Lectures
L'Europe par le marché
Par Nicolas Jabko.
Presses de Sciences Po (292 p., 28 euros).

La relance de la construction européenne des années 1980-1990 se réduit-elle à la création du marché unique et l'euro ? A l'application stricte d'une politique libérale commandée par la mondialisation ? C'est cette thèse largement répandue, en France en tout cas (outre-Manche, c'est plutôt l'excès d'interventionnisme qu'on reproche à l'Union européenne et à la Commission), qu'examine cet ouvrage (traduit, une fois n'est pas coutume pour un auteur français, d'une première édition en anglais). Directeur de recherche au Céri, Nicolas Jabko nous plonge dans la " révolution tranquille " de l'Europe, une révolution institutionnelle devant déboucher sur un modèle original d'économie politique, fondé sur " une régulation à distance plutôt que sur l'intervention gouvernementale directe ". Certes, il n'a jamais été autant question de marché qu'au cours de cette période. Mais, à y regarder de plus près, tout le monde n'y a pas mis la même signification, les uns l'envisageant comme une contrainte, les autres comme une norme, d'autres encore comme un espace... Une polysémie qui, loin de nuire à la construction européenne, a permis de former une coalition suffisamment large quoique hétéroclite (car formée de gouvernants, de hauts fonctionnaires, de représentants du monde de l'entreprise) en faveur d'une unification accrue du Vieux Continent. Autrement dit, si des partisans de l'Europe n'ont eu que le mot marché à la bouche c'est, insiste l'auteur, " comme point de ralliement commode " qui n'impliquait pas un engagement dans " la voie de la libéralisation à tous crins ". Tout au plus ont-ils pu être dépassés par les événements...

Sylvain Allemand

Alternatives Internationales, n°46, page 78 (03/2010)
Alternatives Internationales - L'Europe par le marché