Littératures

Claude Ponti : rire c'est grandir

Catherine Martzloff, Enseignante

Découverte d'un auteur en cycle II - Première partie

Les ouvrages de Claude Ponti, destinés aux enfants, forment un tout dont les maîtres mots sont poésie, fantasmagorie, humour, tendresse. Un univers souriant et parfois grave pour apprendre à grandir, mais sans jamais devenir tout à fait adulte.

Sa bibliographie compte de nombreux albums de grand format, des séries campant les aventures de héros fétiches, des ouvrages cartonnés pour tout-petits, un documentaire sur Paris, des romans... une oeuvre considérable et variée où n'entrent ni répétition, ni hétérogénéité.

La découverte d'une oeuvre aussi riche et complexe n'est pas forcément évidente ; le contact peut être immédiat ou difficile. Pour séduire la majorité des enfants, il est souhaitable de proposer une "immersion" progressive, du plus simple au plus complexe, du général vers le particulier.

Premières rencontres avec l'auteur

Pour faire connaissance avec le style graphique, les héros et les principaux thèmes des albums de Claude Ponti, une approche globale en manipulant, triant, comparant, listant, permet la mise en place de repères.

Fiche 1 : les tris de livres

Les activités de tri incitent les élèves à manipuler et à aborder des notions différentes selon les critères retenus.

La notion d'auteur

Proposer aux élèves réunis par petits groupes un réseau constitué d'albums de tous formats de Claude Ponti et d'un autre auteur-illustrateur, comme Claude Boujon, Philippe Corentin ou Grégoire Solotareff. Laisser un temps d'observation respectant l'intérêt des enfants, puis demander de constituer deux familles de livres ayant chacune un point commun. Après élimination des solutions proposées par formats, thèmes ou couleurs, les enfants repèrent l'appartenance à un auteur. Ils expliquent quels indices les ont amenés à établir la différence entre les albums. L'activité est finalisée par la présentation d'éléments biographiques de Claude Ponti, la lecture et l'écriture de son patronyme.

Avec des enfants de maternelle, on peut distribuer un réseau d'albums de Ponti avec trois intrus seulement et donner comme consigne : "Dans cet ensemble de livres, cherchez les trois qui ne ressemblent pas aux autres."

Les séries

Claude Ponti a conçu quatre séries où l'on retrouve des personnages dans des aventures différentes. Les enfants repèrent d'abord ces séries en triant les albums ; elles seront ultérieurement la source de plusieurs activités de lecture, d'écriture et de recherche.

Distribuer un réseau de livres de Claude Ponti uniquement, comprenant plusieurs titres des différentes séries et des albums grand format. La consigne donnée : "Réunissez les livres qui se ressemblent", les enfants remarquent la ressemblance de certains albums et la permanence des personnages.

Les séries repérées, il convient de les nommer : c'est la première rencontre avec les héros et les personnages fétiches de Ponti.

La série des "Adèle" est différente des trois autres :

  • par le format ; très grands albums, dont deux à l'italienne et un à la française.
  • par l'hétérogénéité des genres ; imagiers délirants et presque sans texte pour L'Album d'Adèle et Adèle s'en mêle, récit construit avec texte pour Adèle et la pelle.

Intégrée à ce tri de livres, cette série permet d'éliminer la tentation d'associer les albums en fonction du format.

Fiche 2 : les jeux d'associations

Les jeux d'associations constituent une recherche de sens par des prises d'indices graphiques ou textuels ; ils invitent à observer et à mémoriser les livres, à expliquer et à argumenter.

Ces jeux demandent la préparation d'un réseau significatif d'albums (certains albums ne s'y prêtent pas) et des photocopies de certains éléments : quatrièmes de couverture, pages, extraits...

Ils sont construits sur le même schéma : l'observation, l'énonciation des indices repérés et la vérification dans les albums.

Associer titres et premières de couverture

Avec des enfants non lecteurs : après un temps d'observation des albums, l'adulte lit les titres. Quand les enfants pensent avoir trouvé le livre correspondant au titre cité, ils argumentent en expliquant les indices utilisés.

Si les enfants lisent, la classe peut être partagée en deux. Chaque enfant dispose d'un titre et d'une couverture au titre masqué (appartenant à deux albums différents) et chacun appelle soit une couverture en lisant son titre, soit un titre en décrivant sa couverture.

