Lectures
Militer contre son camp ? Des Israéliens engagés aux côtés des Palestiniens
par Karine Lamarche.
PUF (232 pages, 21 euros)

Depuis la seconde Intifada (2000-2005), des Israéliens choisissent de franchir la frontière pour militer aux côtés des Palestiniens contre l'occupation de la Cisjordanie. Dans le cadre d'une thèse de sciences sociales soutenue en 2011, Karine Lamarche a réalisé de nombreux entretiens et observations participantes parmi ces activistes. L'auteure analyse à partir de ce travail ethnographique les ressorts et les effets politiques et biographiques de leur engagement pour une cause perçue comme antipatriotique par la majorité de leurs concitoyens. En effet, leurs pratiques protestataires - manifestations conjointes, désobéissance civile, etc. -, en rupture avec celles favorisées jusque-là par le mouvement pour la paix israélien, sont fréquemment réprimées. Une répression physique et une condamnation morale qui les conduisent à abandonner certaines représentations qui sont pourtant à la base du sentiment d'appartenance à la nation juive-israélienne, comme la loyauté envers l'armée et la croyance en la vertu de la séparation entre Juifs et Arabes. L'ouvrage traite ainsi d'une double question : comment devient-on militant contre l'occupation et comment ces militants restent Israéliens, au prix de bouleversements identitaires et sociaux. En présentant ainsi une analyse complète de ce mouvement méconnu, cet ouvrage questionne les causes du désengagement et du choix de quitter Israël.

Robin Assous

Alternatives Internationales, n°60, page 77 (09/2013)
Alternatives Internationales - Militer contre son camp ? Des Israéliens engagés aux côtés des Palestiniens