Lectures
Les islamistes au défi du pouvoir. Evolutions d'une idéologie
Sous la direction de Samir Amghar.
Michalon (208 p., 20 euros).

En 2011, en Égypte et au Maroc, les partis islamistes sont arrivés en tête des élections législatives. Alors que nombre de fondateurs des mouvements islamistes, tel Hassan al-Banna (Frères musulmans), étaient d'ardents critiques de la démocratie représentative, les partis actuels affirment leur respect pour celle-ci et jouent le jeu électoral. Le tunisien Rached Ghannouchi, dirigeant d'Ennahda, a notamment théorisé au début des années 1990 le fait que " les libertés ne sauraient être un danger pour l'islam puisqu'elles en représentent l'essence ". S'agit-il de prises de positions opportunistes ? Comme le montrent leurs programmes économiques, ils ont des positions très variées selon les pays et leur histoire. Mais l'ouvrage, qui s'attache notamment à analyser la situation du Maroc jusqu'en Turquie révèle que l'épreuve du pouvoir mène souvent ces partis vers une voie politiquement modérée et économiquement libérale.

Naïri Nahapétian

Alternatives Internationales, n°55, page 79 (06/2012)
Alternatives Internationales - Les islamistes au défi du pouvoir. Evolutions d'une idéologie