Associer premières de couverture et pages de garde

Les indices sont essentiellement graphiques. Activité individuelle ou en petits groupes, en utilisant un jeu d'albums maintenus ouverts à la page de garde et des photocopies des premières de couverture. Des pages de garde peuvent être créées pour les albums qui n'en possèdent pas.

Associer premières et quatrièmes de couverture

En masquant le titre sur la quatrième et sur le dos pour les enfants lecteurs.

Associer texte et image

Par exemple, retrouver les textes de Pétronille et ses 120 petits préalablement séparés de leurs images.

La "page perdue"

Retrouver dans un réseau une page d'album à partir d'une photocopie ; couleur pour les enfants de maternelle, noir et blanc et de format différent pour les lecteurs, avec des informations tronquées pour les plus grands.

Les "morceaux choisis"

Dans le même esprit que la page perdue, les élèves recherchent dans plusieurs albums une image ou un extrait de texte.

Des jeux autour des codes-barres

Trésors d'humour et d'invention, les codes-barres sont une mine de créativité.

Claude Ponti s'est amusé à les mettre en scène sur presque tous ses albums. Les enfants repèrent cette spécificité de l'auteur pour :

  • les associer à leur album d'origine ; une observation détaillée des premières de couverture correspondantes précède cette activité ;
  • les inventorier, les classer ;
  • leur inventer des noms (par exemple le code-barre "tondu, shooté" pour la série des Blaise, ou le "code-code-code codec !" pour Okilélé) et faire deviner ces noms par d'autres enfants qui essaieront d'associer noms et codes-barres ;
  • dessiner un code-barre amusant à partir d'un code-barre simple.
Fiche 3 : la découverte des séries

Les trois séries de petit format, "Blaise, le poussin masqué", "Tromboline et Foulbazar", "Monsieur Monsieur et Mademoiselle Moiselle", constituent la meilleure entrée dans les albums. En effet, les héros y sont identifiables et nettement caractérisés, les histoires courtes et simples jouent sur un mélange d'humour, de tendresse, de poésie et l'unité de présentation permet un repérage immédiat.

Lecture des albums

Un album au moins de chaque série doit faire l'objet d'une présentation aux élèves. Penser à varier les présentations de livres : lecture par l'adulte, lecture et présentation par des enfants, présentation des illustrations sans les textes, formulation d'hypothèses et lecture... Ces temps de lecture ont pour objectif de faire connaître les albums dans le détail et de donner aux enfants l'envie de les lire. On peut privilégier une série ou aborder les trois, l'incontournable étant "Blaise, le poussin masqué", le personnage préféré des enfants que l'on retrouve dans de nombreux albums, même en dehors des séries dont il est le héros.

Repérage des personnages

  • Rechercher le héros et les poussins secondaires que l'on peut reconnaître dans Blaise.
  • Différencier les personnages dans "Tromboline et Foulbazar" (Qui est Tromboline ? Qui est Foulbazar ?).
  • Trouver le lien qui unit Monsieur Monsieur et Mademoiselle Moiselle.
  • Associer les personnages à leur nom.

Lecture d'images, chronologie

  • Trouver des éléments d'images effacés (le "jeu des sept erreurs").
  • Associer textes et images séparés.
  • Remettre en ordre les pages d'un livre "déchiré" (photocopies des pages entières avec ou sans texte).
  • Expliquer l'illustration d'une page de garde par rapport au contenu de l'album dans "Monsieur Monsieur et Mademoiselle Moiselle" (par exemple, pourquoi le sapin de Noël dans Une semaine de Monsieur Monsieur ?).
  • Inventer des dialogues à partir des images.
Fiche 4 : production à partir des albums

À partir des séries et des albums de petit format. Les activités de production favorisent la connaissance des livres et un indispensable transfert affectif sur les héros. Elles poursuivent des objectifs spécifiques autour de la maîtrise de la langue, des arts plastiques, du développement de l'imaginaire... De plus, elles mettent l'accent sur des aspects qui font la richesse et l'originalité de l'oeuvre de Ponti.

Le A

Tromboline et Foulbazar... "s'en vont étudier le A" ; découverte et création d'onomatopées :

  • Dans un premier temps, les enfants nomment les sentiments ressentis par le A au cours des expérimentations que lui font subir Tromboline et Foulbazar : peur, soulagement, inquiétude, plaisir...
  • Puis ils cherchent quels autres sentiments ou sensations peuvent s'exprimer avec des onomatopées sous la forme de voyelles plus ou moins accentuées : E pour l'hésitation, I pour la frayeur, A pour la terreur, O pour l'étonnement...
  • Enfin, ils mettent en scène ces onomatopées dans un dessin en inventant de nouvelles expériences exercées par Tromboline et Foulbazar sur d'autres voyelles.

