livre de Poche Jeunesse", 1984.
  • Mon Vercors en feu, Bonzon Paul- Jacques, Bibliothèque Verte, 1975.
  • Héros de la Résistance, Ollivier Jean, Nathan, "Monde en poche", 1988.
  • Avant 1939, montée du nazisme

    La Seconde Guerre mondiale est avant tout un combat entre des idéologies politiques. La haine entre les nations, entre les peuples, n'est pas née d'un coup mais a été entretenue par des philosophes, des hommes politiques, des militaires. Les enfants n'ont pas été épargnés et les auteurs de récits ont fréquemment raconté une amitié entre des enfants dont les destins se sont écartés, pour dire cette période avant la guerre. Ces ouvrages racontent la lente dégradation des rapports humains qui accompagne la montée du nazisme. Ils racontent avec émotion l'incompréhension et les sentiments d'injustice et invitent à ne jamais oublier la montée de ce drame de l'histoire.

  • Mon Ami Frédéric, Richter Hans Peter, Hachette Jeunesse, 1979.
    Avant la guerre, l'histoire de deux Allemands inséBiblioItembles.
  • J'avais deux camarades, Richter Hans Peter, Hachette Jeunesse, 2002.
    Trois amis vivent ensemble les événements et les déchirements de la jeunesse sous la dictature nazie.
  • L'Ami retrouvé, Uhlman Fred, "Folio", Gallimard, 1983.
    Le nazisme sépare deux amis. Conrad entre dans l'armée, croyant à l'avenir proposé par Hitler. Hans, exilé aux États-Unis, apprendra la mort de Conrad ayant participé à l'attentat contre Hitler.
  • Inconnu à cette adresse, Taylor-Kressmann Kathrine, Hachette Jeunesse, 2002.
    Deux amis partagent par écrit leurs idées. Leurs opinions politiques divergent peu à peu.
  • Entre deux saisons de bonheur, Disch Irène, École des loisirs, 1998.
  • Le Temps des mots à voix basse, Grobéty Anne-Lise, La Joie de lire, "Récits", 2001.
  • Mon Enfance en Allemagne nazie, Kohen Ilse, École des Loisirs, "Médium", 1982.
  • 1940 : l'exode

    Le déclenchement des hostilités précipite les populations sur les routes. Une mise en réseau des dates et des trajets des héros éclairera la compréhension de ces récits.

  • Juin 1940. Peur sur la route, Barbeau Philippe, Nathan Jeunesse, "Les Romans de la mémoire", 2003.
    Georges découvre le flot de réfugiés qui fuient la Hollande et la Belgique envahies par les Allemands. Le front avance, Georges part à vélo vers Bordeaux et va affronter la terreur des bombardements sur la route.
  • Un été entre deux feux, Mauffret Yvon, Rageot, "Cascade", 2003.
    Jeanne et sa famille quittent Paris en voiture à la hâte. Soudain, des avions survolent la route.
  • Les Pièces-à-trou : Le Commando, tome 1, Coran Pierre, Milan, 1999.
    La Belgique est envahie. C'est la guerre. Plus de maître, plus d'école.
  • Juin 40, un ami sur la route, Charles François, École des loisirs, 1982.
    Thaddée rejoint sa grand-mère dans le Périgord. Des colonnes et des bouchons se forment.
  • 33 Jours, Wertyh Léon, Magnard, "Classiques et contemporains", 2002.
    Léon Werth quitte Paris le 11 juin 1940 pour se rendre dans le Jura.
  • Le Petit Soleil jaune, Teisson Janine, Syros Jeunesse, "Les Uns les autres", 2003.
  • L'Occupation

    Comment vivait-on au quotidien sous l'Occupation ? Restrictions, famine, terreur...

