Lectures
Le Mexique, un État nord-américain
par Alain Rouquié.
Fayard (492 p., 26 euros)

Le politologue et ancien ambassadeur au Mexique entre 1989 et 1992 embrasse la riche époque précolombienne pour souligner que ce pays "n'a pas un commencement, mais des origines", magnifiées aujourd'hui encore. Plus récemment, la sanglante révolution de 1910-1920 (près d'un million de morts) est à l'origine de la singularité du système mexicain, qui a autorisé "un pouvoir autoritaire masqué" : à savoir, la domination sans partage sur la vie politique entre 1930 et 2000, du Parti révolutionnaire institutionnel (PRI). Sur le plan économique, Alain Rouquié soutient la thèse, justifiant le titre du livre, d'un "basculement dans le premier monde", suite à l'entrée en vigueur de l'Alena et de l'adhésion du pays à l'OCDE en 1994. Dans ce cadre, le Mexique pratique une "mondialisation de proximité", fondée sur la sous-traitance. Malgré la dépendance envers les États-Unis et les défis des narcotrafiquants, qui ont révélé une "police délinquante" et "une justice défaillante", l'auteur parie sur l'affirmation progressive d'un véritable État de droit permettant au Mexique d'assumer de manière originale "son destin de puissance américaine".

Yves Hardy

Alternatives Internationales, n°60, page 76 (09/2013)
Alternatives Internationales - Le Mexique, un État nord-américain