Le chapeau à secrets

Dans les pots de Mademoiselle Moiselle poussent des arbres étranges : un "arbre à peluches", "un monstre enchaîné" ; les élèves en inventent d'autres, les dessinent et les nomment.

Les chaussures neuves de Monsieur Monsieur

Ces chaussures ont tendance à vivre leur vie ; les enfants imaginent d'autres péripéties survenues aux chaussures ou d'autres tentatives de Monsieur Monsieur pour les éduquer.

Les épinards

Tromboline et Foulbazar s'amusent à se barbouiller ; ils se comparent à une salade, un nuage... Les enfants peuvent eux aussi barbouiller nos deux héros et leur trouver des ressemblances.

Sur la branche

Chaque enfant de Mme Brosselevant retrouve son nom lors d'une activité d'association du texte et de l'image ; "Lilly Faisselle est là, avec son fromage...", "Duvette, qui a toujours froid", "Bloudy, qui se prend pour une chauve-souris"...

Sur le lit

Sur le lit, on peut rêver qu'on est en camping, qu'on est sur un bateau de pirates... à partir de cet album, les enfants imaginent des usages inattendus à des objets quotidiens (livre, ustensile de cuisine), les décrivent et les illustrent. Ils peuvent découvrir parallèlement d'autres albums développant le même thème (Claude Boujon, La Chaise bleue ; Sven Nordqvirst, Les Découvertes de Nick...).

Bibliographies

    Bibliographie classifiée par Anne Dupin : Claude Ponti auteur-illustrateur

    Albums de grand format
  • Série "Adèle"
  • L'Album d'Adèle, Gallimard, 1986.
  • Adèle s'en mêle, Gallimard, 1987.
  • Adèle et la pelle, Gallimard, 1988.
  • Divers
    Pétronille et ses 120 petits, L'École des loisirs, 1990.
    L'Arbre sans fin, L'École des loisirs, 1992.
    Okilélé, L'École des loisirs, 1993.
    Parci et Parla, L'École des loisirs, 1994.
    Le Chien invisible, L'École des loisirs, 1995.
    L'Écoute-aux-portes, L'École des loisirs, 1995
    Le Tournemire, L'École des loisirs, 1996.
    Le Nakakoué, L'École des loisirs, 1997.
    Ma Vallée, L'École des loisirs, 1998.
    Le Doudou méchant, L'École des loisirs, 2000.
    Georges Lebanc, L'École des loisirs, 2001.
    Schmélele et l'Eugénie des larmes, L'École des loisirs, 2002.
  • Albums de petit formatSérie "Blaise"
  • Le Jour du Mange-Poussin, L'École des loisirs, 1991.
    Blaise et la tempêteuse bouchée, L'École des loisirs, 1991.
    Blaise dompteur de tache, L'École des loisirs, 1992.
    Blaise et le robinet, L'École des loisirs, 1994.
  • Série "Tromboline et Foulbazar"
    Les Épinards, L'École des loisirs, 1993.
    La Fenêtre, L'École des loisirs, 1993.
    La Voiture, L'École des loisirs, 1993.
    La Boîte, L'École des loisirs, 1995.
    Le Bébé bonbon, L'École des loisirs, 1995.
    Les Masques, L'École des loisirs, 1995.
    Le A, L'École des loisirs, 1998.
    Le Cauchemar, L'École des loisirs, 1998.
    Le Nuage, L'École des loisirs, 1998.
    Le Petit Frère, L'École des loisirs, 2001.
    Le Non, L'École des loisirs, 2001.
    Le Chien et le chat, L'École des loisirs, 2001.
  • Série des "Monsieur Monsieur et Mademoiselle Moiselle"
    Bizarre... bizarre, L'École des loisirs, 1999.
    Le Chapeau à secrets, L'École des loisirs, 1999.
    Les Chaussures neuves, L'École des loisirs, 1999.
    Une semaine de Monsieur Monsieur, L'École des loisirs, 1999.
  • Petits albums "découpés"
  • Dans le gant, L'École des loisirs, 1994.
  • Dans le loup, L'École des loisirs, 1994.
  • Dans la pomme, L'École des loisirs, 1994.
  • Derrière la poussette, L'École des loisirs, 1994.
  • Sur le lit, L'École des loisirs, 1994.
  • Divers
  • Dans la voiture, L'École des loisirs, 1996.
  • Au fond du jardin, L'École des loisirs, 1996.
  • Sur la branche, L'École des loisirs, 1996.
  • Sur l'île des Zertes, L'École des loisirs, 1999.
  • Premières lectures
  • La Colère de M. Dubois, Gallimard, 1987.
  • Broutille, L'École des loisirs, 1991.
  • Romans
  • Adultes
    Les Pieds bleus, Éditions de l'Olivier, 1995.
    Est-ce qu'hier n'est pas fini ?, Éditions de l'Olivier, 1999.
  • Enfants
    Zénobie, L'École des loisirs, 1997.
  • Bibliographie classifiée par Anne Dupin : Claude Ponti illustrateur

