Et maintenant, le monde en bref. Les médias et le nouveau désordre mondial.
par Jean-Paul Marthoz.
Coédition Grip-Complexe (324 p., 19,90 euros)

Six ans après la première édition de son essai sur les médias face aux conflits, le directeur éditorial de la revue belge Enjeux Internationaux Jean-Paul Marthoz constate que "les tendances qu'il identifiait se sont, dans l'ensemble, renforcées": concentration du secteur, influence des groupes financiers et industriels, commercialisation de l'information et explosion des sources. La nouveauté réside dans "l'ingérence de médias dissonants" révélée lors du conflit irakien. De Al-Jazira aux sites internet, des médias alters en passant par les blogs, des voix dissonantes existent et trouvent leur public, y compris au plus fort de la guerre. Cependant, "la liberté d'expression est désormais sous pression". La lutte contre le terrorisme "a bousculé l'équation entre la liberté et la sécurité " tandis que l'obligation de rentabilité économique conduit de plus en plus à l'autocensure des rédactions. Sans oublier bien sûr la plus traditionnelle censure politique, encore en vogue dans de nombreux pays et de retour en Russie. A travers de très nombreux exemples, l'auteur brosse le portrait d'un univers médiatique à la fois surabondant, superficiel et aux ordres de la sphère économique et politique, mais aussi critique, rebelle, exigeant et novateur. Un plaidoyer pour la qualité de l'information, garante de la démocratie.

Xavier Frison

Alternatives Internationales, n°33, page 80 (12/2006)
Alternatives Internationales - Et maintenant, le monde en bref. Les médias et le nouveau désordre mondial.