Débats d'ailleurs

Turquie : Ankara cherche sa place dans la région

" Nous sommes les héritiers des Ottomans et nous ne devrions pas en avoir honte ", affirmait récemment Cüneyt Zapsu, conseiller du premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan, pour résumer la vision géopolitique qui prévaut ces jours-ci au sein du parti musulman modéré AKP, au pouvoir depuis 2002. Alors que le processus d'adhésion à l'Union européenne s'enlise, Ankara cherche à renforcer sa place dans la région, et au passage remet à l'honneur l'Empire ottoman, jusqu'ici condamné comme " rétrograde ". Pour l'AKP, il ne s'agit pas de vouloir restaurer l'empire mais de prôner une intégration économique régionale dont la Turquie serait le centre naturel. Ces dernières années ont ainsi été marquées par un rapprochement avec les pays voisins : tentatives de médiation dans des conflits (Syrie-Israël, Hamas-Fatah, etc.), coopération militaire, suppression des visas, projets scientifiques communs, etc.

Alternatives Internationales, n°46, page 63 (03/2010)
Alternatives Internationales - Turquie : Ankara cherche sa place dans la région