    Albums
  • La Guerre des mots, Daniel Depland, Gallimard, 1986.
  • Quitounette, Annick Lacroix, Centurion ("J'aime lire"), 1988.
  • La Lune, la grenouille et le noir, Monique Ponti, Gallimard, 1989.
  • La Tempête, Florence Seyvos, L'École des loisirs, 1993.
  • Comment Pantagruel monta sur mer, François Rabelais, Hatier, 1994.
  • Pochée, Florence Seyvos, L'École des loisirs, 1994.
  • Petit Prince Pouf, Agnès Desarthe, L'École des loisirs, 2002.
  • Documentaires
  • Paris, Geneviève Brissac, L'École des loisirs, 1992.
  • Bibliographie critique par Sophie Van der Linden

  • Benoît Suzanne, "Les histoires de Claude Ponti, lecture et regard", dans Enseigner la littérature de jeunesse ?, textes réunis par Anne-Marie Mercier-Faivre, Lyon, PUL, "Collection IUFM", 1999, pages 45 à 53.
  • Borione Patrick, "Sélection 1993", dans Livres au trésor, Centre de documentation en Seine-Saint-Denis sur le livre de jeunesse, bibliothèque municipale de Bobigny, 1994, page 37.
  • Caligaris Nicole, "Critique nouveautés : L'Arbre sans fin", dans Griffon, avril 1993, page 31.
  • Cloutour Geneviève, "Ponti Foulbazar", dans Citrouille n° 24, novembre 1999, pages 19 à 20.
  • Cloutour Geneviève, Sur l'oeuvre de Claude Ponti, texte d'une conférence inédite donnée à la Bibliothèque municipale de Bègles, mars 1998.
  • Delabarre Christiane, Ruegger Anne-Marie, "Un cadeau pour Adèle... ou comment devient-on illustrateur pour enfants ?", dans Livres jeunes aujourd'hui n° 1, janvier 1995, pages 3 à 13.
  • Delaborde Didier, "Claude Ponti ou une clé des songes", dans Bouquins/Potins nos 9-10, automne-hiver 1993, pages 22 à 36.
  • Hébert-Matray Aline, "Rencontre avec Claude Ponti", dans Les Cahiers n° 3, ACCES.
  • Longuet Patrick, "Une enfance souveraine", dans Lire-Écrire n° 2, CRDP académie de Grenoble, décembre 1997, pages 23 à 29.
  • Maradan Olivier, "Claude Ponti et Florence Seyvos : d'authentiques artisans du verbe et de l'image", dans Parole n° 29, automne-hiver 1994, pages 2 à 8.
  • Martin Serge, "Le théâtre de Claude Ponti, de la répétition au rythme", dans Le Français aujourd'hui n° 118, pages 109 à 120.
  • Mathéry Hélène, "Claude Ponti, un auteur-illustrateur à découvrir", dans Lire, agir, comprendre n° 18, 1997.
  • Tafforin Brigitte, "Application de la théorie sémiotique au livre pour enfants et plus particulièrement à l'album", dans Culture, texte et jeune lecteur, Actes du Xe congrès de l'International Research Society for children's literature, présentation de Jean Perrot, Nancy, Presses universitaires de Nancy, 1993, pages 227 à 232.
  • Turlan Catherine "L'Album d'Adèle : une construction de l'imaginaire enfantin", dans La Revue des livres pour enfants nos 163-164, été 1995, pages 84 à 89.
  • "Éditorial", Accès-Actualités n° 4, ACCES, juin 1995, page 4.
  • Van der Linden Sophie, Claude Ponti, éditions Être, collection "Boîtazoutils", 2000.
Argos, n°31, page 30 (02/2003)
Argos - Claude Ponti