  • Paris Rutabaga : souvenirs d'enfance, 1939-1945, Besson Jean-Louis, Bayard, 1995.
    Un petit Parisien voit arriver la guerre, observe ce qui l'entoure et raconte ce qu'il a vu et entendu pendant ces six années terribles. Superbe.
  • "François Truffaut", Je lis des histoires vraies n° 41, Fleurus presse.
    1942. Dans Paris occupé par les Allemands, François découvre la magie du cinéma.
  • Les Compagnons de l'ombre, Kerloc'h Jean-Pierre, Hachette Jeunesse, 1998.
    Paris 1942. L'inquiétude latente, la vie quotidienne, le rôle de la Résistance dans le XIVe arrondissement.
  • À Paris sous l'Occupation, Hassan Yaël, Casterman, "Des enfants dans l'Histoire", 2000.
  • La Promesse, Hassan Yaël, Castor poche-Flammarion, "Voyage au temps de...?", 1999.
  • Le Maître de piano, Dahlberg Maurine F., Castor poche-Flammarion, 2002.
  • Un sac de billes, Joffo Joseph, Hachette Jeunesse, 2001.
  • Quand Mamie avait mon âge, Bonotaux Gilles et Lasserre Hélène, Autrement Jeunesse, 2000.
  • La Maison des quatre vents, Vivier Colette, Casterman, 2000.
  • Les Mirabelles auront des ailes, Raucy Claude, Éditions Mémor, "Couleurs", 1998.
  • La Shoah : un crime contre l'humanité

    Pendant la Shoah, la "catastrophe" en hébreu, plus de cinq millions de Juifs furent assassinés au nom de l'idéologie raciste. La littérature de jeunesse tente de garder en mémoire ces événements : marginalisation, exclusion, expulsion, transferts forcés, enfermement dans des ghettos... autant d'étapes avant la "solution finale", mais aussi fuites, fraternité, solidarité. L'expression de la souffrance infligée à des personnes pour une différence qui fonde leur identité est d'une grande sensibilité et d'une sobriété poignante.

  • La Grande Peur sous les étoiles, Hoestlandt Jo et Kang Johanna, Syros Jeunesse, 1993.
    En 1942, dans le nord de la France occupée par l'armée allemande. Un jour, la mère de Lydia a cousu une étoile jaune sur sa veste. "Étoile du matin, chagrin, étoile du soir, espoir."
  • Grand-Père, Rapaport Gilles, Circonflexe, 1999.
    Le récit de la vie de Grand-père doit conjurer le retour des exactions humaines dans l'histoire, doit transmettre l'histoire de la Shoah et la mémoire de ces hommes et de ces femmes livrés à la barbarie. Avec une grande économie et l'extrême force symbolique des images et des mots, Gilles Rapaport livre ici une oeuvre à même d'interroger le passé et la nature humaine.
  • La Valise d'Hana, Levine Karen, Flammarion, 2002.
    C'est une valise ordinaire, grande, marron. Elle est vide. Dessus, est écrit le nom d'une petite fille, Hanna Brady, sa date de naissance, 16 mai 1931 et un mot : orphelin. Cette valise vient du camp d'Auschwitz. Qui était Hanna Brady, que lui est-il arrivé ?
  • Baraquement 18, lit 22 : que la fête commence?!, Wild Margaret et Vivas Julie, Casterman, 1991.
  • Voyage à Pitchipoï, Moscovici Jean-Claude, École des loisirs, "Médium", 1995.
  • La Vague noire, Kahn Michèle, Actes Sud junior, 1991.
  • Sur la tête de la chèvre, Siegal Aranka, Gallimard Jeunesse, 1998.
  • La Chanson de Hannah, Nozière Jean-Paul, Nathan Jeunesse, 1995.
  • J'étais enfant sous l'Occupation, Dionnot Jean-François, Sorbier, 1981.
  • Auschwitz expliqué à ma fille, Wieviorka Annette, Seuil, 1999.
  • Journal d'Anne Frank, Frank Anne, Hatier, 1981.
  • Mon amie, Anne Frank, Gold Alison Leslie, Bayard Jeunesse, 2002.
  • Il y a soixante deux ans : la rafle du Vel' d'hiv, 16 et 17 juillet 1942

    Pour comprendre la soudaineté de cette rafle, sa violence et son ignominie. On tracera le trajet des familles de leur domicile au Vélodrome d'hiver en autobus, puis vers Drancy.

