Sommaire du numéro 32

Alternatives Internationales n° 32automne 2006 Quatres géants qui changent le monde

 

Dossier - Chine, Brésil, Inde, Afrique du Sud : quatre géants qui changent le monde

Dossier - Comment réanimer l'Europe

  • Comment réanimer l'Europe (Sandrine TOLOTTI)
    Comment réanimer l'Europe (Sandrine TOLOTTI)
    Peut-on mourir de succès ? Ou au moins en souffrir profondément ? Telle est la question paradoxale que paraît poser l'étrange destinée de la construction européenne, ce projet qui a perdu le soutien des peuples à mesure qu'il réussissait. Quand en 1950, les Etats du continent, ravagés par deux guerres successives, décident de s'unir, le sens de l'Europe est clair : plus jamais ça! Et ça a marché. En se donnant des projets économiques communs, ils ont guéri "cette plaie des plaies, le nationalisme qui a empoisonné la fleur de notre culture européenne" (Stefan Zweig). Et la guerre est devenue en (…)
    Acheter le document
  • Dès l'origine, la France n'a accepté l'Europe qu'à condition de la dominer et qu'elle lui ressemble. Une ambition entretenue par ses dirigeants, de droite comme de gauche. Mais totalement obsolète à l'heure de la globalisation. Et dans une Union élargie.

    Acheter le document
  • Paradoxe. La nation la plus europhobique s'est révélée être un des membres de l'Union les plus scrupuleux dans l'application des directives communautaires. Car les Britanniques se battent pour imposer leur vision de l'Union, libérale et inter-gouvernementale. Et touchent aujourd'hui les dividendes de leur pugnacité.

    Acheter le document
  • Pays-Bas : la peur de se perdre (Christophe DE VOOGD)
    Pays-Bas : la peur de se perdre (Christophe DE VOOGD)
    Ici aussi, ce fut "Nee", à 61,6%. Le 1er juin 2005, trois jours après la France, les électeurs néerlandais rejetaient à leur tour le projet de Traité constitutionnel. Un accès d'euroscepticisme étonnant de la part d'un pays fondateur et européen exemplaire. Alors quoi ? Le même effet a-t-il de mêmes causes à Paris et Amsterdam ? A première vue, rien n'autorise à le penser. Les électeurs français ont motivé leur vote d'abord par l'angoisse d'une mort programmée à Bruxelles de leur "modèle social". Les Néerlandais ont dit craindre avant tout la dilution de leur souveraineté.
    Acheter le document
  • L'Espagne fonceuse (Hubert PERES)
    L'Espagne fonceuse (Hubert PERES)

    L'europhilie des Espagnols est totale.Cette ferveur remonte à la renaissance de la démocratie dans le pays. Pour la gauche, l'Europe a été un garant contre le retour à l'autoritarisme. Pour la droite, l'assurance du maintien d'un système économique et politique libéral.

    Acheter le document
  • Serait-ce un nouveau coup de semonce contre l'Europe? La récente victoire électorale des conservateurs du Parti démocratique civique (ODS), connu pour son discours eurosceptique, vaudrait-elle avis de défiance des citoyens tchèques aussi envers l'Union? Le pays a beau avoir plébiscité en 2003 l'adhésion, à 77%, la question mérite d'être posée. Car le temps n'est plus de l'enthousiasme inconditionnel. Le rêve du "retour en Europe" dans le sillage de la Révolution de velours en 1989 s'est fissuré sur la réalité d'une intégration
    Acheter le document
  • L'Europe s'est construite sur des compromis imparfaits. Elle doit renoncer pour l'heure à toute ambition constitutionnelle. Et ne redémarrera qu'en se donnant des projets limités mais concrets, par exemple, en matière de sécurité,de justice et d'immigration. Sans rêver à un Etat-providence, elle doit renouer avec les ambitions sociales des origines.

    Acheter le document

Dossier - Femmes du Sud : leur corps leur appartient