Actualité

Ouzbékistan : le professorat mène à tout

En Ouzbékistan, enseigner est un métier très complet. Outre les cours, les maîtres s'étaient déjà vus confier de nombreuses tâches annexes par les autorités, rappelle Radio Free Europe : participer à la récolte du coton, faire du porte-à-porte pour que les familles paient leurs factures d'électricité, empêcher les élèves de participer à des fêtes d'Halloween, considérées par le régime comme contraires à la culture ouzbek... Voici maintenant que les profs doivent organiser des tours de garde durant les nuits d'hiver pour veiller à ce que les canalisations de chauffages, plutôt vétustes, des écoles n'éclatent pas. Une prime pour cet extra ? Des sachets de thé sont fournis pendant la veillée, témoigne une enseignante. Le petit Vincent Peillon n'est pas autorisé à copier sur son collègue ouzbek.

Alternatives Internationales, n°62, page 25 (03/2014)
Alternatives Internationales - Ouzbékistan : le professorat mène à tout