Actualité

Guatemala : les riches découvrent la pauvreté dans le pré

C'est une sorte de " télé-réalité fermière ", mais en vrai. Dans le cadre du programme national " J'ai quelque chose à donner ", six mille jeunes Guatémaltèques des villes, appartenant aux classes moyennes ou aisées, sont récemment allés passer deux jours avec une famille de paysans pauvres de la campagne. Histoire de réaliser de plus près à quoi ressemble leur vie. " Ils n'ont de l'eau que tous les quatre jours et c'est vraiment dur pour eux de prendre un bain ou d'avoir de quoi boire. Sans eau, ils ne peuvent pas irriguer leurs cultures et sans cultures, ils n'ont rien à manger ", a confié l'un de ces jeunes à l'agence Inter Press Service après son immersion rurale. Voilà un début de prise de conscience qui ne peut pas faire de mal aux futurs adultes d'un pays dont plus de la moitié de la population vit sous le seuil de pauvreté.

Alternatives Internationales, n°55, page 25 (06/2012)
Alternatives Internationales - Guatemala : les riches découvrent la pauvreté dans le pré