Robin AssousQuand les femmes auront disparu
Par Bénédicte Manier.
La Découverte (180 p., 15 euros)

Ce livre traite de l'élimination des filles en Asie. Le continent compte 100 millions de femmes de moins que d'hommes. Ce déséquilibre est dû à la préférence pour les garçons qui se manifeste par l'avortement des foetus féminins et par l'infanticide actif ou passif des bébés filles. La journaliste Bénédicte Manier a enquêté à travers l'Inde et s'est documentée sur les autres pays asiatiques, où les femmes sont sous-représentées (Chine, Taiwan, Corée du Sud). Au Punjab, l'Etat indien le plus riche, la population féminine a chuté entre 1991 et 2001 de 875 filles pour 1000 garçons à 793 pour 1000. L'arrivée, il y a vingt-cinq ans, de l'échographie et de l'avortement à l'hôpital en Chine et en Inde a accéléré l'élimination des foetus de filles. A l'inverse de certaines prévisions, le rapide développement économique des deux géants asiatiques et l'émergence de classes moyennes éduquées n'ont pas mis à terme à ce "tri" prénatal. Nombreux sont les couples aisés et urbains qui veulent un maximum de fils tout en réduisant leur fécondité. Les conséquences de ce déséquilibre se font déjà sentir dans certaines régions: les célibataires ne trouvent plus d'épouses, le trafic de "filles à marier" se développe, tandis que les violences sexuelles sont en hausse. Enrichi de témoignages de terrain et offrant des données chiffrées, ce livre montre clairement les causes de la fracture démographique. On regrette que les conséquences -développement de la polyandrie, migration des célibataires, renforcement de l'industrie du sexe...-ne soient pas traitées de façon plus approfondie.

Robin Assous

Alternatives Internationales, n°33, page 77 (12/2006)
Alternatives Internationales - Robin AssousQuand les femmes auront disparu