Actualité

Jamaïque : no trans, no cry

II ne fait pas bon se travestir au pays des rastas. Dwayne Jones, 16 ans, a été pourchassé et assassiné le 22 juillet dernier par un groupe de personnes qui l'avaient surpris, vêtu en femme, lors d'une fête organisée dans un bar. Sur les réseaux sociaux, certains Jamaïquains ont justifié l'assassinat en expliquant que l'adolescent l'avait "provoqué" par son comportement public, indique Human Rights Watch. Les violences contre les minorités sexuelles sont régulières dans l'île. Un climat entretenu par certains chanteurs qui ont été mis en cause dans le passé pour des textes appelant à tuer les homosexuels. Au fait, il n'était pas jamaïquain, Bob Marley, le type qui fredonnait : "Who are you to judge me and the life that I live ?" (Qui es-tu pour me juger et juger la vie que je mène ?).

Alternatives Internationales, n°60, page 23 (09/2013)
Alternatives Internationales - Jamaïque : no trans, no cry