Sommaire du numéro 27

Alternatives Internationales n° 27automne 2005 Lutte contre la pauvreté : la grande hypocrisie

 

Dossier - Lutte contre la pauvreté : la grande hypocrisie

  • Objectif n°1 : Pauvreté et faim
    Acheter le document
  • Les objectifs du millénaire adoptés par l'ONU pour 2015 sont modestes. Pourtant, ils ne seront pas atteints. A l'avarice des pays riches s'ajoute leur refus de réformes qui sortiraient le Sud de la logique de dépendance. Rapport d'étape.

    Acheter le document
  • Survivre à Lagos (Virginie GOMEZ)
    Survivre à Lagos (Virginie GOMEZ)
    A force de monter et de descendre des escaliers en portant de lourds sacs, Maria a acquis une impressionnante musculature. Sa corpulence et des grossesses en série la font Paraître plus âgée qu'elle ne l'est. A 35 ans, elle est mariée et mère de cinq garçons, de 16 ans à 5 ans. Toute la semaine, Maria et son mari font du porte-à-porte pour vendre des légumes achetés sur les marchés des abords de la ville. Le couple vit aux confins de Lagos, la tentaculaire capitale économique du Nigeria qui compte 16 millions d'habitants. "On vit dans une petite baraque en bois, on n'a pas l'électricité, on pu (…)
    Acheter le document
  • "J'ai été à l'école, nous étions très nombreux... J'ai appris un peu à lire et à écrire, puis maman m'a demandé de rester à la maison pour l'aider." Zeinab, 15 ans, habite à El-Marg, dans la banlieue nord du Caire. Son père est chauffeur de taxi, sa mère s'occupe de la maison. Cette décision, approuvée par le clan familial, lui semble naturelle: "J'ai cinq frères et soeurs et je suis l'aînée. Maman a besoin de moi. Je dois apprendre à faire la cuisine et à m'occuper des enfants." En Egypte, l'enseignement primaire et, depuis 1990, les trois années du cycle suivant (préParatoire) sont obligatoi (…)
    Acheter le document
  • Jakarta : avorter = danger (Jocelyn GRANGE)
    Jakarta : avorter = danger (Jocelyn GRANGE)
    Ratih à peur d'être stérile. Son avortement s'est mal passé. Enceinte de huit semaines, cette jeune Indonésienne de 19 ans a absorbé de la jamou, une potion à forte concentration d'ail, qui crée une réaction physique brutale pour décoller le placenta et rejeter le foetus par voie vaginale. "J'ai ressenti des douleurs atroces, j'ai cru que j'allais mourir", raconte-t-elle, les yeux pleins de larmes. "Le foetus est sorti en plusieurs morceaux. [...] J'en ai retiré une partie avec les mains", ajoute sa copine Neni. Plus de 500000 Indonésiennes auraient chaque année recours à cette forme d'avortem (…)
    Acheter le document
  • Plus le pays bénéficie d'allègements de la dette, plus le budget de l'Etat consacré à la lutte contre la pauvreté diminue. Pourquoi? Parce que la croissance étant tirée par le secteur privé, il faut l'aider en premier. CQFD.

    Acheter le document
  • Elites politiques considérant le bien public comme leur propriété, instituteurs taxant leurs élèves, étudiants achetant leurs diplômes, fonctionnaires détournant les fonds: le Cambodge pousse à l'extrême une logique meurtrière.

    Acheter le document
  • José Luis Guttierez est arrivé à temps pour calmer les voisins. Une fois encore, autour du camion citerne municipal, la colère gronde. Militant de l'Union en faveur de l'eau, une association du quartier, José s'assure que le chauffeur remplit bien les cuves sans extorquer un peso aux habitants. Car avec la chaleur de l'été, à Itzapalapa -le plus grand "quartier" pauvre de Mexico (2 millions d'habitants)-, la population manque d'eau encore plus que d'habitude et bien des employés de la ville profitent de la situation Cette distribution d'eau, supposée gratuite, est une mesure d'urgence et un pi (…)
    Acheter le document
  • Sans changement des règles du commerce mondial, le Sud ne s'en sortira jamais. Et l'aide restera un palliatif. Seuls les pays qui ont les moyens de ne pas se soumettre aux politiques du FMI se donnent une chance de réussir. Interview.

    Acheter le document
  • Beurre et poudre de cacao envahissent les locaux exigus de la PME dirigée par Roméo Lumor: "Ce sont les emplois qui manquent dans notre pays. Et pour en créer, il faut transformer nos matières premières au lieu de les exporter brutes." Le Ghana, où 80% de la population vit avec moins de deux dollars par jour, est le deuxième producteur mondial de cacao (735000 tonnes en 2004), mais seuls 10 à 20% de la production sont usinés sur place. Une proportion que le gouvernement du président Kufuor s'était engagé en juillet 2002 à faire passer à 40% avant 2005, mais sans en donner les moyens au secteur (…)
    Acheter le document