En bref

Royaume-uni : polémique sur les inégalités

Sur fond d'une crise qui a entamé la foi des Britanniques dans leur modèle économique et social, un thème classique a resurgi outre-Manche : celui de l'égalité, et plus précisément du lien entre inégalité de revenu et développement. Le déclencheur a été la publication en 2009 d'un livre, The Spirit Level, dans lequel deux spécialistes de santé publique, Richard Wilkinson et Kate Picket, démontrent que plus une société est égalitaire, mieux elle assure le bien-être de ses membres. Comparant les données des 23 pays développés, les auteurs attribuent à l'égalité une série d'avantages : meilleure santé physique et mentale de la population, moindre criminalité, meilleurs résultats scolaires et moins de cas de harcèlement moral à l'école, plus d'innovation, etc.

Le livre est devenu une référence, mais les critiques n'ont pas tardé à parler d'une légitimation pseudo-scientifique des impôts élevés et d'un Etat-providence inefficace. Le contre-feu s'est organisé sous l'égide de la puissante TaxPayers' Alliance, un groupe d'intérêt luttant pour la baisse des impôts. En collaboration avec son homologue suédois, l'association Skattebetalarna, l'Alliance vient de publier un rapport pointant les " erreurs de méthode " de Wilkinson et Pickett, qui auraient triché en choisissant les variables et les pays qui garantissent les " bons " résultats et en écartant les autres. Convoqués au tableau, les deux auteurs ont répondu présents, et le débat se poursuit actuellement dans la presse, notamment dans les colonnes du magazine The Prospect.

Alternatives Internationales, n°48, page 63 (09/2010)
Alternatives Internationales - Royaume-uni : polémique sur les inégalités