Sport et santé

Éduquer par le sport à l'annexe médico-pédagogique du lycée Claude Monet

Les objectifs

  • Retrouver une condition physique mise à mal par les hospitalisations et la maladie.
  • Améliorer les échanges et la convivialité dans les différentes pratiques sportives.
  • Éprouver le plaisir du mouvement.
  • Encourager la valorisation narcissique.
  • Se lancer des défis.
  • Découvrir des espaces de liberté et devenir autonome.
  • Se connaître et respecter les autres.
  • Accéder à la culture

Les ouvertures sur l'extérieur

Outre l'enseignement sportif pratiqué à l'annexe en petit groupe ou individuellement, des activités de pleine nature sont dispensées aux lycéens :

  • Escalade indoor et à Fontainebleau, durant l'année, puis séjour thérapeutique dans le Queyras (escalade en falaises et randonnées). Ces activités ont été menées durant trois années, encadrées par le professeur d'EPS et par un infirmier.
  • Aviron : l'élément aquatique apporte une autre dimension. Cette activité sportive débute cette année, encadrée par le professeur d'EPS et des infirmiers ; l'encadrement technique est assuré par un moniteur diplômé. Le lieu se trouve sur la base nautique du bassin de la Villette.
  • Initiation à la plongée sous-marine proposée pendant deux ans avec succès. L'encadrement était fait par le professeur d'EPS et par un moniteur de plongée du club de l'USMB avec qui nous partagions les lignes d'eau.
  • Randonnée pédestre : un samedi par mois, les lycéens arpentent les GR de la région avec une infirmière et le professeur d'EPS. Parcours de 10 à 20 km accompagné de lecture de cartes. Un rituel s'est instauré après la randonnée : tous notent leurs impressions sur leur carnet de bord. Recherche de la meilleure pâtisserie pour y déguster un chocolat chaud.

Autour de la clinique

En dehors des cours obligatoires, les étudiants et les lycéens déscolarisés pour quelques temps peuvent pratiquer certaines activités sportives. L'accent a été mis sur le fitness, la musculation, le stretching et la relaxation.

À l'association sportive, il leur est possible de participer au volley et à la natation.

Durant deux années, une équipe de football, composée de lycéens et d'étudiants, a été engagée dans le championnat honneur de l'UNSS. Chaque année, des propositions différentes sont avancées. Ces jeunes peuvent mettre un certain temps avant d'aborder le professeur d'EPS et sauter le pas pour investir un sport. Quelques-uns viennent assister à une séance puis renoncent, il y a trop de danger à avoir ressenti un certain plaisir dans le mouvement.

Sport, culture et connaissance

Une des finalités de l'EPS est de former un citoyen cultivé, lucide et autonome. À travers les activités physiques sportives qui leur sont proposées le souci est d'amener les élèves à s'approprier ces éléments de la culture, à acquérir des méthodes afin de retrouver un mieux être.

Je pense que pour aider ces jeunes, très malades, il est nécessaire de s'adapter sans cesse, aussi bien au niveau des contenus des disciplines, qu'à celui des projets mis en place.

Il faut sans cesse osciller entre rigueur et souplesse, la méthodologie étant très importante pour les aider à se restructurer. En général, ces élèves progressent régulièrement s'ils viennent en cours. Il est important de leur proposer des situations de plus en plus complexes qui les valorisent et leur donnent confiance. Tout en cherchant à dédramatiser l'évaluation, l'équipe pédagogique insiste sur le fait qu'étudier et s'ouvrir à la culture permet aussi une ouverture sur le monde et sur autrui et donc oblige l'élève à sortir de l'isolement dans lequel le plonge la maladie.

Argos, n°31, page 46 (09/2003)
Argos - Sport et santé