  • Les Enfants aussi, Lefèvre Laurence, Hachette Jeunesse, 2004.
    Dinah et sa petite soeur étouffent dans l'appartement étroit. Elles partent sans l'étoile jaune, dans des lieux interdits aux Juifs. Enfermées toute la nuit dans un cinéma, les deux fillettes échapperont à la tragédie mais pas leur entourage. 12 884 Juifs arrêtés... les enfants aussi.
  • En attendant Éliane, Korkos Alain, Syros Jeunesse, 1996.
    Derrière le comptoir de sa pâtisserie, monsieur Simon attend. À côté de lui, une vieille poupée, celle d'Éliane, sa soeur qu'il n'a pas vue depuis la fameuse nuit du 16 juillet 1942, où la rafle du Vel' d'hiv les a séparés...
  • Carton jaune !, Daeninckx Didier et Hanouka Assaf, Éditions du Masque, "Atmosphère", 1999.
    Le destin tragique d'un joueur de football dont la carrière fut stoppée par la rafle.
  • "Un enfant s'évade : la rafle du Vel' d'hiv", Je lis des histoires vraies, Fleurus presse.
    Lazare, seul de sa famille, a réussi à s'enfuir du Vélodrome d'hiver.
  • La Maison vide, Gutman Claude, Gallimard Jeunesse, 1993.
    Paris, été 1942 et après.
    David a 12 ans. Son père, juif d'origine polonaise, est venu se réfugier en France, patrie des droits de l'homme. La rafle sépare David de ses parents.
  • Juillet 42 : sous une mauvaise étoile, Descornes Stéphane, Nathan Jeunesse, "Les romans de la mémoire", 2002.
  • Les justes

  • Mes Enfants, c'est la guerre, Greif Jean-Jacques, École des loisirs, "Médium", 2002.
    En 1940, quand l'armée allemande envahit la France, Jacob est en colonie de vacances. Il reste à Mimizan. Débute alors une longue période faite de peurs et de joies partagées. Madame Christiane, directrice de la colonie Le Pylone à Mimizan, sauvera ces enfants, de 1939 à 1945. L'auteur a raconté la même histoire sous le titre "De trop longues vacances", Bayard, Je Bouquine. Deux versions à comparer.
  • L'Enfant à l'étoile jaune, Toupet Armand, Milan poche Junior, 2001.
    Une jeune membre des jeunesses hitlériennes sauve un enfant juif échappé d'un convoi au lieu de le remettre à la Gestapo. Une excellente démonstration de la manière dont des personnes peuvent être amenées à modifier leurs convictions et leurs conduites.
  • Les Enfants du silence, Guéno Jean-Pierre, Milan, 2003.
    8 petites histoires d'enfants cachés.
  • Compte les étoiles, Lowry Loïs, École des loisirs, 1991.
  • Il faut désobéir !, Pef et Daeninckx Didier, Rue du Monde, "Histoire d'histoire", 2002.
  • L'Étoile jaune, Agra Deedy Carmen, Éditions Mijade, 2003.
  • "La Colline aux mille enfants", Je lis des histoires vraies n° 23, Fleurus presse.
  • L'Enfant caché, Burko-Falcman Berthe, Seuil Jeunesse, 1996.
  • STO et camps de prisonniers

  • 1944-1945, les sabots, Vittori Jean-Pierre, Nathan Jeunesse, "Les romans de l'histoire", 2003.
    Un village subit l'horreur des arrestations massives et la déportation. Rémy tente, avec ses compagnons, de survivre un jour de plus et de conserver sa dignité humaine.
  • En attendant Éliane, Korkos Alain, Syros Jeunesse, "Les Uns les autres", 1996.
  • La Grande Évasion, Brickhill Paul, Bibliothèque Verte, 1965.
  • Il y a soixante et un an : 1943-2003, le ghetto de Varsovie

