Lectures
Intifada française ? De l'importation du conflit israélo-palestinien
par Marc Hecker.
Ellipses (648 p., 29 euros).

En France, le conflit israélo-palestinien mobilise des milliers de personnes dans des associations et mouvements de tous bords. Dans un ouvrage universitaire mais simple, Marc Hecker, de l'Institut français des relations internationales, essaie de comprendre comment des citoyens français tentent de peser sur un conflit cinquantenaire, qui ne les regarde que de loin. Le jeune chercheur raconte par le menu la construction historique et sociologique du " militantisme israélo-palestinien " en France. Un militantisme né avec la guerre des Six Jours, radicalisé par la deuxième Intifada, moins religieux que politique, et que l'auteur explicite en dressant une typologie complète des mouvements pro-palestiniens et pro-israéliens, aux intérêts contradictoires, y compris lorsqu'ils partagent les mêmes valeurs ou idées politiques. Aucun des camps n'est monolithique ou uniforme, insiste, témoignages et anecdotes à l'appui, l'auteur de cette enquête. Les organisations militantes, qui agissent plus dans les couloirs de la République et les rédactions des journaux que dans la rue pour peser sur les décideurs politiques, en France et au-delà, ne cherchent pas à se comprendre et ne dialoguent pas. Dans ces conditions, peut-on parler d'importation du conflit israélo-palestinien en France ? Oui, conclut Marc Hecker, d'une manière symbolique mais révélatrice des antagonismes qui traversent la société française.

Thomas Monnerais

Alternatives Internationales, n°55, page 76 (06/2012)
Alternatives Internationales - Intifada française ? De l'importation du conflit israélo-palestinien