Actualité

Afghanistan : loue maison, intéressés s'abstenir !

C'est la déprime dans l'immobilier afghan... Depuis 2001, les projets de reconstruction du pays et l'arrivée de l'aide internationale avec son cortège d'expatriés travaillant pour des ambassades, des organisations internationales ou des ONG avaient boosté le secteur locatif de standing à Kaboul pour le bonheur d'investisseurs afghans, explique Radio Free Europe. Mais aujourd'hui, les maisons se vident, les prix chutent dans la perspective du retrait de l'essentiel des troupes occidentales en 2014 et de la dégradation probable de la situation sécuritaire. Ce n'est pourtant pas la demande de toits qui manque, note RFE. La population de Kaboul a considérablement augmenté au cours de la dernière décennie, mais la majorité de ces nouveaux arrivants sont beaucoup trop pauvres pour intéresser des investisseurs. Même déprimés.

Alternatives Internationales, n°56, page 22 (09/2012)
Alternatives Internationales - Afghanistan : loue maison, intéressés s'abstenir !