  • J'étais enfant à Varsovie, Cain Larissa, Syros Jeunesse, "Tempo", 2003.
    Larissa Cain raconte son enfance à Varsovie pendant la Seconde Guerre mondiale. Une enfance heureuse dans un premier temps, au sein d'une famille unie. Puis la guerre, le ghetto et la peur omniprésente. Larissa raconte au nom de tous les enfants qui n'ont pas survécu à la guerre, elle qui a eu, dit-elle, la grande chance de survivre et de vivre une autre vie.
  • Cours sans te retourner, Orlev Uri, Flammarion-Castor poche, "Voyage au temps de...", 2003.
  • L'Homme de l'autre côté, Orlev Uri, Flammarion-Castor poche, 1999.
  • Une île, rue des oiseaux, Orlev Uri, Hachette Jeunesse, 2002.
  • Kama, Greif Jean-Jacques, École des loisirs, "Médium", 1998.
  • Overlord : débarquement et libération !

  • Les Plages du débarquement, Quellien Jean, Le mémorial de Caen, 2002.
    Indispensable documentaire pour situer les lieux des actions.
  • La Nuit la plus courte : 6 juin 1944, Solet Bertrand, Flammarion-Castor poche, 2004.
    Juin 1944. Lucien écoute avec son père les messages codés diffusés par Radio Londres. Au soir du 5 juin, il apprend l'opération du débarquement des forces alliées.
  • Août 44 : Paris sur scène..., Grenier Christian, Nathan Jeunesse, "Les Romans de la mémoire", 2002.
    Une histoire d'amour dans les coulisses de la Comédie-Française. La libération de Paris. Le 20 juillet 44, tout commence...
  • La Seconde Guerre mondiale, Godard Philippe, Éditions du Sorbier, "La Vie des enfants", 2003.
    De courts chapitres thématiques pour informer judicieusement.
  • Le Jour J : débarquement en Normandie, Ponthus René et Pau Jean-Marc, Casterman, 2003.
  • Urgence, Grenier Christian, Bayard Jeunesse, "Les romans de Je Bouquine", 2003.
    Besançon 1944. La guerre se termine et François va mourir d'une méningite. Il lui reste une petite chance, l'armée américaine possède un nouveau médicament, la pénicilline.
  • Mon Journal de guerre, Mauffret Yvon, Rageot, "Cascade", 1996.
    Noël 1942. Le père de Thomas est prisonnier de guerre en Allemagne dans un stalag depuis plus de deux ans. Pour le tenir au courant de la vie quotidienne de la famille et garder une trace des événements vécus au cours des années d'occupation, il écrit son journal.
  • Les Aventure des moineaux : La Machine à remonter le temps, Rodolphe et Alloing Louis, Bayard Jeunesse, "BD Astrapi", 1998.
    Julien et Nina mettent en marche par mégarde une machine à remonter dans le temps. Ils se retrouvent le 15 février 1944 et rencontrent leur père jeune et leur grand-père. Une histoire agréable mais d'opérette, où le curé résistant est le bienvenu mais ne fera pas oublier l'attitude du Vatican à cette époque.
  • Ernie Pike, Oesterheld Hector, Pratt Hugo, Casterman, 2003.
    Ernie est reporter de guerre pendant la Seconde Guerre mondiale et suit les combats.
  • La Bande sans nom, Petter Guido, Castor poche-Flammarion, 1999.
    Été 1944. Dans un petit village italien, des gamins rêvent d'aventure et de combats.
  • Les Gamins du 6 juin, Landreaux Valabrègue Jackie, Milan, 1994.
    Dans un village de la côte normande, deux jeunes réfugiés d'une dizaine d'années sont confrontés à la guerre et au débarquement.
  • Les Pièces-à-trou : La Nuit des pélicans, tome 3, Coran Pierre, Milan, 2002.
    La libération d'un village belge.
  • Pour lire à haute voix : deux petits récits que Bayard a enlevé de son catalogue. Dommage.
    Ruse de guerre, Perrault Gilles et Prunier James, "Je Bouquine", 1997.
    Jacques et le tank , Delval Jacques et Charrier Michel, Bayard, 1992.
  • Les anciens racontent...

    Une technique narrative souvent utilisée par les auteurs.

