Actualité

Australie : le clin d'oeil du mâle

Il n'aurait pas dû cligner, Tony Abbott. Même à la radio. Le nouveau Premier ministre australien était l'invité d'une émission pendant laquelle les auditeurs interrogent en direct des hommes politiques. La question de Gloria était d'actualité alors que, pour contrôler le déficit, le budget du gouvernement prévoit des coupes dans les aides sociales : "Aimeriez-vous que votre mère ou votre grand-mère se trouvent dans ma situation ?", a demandé la retraitée de 67 ans qui souffre de trois maladies chroniques, précisant que pour joindre les deux bouts, elle n'avait trouvé d'autre moyen que de travailler pour un service de téléphone rose. C'est là que le Premier ministre, souriant, a fait un clin d'oeil. Mais sous celui d'une caméra. Devant le tollé, il a expliqué que c'était pour signaler au présentateur qu'il acceptait la question. Avant de reconnaître que c'était maladroit.

Alternatives Internationales, n°63, page 25 (06/2014)
Alternatives Internationales - Australie : le clin d'oeil du mâle