Actualité

Iran : la censure censure la censure

Si on ne peut plus faire une fatwa sans se faire censurer, à quoi ça sert d'être Guide de la République islamique ? On se le demande ! Consulté par une agence de presse sur le fait de savoir si certaines professions, les journalistes notamment, qui ont parfois besoin pour l'exercice de leur métier d'accéder à des sites internet bloqués par les autorités, avaient le droit d'utiliser des logiciels antifiltrage, Ali Khamenei a réfléchi, pris sa plume et rédigé une réponse négative. Laquelle a été mise en ligne... et immédiatement censurée pendant plusieurs heures parce qu'elle contenait le mot " antifiltrage " qui est ri-gou-reu-se-ment prohibé par la loi. Dura lex sed lex, comme dit le proverbe persan.

Alternatives Internationales, n°55, page 24 (06/2012)
Alternatives Internationales - Iran : la censure censure la censure