  • Oubliée, Erben Eva, École des loisirs, 2001.
    Eva raconte à la classe ses souvenirs de petite fille juive des années trente en Tchécoslovaquie : son pays envahi par les nazis le 15 mars 1939, ses souvenirs de déportée, de survivante, d'oubliée du destin.
  • Le Professeur de musique, Hassan Yaël, Casterman, 2000.
    Un jeune élève doué pour la musique bouleverse son professeur en lui faisant revivre des souvenirs refoulés. Autrefois, il avait été caché par son professeur de musique, puis déporté à Auschwitz. L'élève est un petit Arabe, victime d'une autre discrimination.
  • Quand Anna riait, Hassan Yaël, Casterman, 1999.
    Avoir 16 ans en 1942... Grâce à une photo échappée de l'oubli d'un grenier, Simon va remonter le cours de l'histoire : celle de son grand-père, celle de cette belle inconnue, celle aussi de nos sombres années quarante...
  • Une si petite flamme, Bigot Robert, Syros Jeunesse, "Les Uns les autres", 1999.
    La découverte d'une pipe sculptée dans un magasin bouleverse Antoine Gaussec. Un seul homme peut avoir fait ce travail, Martius Kolbe, arrêté et déporté en 1943 avec sa femme. Leur fille Helena alors âgée de six ans, a été sauvée et élevée par Gaussec et sa femme. La conscience tourmentée, Gaussec livre à Helena les clefs de son passé.
  • Le Numéro, Vittori Jean-Pierre, Graphein, 1996.
    Un grand-père raconte son expérience de la déportation et des camps de concentration. "Moi, mon grand-père a un tatouage sur le bras !" lance un garçon à son copain. La discussion est engagée, le grand-père raconte.
  • Un violon dans la nuit, Pef et Daeninckx Didier, Rue du Monde, 2003.
    Alexandra veut se faire tatouer un papillon sur l'épaule mais ce geste résonne étrangement dans la tête de sa grand-tante. Il fait écho aux chiffres gravés sur son bras.
  • Les secrets de famille...

  • Un héros admirable, Clémence Alix et Foray-Roux Bernard, Syros Jeunesse, "Souris noire", 2002.
  • Valentin trouve le journal de son grand-oncle Mathieu, connu de la famille comme "un grand résistant". La lecture de ce journal révèle petit à petit au garçon que son grand-oncle n'était pas celui que l'on croyait. Au contraire, il était collaborateur !
  • Un grand-père tombé du ciel, Hassan Yaël, Casterman, "Roman", 1997.
    Alex Katz ignorait l'existence d'un lointain grand-père. Il le rencontre mais celui-ci protège farouchement ses secrets.
  • Le Violon assassiné, Vendamme Patrick, Syros Jeunesse, "Les Uns les autres", 1997.
    Été 1993. Un groupe de jeunes européens découvrent avec stupeur cette inscription anachronique : Dehors les Boches ! De quelle mémoire douloureuse peut sortir ce message ?
  • Le Disparu de Cabrérac, Clémence Alix, Syros Jeunesse, 1998.
    La découverte de la grotte de Cabrérac attise la convoitise des habitants du village mais dévoile également des secrets enfouis depuis la dernière guerre en 1945, lorsque des maquisards d'origine polonaise avaient disparu.
  • Un si terrible secret, Brisou-Pellen Évelyne, Rageot, "Métis", 2003.
    Nathanaëlle lit le journal intime de sa grand-mère, écrit sous l'Occupation.
  • Préhistoire...

  • Le Mystère des grottes oubliées, Baumann Hans, Flammarion, "Castor poche", 1998.
    C'est en 1940, en Dordogne, que quatre jeunes tombent par hasard sur la plus belle grotte préhistorique qu'on ait jamais découverte en France.
  • La Merveilleuse Découverte de Lascaux, Fanlac Pierre, Éditions Fanlac, 1986.
  • "La découverte de Lascaux", Je lis des histoires vraies n° 76, Fleurus presse.
Argos, n°34, page 6 (03/2004)
Argos - Les sanglots longs des violons de l'automne...